lundi 30 mai 2011

Elantris - Brandon Sanderson

Titre VO : Elantris
Titre VF : Elantris
Editeur : Le Livre de Poche. Existe également en 2 tomes ('Chute' et 'Rédemption') publiés en GF chez Orbit.
1ère Edition : 2006 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 797


Il y a dix ans, la sublime cité d'Elantris, capitale de l'Arélon, a été frappée de malédiction. Ses portes sont désormais closes et nul ne sait ce qu'il se passe dérrière ses murailles. Kaë est devenue la première ville de l'Arélon. Quand la princesse Sarène y arrive pour épouser Raoden, l'héritier de la couronne, on lui apprend qu'il vient de mourir. Veuve d'un homme qu'elle n'a jamais vu, Sarène choisit pourtant de rester à la cour, et tente de percer le mystère d'Elantris...


Je le dit d'emblée, Elantris fut un vrai coup de cœur tout au long de sa lecture. Nous vivons l'histoire d'Elantris 10 années après sa chute au travers de trois personnages complètement différents, représentant les 3 peuples majeurs vivant dans cet univers et qui pourtant décideront de son avenir : Raoden, Sarène et Hrathen. Un prince, une princesse et un prêtre. C'est à travers leurs yeux et leurs sentiments que nous allons vivre 3 mois en Arélon et plus particulièrement à Kaë, la capitale, qui vit dans l'ombre de la morte Elantris. Raoden, le prince héritier, se réveille un beau matin, à une semaine de son mariage, complètement transformé suite à la malédiction d'Elantris, qui va l'envoyer directement dans l'enfer de la cité maudite. Là, il devra apprendre à survivre en oubliant tout : sa vie d'antan, sa faim, sa douleur. Le même jour, arrive la princesse du Téod (un royaume au delà de la mer), Sarène qui doit s'unir au prince héritier dans une semaine. Mais tout ne se passera pas vraiment comme elle l'avait espéré. Dès ses premiers pas dans la capitale, elle recevra surprise pour surprise : son époux est mort, son beau-père la voit comme une mégère et elle doit passer pour une fille sans cervelle pour se faire accepter au sein de la noblesse. Enfin, le même jour le gyorn (prêtre) Hraten du Fjordelle (une nation ennemi) arrive en Arélon bien décidé à convertir l'ensemble du pays au Shu-Derth afin d'offrir le royaume à son maître. L'auteur nous fera alterner les points de vue des trois personnages au fil des chapitres pour finir par les mêler complètement dans le dénouement de cette histoire.
Brandon Sanderson nous tisse une toile où s’entremêle les questions de politiques, de commerce, de préjugés et de croyances. J'avoue avoir eu un peu de mal à vraiment entrer dans l'histoire dès le départ tant les informations qui nous étaient fournis par l'auteur étaient dense. Les découvertes du lecteur comme celles du personnages durent tout au long du livre mais à mesure que l'on avance on se prend au jeu et l'on essai de démêler les mystères qui entoure cet univers en même temps que nos héros. J'ai beaucoup aimé l'histoire de la ville d'Elantris et plus particulièrement lorsque l'on nous parlait de la faon dont vivait les personnages et surtout de leurs pouvoir : l'AonDor. Mention spéciale au passage de nous avoir offert un petit lexique des Aons en fin de livre, ce qui permet de nous immerger encore plus dans cet univers (même si j'ai regretté qu'il en manquait quelques uns qui étaient cité dans le texte). Le style de l'auteur est très agréable à lire : simple, riche mais sans pour autant être trop lourd au vu de toutes les informations qui sont apportées au lecteur à mesure que l'on avance.
Les personnages, bien qu'il y en ait 3 principaux, sont relativement nombreux mais l'on a aucun souci à se souvenir de qui est qui. Chacun possedant ses particularités, il est assez simple de s'y retrouver. Malgré tout, dans la dernière partie du roman, les choses s'accélère et l'on découvre que nombre d'entre eux avaient bien cacher leur jeu (je n'en dirai pas davantage pour ne pas vous spoiler). Autant certain retour de veste m'ont surprise autant d'autres pas tellement. Les Elantriens actuels ne sont pas en reste eux aussi et l'on se plait de les voir changer voire évoluer au fil du temps auprès de Raoden (qui restera sans conteste mon personnage préféré de part sa détermination et son optimisme sans faille).


Un coup de coeur pour ce premier roman de Brandon Sanderson qui nous offre un univers riche, des personnages variés et travaillés, et surtout une histoire qui nous tiens en haleine tout au long des pages.
Enfin, je tiens avant tout à remercier Livraddict et Le Livre de Poche pour m'avoir permis de lire ce livre dans le cadre d'un partenariat.

mercredi 25 mai 2011

Aurore - Anne-Marie Pol

Titre VF : Aurore
Auteur : Anne-Marie Pol
Editeur : Pocket Jeunesse
1ère Edition : 2006
Genre : Novelisation, Jeunesse
Pages : 188


ADAPTATION DE - Film : Aurore (2006).


Au royaume de son père, la danse est interdite, mais la Princesse Aurore est une rebelle ! Elle ne cesse de danser sous le regard complice de son frère, Solal. Cela pourrait rester un simple jeu d'enfants, mais Aurore tombe amoureuse d'un garçon qui ne convient pas au Roi. La danse devient alors, pour elle, une façon de conquérir sa liberté...


Trouvé par hasard lors d'une bourse au livre, le résumé de celui-ci me tentait bien. Au final, j'ai trouvé ça assez sympathique mais sans plus. L'histoire d'Aurore nous transporte dans un royaume digne de celui de n'importe quel conte de fée traditionnel. On y découvrir une famille royale unie avec une princesse un peu rebelle, captivée par la danse et qui ne rêve que d'un chose : passer sa vie à danser. Et ce, même si cela est complètement interdit par le Roi son père, pour des raisons que la demoiselle ne doit pas savoir. Oui mais, ce n'est pas tout, le royaume autrefois prospère est en proie à une dette qui s'accroit de jour en jour, pour laquelle le Conseiller Royal n'offre qu'une seule solution : marier sa fille unique à un riche prince. Une histoire assez sympathique en somme, avec par moment la mention de fée j'ai vraiment au la sensation de me trouvé dans un conte, même si au final ce n'est rien d'extraordinaire.
Côté personnage, nous suivons principalement Aurore et son petite frère Solal. Leur relation fraternelle assez fusionelle était assez sympathique, mais en revanche j'ai beaucoup moins adhéré aux danses incessantes de la jeune fille. Certes, je sais que l'auteur a voulu ici faire transparaître sa passion pour la danse, mais j'ai trouvé ça assez lassant à la longue. Mais j'avoue avoir quand même apprécier certaines scènes ou la jeune fille dansait pour exprimer certains sentiments. La recherche de son mari idéal fait assez sourire, mais j'ai moins aimé le fait que le schéma était quasiment identique d'un prétendant à l'autre, je me serais attendue à plus de diversité là dedans. De son côté le Roi est un personnage que j'ai moyennement aimé, s'il tente de gouverner avec toute la sagesse qu'il lui est possible, il n'en reste pas moins manipulé dans l'ombre, et j'ai pas trop accroché au fait qu'il en soit si aveugle. Mon personnage préféré restera sans aucun doute la Reine qui tentera de temporiser les événements entre tout les protagonistes.
Le style d'écriture est assez simple, facile à lire qui s'adresse principalement aux jeunes. On notera malgré tout qu'il s'agit de la novelisation d'un film, de ce fait je n'ai pas été si surprise que cela de voir l'auteur se cantonner à nous donner les événements les uns à la suite des autres. Ceux qui n'aime pas lire de descriptions seront totalement enchanté.
Enfin, mention spéciale à l'édition du livre qui nos offre dans ses pages centrales quelques clichés tirés du film, associé à certaines phrases du livre. Mais j'ai trouvé dommage que ces images oient toutes regroupées au milieu du livre, je les aurais préféré disséminés au fil des pages, là où se trouvent leurs phrases respectives. Néanmoins, cela a piqué ma curiosité et je serais bien tentée de voir le film.


Une novelisation assez sympathique, mais qui je pense, ne ravira que les jeunes demoiselles fana de danse.

samedi 21 mai 2011

Vérité Oubliée (Vérité, Tome 3) - Dawn Cook

Titre VO : Forgotten Truth (Truth, #3)
Titre VF : Vérité Oubliée (Vérité, #3)
Auteur : Dawn Cook
Editeur : Milady
1ère Edition : 2003 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 544


Série Complète en 4 Tomes.


Alissa est l'unique élève du dernier Maître de la Forteresse. Elle apprend vite et maîtrise parfaitement la métamorphose : le raku, un animal proche du dragon devient pour elle une seconde nature. Mais un jour, la jeune femme est transportée quatre siècles en arrière, à une époque où la Forteresse et sa cité grouillent d'étudiants en magie. Le choc est trop grand, la séparation d'avec l'homme qu'elle aime trop difficile, et Alissa perd la maîtrise de ses pouvoirs. Si elle ne trouve pas le moyen de repartir dans le futur, elle restera prisonnière de sa forme bestiale sans aucun souvenir de sa vie humaine...


Troisième et avant dernier volet des aventures d'Alissa et Strell. Nous les avions laissé dans ce qui aurait pu être la fin de la série, mais tout n'est pas terminé et j'avoue avoir été agréablement surprise par ce nouveau volet.
L'histoire en somme reste assez simple dès le départ : nous suivons encore et toujours l'apprentissage de la demoiselle auprès d'Inutile avec plus particulièrement la leçon des voyages dans le temps. Techniquement, il s'agit d'un sortilège complexe censé faire voyager leur esprit à travers le temps. Mais suite à un petit cafouillage la demoiselle n'a pas seulement transporté son esprit 400 ans plus, mais c'est également son corps qui l'a été. Nous changeons alors radicalement de décor, enfin pas tant que cela puisque qu'il s'agira toujours de la Forteresse des Maîtres ainsi que la ville d'Ese'Nawoer mais la différence majeure est qu'elle ne sont plus désertée et que les deux sont grouillantes de vie. C'est donc pour nous l'occasion de découvrir un peu plus de chose sur la cité et la forteresse, chose que j'ai beaucoup aimé. De plus, l'auteur nous permet de découvrir de nombreuses choses qui ont déjà été abordés par le passé, notamment au niveau des liens entre les personnages, dont certains qui m'ont assez surprise.
C'est également pour nous l'occasion de rencontrer de nouveaux personnages ainsi que d'autres qui ont été mentionner dans les tomes précédents, comme ce fut le cas de Connen-Neute et Redal-Stan. J'ai beaucoup apprécié le duo de Maître qui se lient d'amitié avec la demoiselle. Connen-Neute m'a également fait beaucoup sourire de par sa difficulté à verbaliser ses paroles. Tout deux sont au courant de la véritable origine d'Alissa et connaissent quelques bribes du futur qui les atend et feront peut-être quelques petits choses pour en changer. Nous faisons également la connaissance d'autres élèves de la forteresse tels que Nisi, Ren, Earan mais aussi le "personnel" de cette dernière avec principalement Mavoureen la matrone et chef des cuisines ainsi que Kally sa seconde. Mais le personnage que nous trouverons le plus auprès de la jeune fille sera Lodesh, le futur Légat de la cité. Epris de la jeune fille il fera tout ce qui est en son pouvoir pour la faire sienne et ce que ce soit auprès de la jeune fille dans le passé ou auprès de Strell et Inutile dans le futur. De ce fait, les relation entre la demoiselle et Lodesh  ne resteront pas figé et l'on se retrouvera, on s'en doute, face à un tringle amoureux dès lors qu'Alissa rentrera dans son époque.
Nous suivons Alissa au gré de ses découvertes dans le passé, mais nous découvrons aussi ce qu'il se passe en elle ou plus précisément entre Bestiale et elle. Mais tout n'ira pas pour le mieux car la jeune fille arrivera à ses limites et risque à tout moment de basculer à l'état sauvage et de tout oublier : ce qu'elle est, sa vie, ses amis et surtout son amour pour Strell. Ce dernier a commencé  a apparaître dans le volume précédent se retrouvera plus fort à mesure que la présence du flûtiste manquera à Alissa et ce pour notre plus grand plaisir.
Mais, les hommes restés dans le futur, ne seront pas mis de côté pour autant. Puisque entre les chapitres consacrés à la demoiselle, nous trouverons quelques chapitres qui leur sont consacrés. Et plus particulièrement à Strell, qui ressent la présence de la jeune fille et qui fera tout son possible pour la ramener. J'ai beaucoup aimé les scènes qui précédent le retour d'Alissa et de ce qu'il se passe entre Strell et Lodesh.
Le style de l'auteur est toujours aussi agréable à lire, il nous transporte complètement auprès de ses personnages dont on se plait à suivre les aventures.


Un voyage dans le temps assez réussit pour ce troisième volume qui lève le voile sur de nombreuses choses et nous fait découvrir de nombreux personnages. C'est également l'occasion de voir les liens entre certains personnages se resserrer.

mercredi 11 mai 2011

Les Âmes Croisées - Pierre Bottero

Titre VF : Les Âmes Croisées
Auteur : Pierre Bottero
1ère Edition : 2010
Genre : Fantasy, Jeunesse
Pages : 411

Nawel Hélianthas vit à Jurilan, le royaume des douze cités. A dix-sept ans, elle est une jeune adolescente riche et prétentieuse. Comme ses amis Philia et Ergaïl, elle doit bientôt choisir la caste correspondant à ses aspirations profondes pour le reste de sa vie. Tout indique qu'elle entrera, selon le désir de ses parents, chez les prestigieuses Robes Mages. Mais Nawel s'interroge. Et après avoir provoqué involontairement la mort d'une jeune femme et de son bébé, elle opte pour la mystérieuse caste des Armures, un choix qui bouleversera à jamais son destin.


Avec ce dernier roman, Pierre Bottero, nous transporte dans un univers digne de ses précédentes trilogies. Il nous transporte dans un univers où les choix de vie des individus se font dès leur jeunesse. En effet, à l'adolescence, chacun doit choisir ce qu'il souhaite être le reste de sa vie : Mage, Historien, Gouvernant... Et c'est ce choix qui rythmera sa vie par la suite. Nous faisons la connaissance de la jeune Nawel, une jeune Perle (concrètement une noble) pour qui la vie est facile. Cette dernière, ainsi que ses camarades doivent prononcés bientôt leurs vœux de caste. Depuis sa jeunesse, elle sait déjà qu'elle demandera à faire parie de la caste des Mages, mais des événements impliquant des Cendres (le reste de la population, qui ne sont pas des Perles) changera radicalement sa façon de voir les choses.
Au travers de Nawel, c'est toute la question des choix de l'avenir et de la recherche identitaire qui nous apparaît. Ainsi que l'influence de notre entourage. En effet, la jeune aspirante découvrira bien vite que la cérémonie des choix n'est qu'un mascarade et que ce ne sont pas les volontés des enfants qui y changeront quoi que ce soit. C'est contre toute attente, de la part des autres personnages, que la demoiselle optera pour la dernière des 10 castes, et la plus mystérieuse : celle des Armures. Guerriers rompus au combat, possédant pour armure une sorte de combinaison vivante, telle que l'on pourrait les retrouver dans une histoire de Science Fiction. J'avoue que je ne suis pas du tout fan de ce dernier, mais la magie a opéré, et j'ai beaucoup aimé le concept des Armures décrit par l'auteur. La deuxième moitié du roman, nous permettra de mieux connaitre cette caste en suivant l'apprentissage et les découvertes de Nawel.
Mais les Âmes Croisées, ce n'est pas que l'histoire d'une demoiselle qui doit avancer dans la vie. Dans l'univers qui nous est décrit, on nous parle d'une ancienne civilisation, aujourd'hui disparu : les Anciens. Ce sont à eux que l'on doit de nombreuses merveilles du monde dans lequel évoluent les Cendres et les Perles. On apprend quelques morceaux du passé de ce peuple, mais pas suffisamment, et notre curiosité est aiguisée au pus haut point.
J'ai beaucoup aimé l'idée d'un peuple séparé en deux groupes : Perles et Cendres (avec des noms très bien choisit, j'ai adoré la métaphore de l’huître dont il est question à un moment). De même, l'idée des castes avec chacune ses spécificité était assez sympathique, même si l'on ne découvrira que peu d'entre elles. Celles qui seront le plus mise en avant sera celle des Armures. Les gouvernants, les historiens et les mages ne seront quand à eux mis en avant que par des personnages secondaire. Ce qui est assez dommage, j'aurai aimé découvrir les autres un peu plus.
Mais les Jurilans (le peuple de Nawel) ne sont pas les seuls a habité ce royaume. Nous faisons la connaissance avec un peuple plus sauvage, perçue comme cruel et barbare par ces derniers : les Glauques. Là encore, j'ai beaucoup aimé découvrir ce peuple, même si l'on se pose beaucoup de questions à leurs sujet : qui sont-ils ? d'où viennent-ils ? Tant de réponses dont nous n'auront jamais les réponses. (Si je ne me trompe pas, à l'origine, "Les Âmes Croisées" devaient être une trilogie, mais Pierre Bottero étant décédé avant d'avoir pu l'achever, elle est resté un one-shot).
L'histoire est assez riche en personnage, j'ai beaucoup apprécier Nawel que l'on voit grandir et surtout mûrir au fil des pages. En revanche, j'ai été moins convaincue par le duo Philia/Ergaïl qui évoluera un peu par la force des choses, du moins c'est l'impression que j'en ai eu.

Le style de l'auteur est toujours égal à lui-même : très simple et agréable à lire qui nous plonge dans l'histoire aisément. Avec juste ce qu'il faut de description et une histoire plus centré sur l'action et le ressenti des personnages. Mais surtout, et c'est ce qui me plaît énormément chez cet auteur, une écriture très poétique toujours très présente, que l'on ne se lasse pas de parcourir.


Le tout dernier roman de l'auteur, qui nous transporte dans un monde magique et mystérieux sur lequel on aimerais savoir un peu plus de choses. Un coup de cœur pour ce roman. <3

mardi 10 mai 2011

L'Arcane de l'Aube, Tome 1 - Rei Toma

Titre VO : Reimei no Arcana, #1
Titre VF : L'Arcane de l'Aube, #1
Auteur : Rei Toma
Editeur : Kazé Manga
1ère Edition : 2009 (VO) - 2011 (VF)
Genre : Shôjo
Pages : 183



Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7 - Tome 8 - Tome 9 - Tome 10 - Tome 11 - Tome 12 - Tome 13.
Roman (Préquelle). A l'Aube de l'Histoire.
Série complète en 13 Tomes + 1 Roman.


Nakaba, princesse de sang royal, est envoyée en pays ennemi accompagnée de son unique serviteur, Loki, afin d'épouser leur prince et ainsi garantir la paix entre les deux royaumes. Rencontrant son mari pour la première fois le jour de son mariage, la jeune fille, malgré sa grand beauté, est tout de suite rejetée par son époux du fait de sa chevelure rousse, apanage des gens du peuple, alors que les rois se targuent d'une crinière d'ébène. Dans cet environnement hostile où les intrigues de cour peuvent être fatales, l'étrange pouvoir qui sommeille en Nakaba émerge doucement...


Tout commence par un mariage, un pays en liesse car l'un de ses princes se marie avec la princesse d'un pays voisin pour garantir la stabilité des deux royaumes. Mais lorsque l'heureuse élue fait son apparition, c'est la consternation générale car la demoiselle arbore une chevelure rouge rubis, couleur réservée au peuple puisque les souverains de n'importe quel royaume en ce monde possède des cheveux noirs. Même si en public, le prince Caesar sauvera les apparences, en réalité les choses seront assez délicates pour la jeune Nakaba, qui ne se sentira pas à sa place dans cet univers. Elle pourra heureusement compter sur Loki, son serviteur demi-humain et ami d'enfance, prêt à tout pour la protéger. Mais, la jeune fille cache également un secret étrange : il lui arrive de perdre connaissance et d'entrevoir des bribes d'avenirs parfois sombre, dont elle n'hésitera pas à prévenir son époux, malgré leur relation houleuse.
Au travers de Nakaba, l'auteur nous dépeint un univers au sein duquel les apparences sont importante. La moindre différence peut-être assez mal perçue ou tout du moins mal interprétée. C'est donc un peu le combat de la jeune fille pour être acceptée malgré sa différence que nous allons suivre tout au long du premier tome. Malgré tout, pour le moment, on se cantonnera à découvrir notre trio de personnage principaux, à savoir Nakaba, Loki et Caesar. On nous révèle quelques morceaux du passé de ces derniers et l'on voit peu à peu certaines de leurs relations évoluée. On l'aura donc comprit, dans ce shôjo, nous avons donc à faire à un triangle amoureux qui commence réellement à se mettre en place dans les dernières pages de ce tome.
On est également assez intrigué par le pouvoir qui dort en Nakaba, même si pour le moment ce pouvoir n'apparaît que de façon cachée. D'où vient-il ? Sera-t-il découvert ? Tant de questions que l'on se pose et dont on espère avoir la réponse entre les pages des prochains volumes.
Comme dit plus haut, nous suivons essentiellement dans ce premier volume notre trio de personnages principaux, mais d'autres gravitent tout autour d'eux (principalement la famille de Caesar). Pour ce premier volume, ma préférence va quand même a Nakaba, qui tente de se faire acceptée par sa nouvelle famille et son pouvoir étrange sur lequel j'ai hâte d'en savoir un peu plus.

Côté dessin, je les trouve très jolie, très fins et agréable à l’œil. Les costumes des différents personnages sont très détaillés et j'avoue adoré les couleurs de la couverture. En revanche, on notera de nombreuses cases vides de décor, cela ne gâche en rien la lecture de ce manga, mais c'est assez dommage je trouve. 


Un premier volume qui pose les bases de l'histoire, on découvre les personnages et l'univers le tout desservi par de très jolis dessins, malgré parfois des décors un peu vide.

.TRAILER de la Série.

mercredi 4 mai 2011

L'Alphabet des Rêves - Susan Fletcher

Titre VO : Alphabet of Dream
Titre VF : L'Alphabet des Rêves
Auteur : Susan Fletcher
Editeur : Gallimard Jeunesse [Folio Junior]
1ère Edition : 2006 (VO) - 2007 (VF)
Genre : Fantasy, Jeunesse
Pages : 457


Quand nous vivions dans la cité des Morts, chaque nuit, mon frère rêvait de festin.
- Les rêves, ça ne se mange pas, Babak, avais-je coutume de lui rappeler.
Mais j'avais tort. Les rêves peuvent vraiment vous nourrir et vous permettre aussi de faire dans la vie réelle des voyages lointains vers des endroits qui dépassent tout ce que l'on peut imaginer. Je le sais bien, car c'est ce qui nous est arrivé. Découvrez le fabuleux périple de la jeune Mitra et de son frère Babak au sein de la caravane du mage Melchior. Un conte envoûtant dans la splendeur du désert.


L'Alphabet des rêves nous transporte près de deux siècle en arrière, dans le royaume de Perse. Nous faisons la connaissance de Babak, un petit garçon de 6 ans qui passe ses nuits à rêver, et de sa sœur Mitra mieux connue sous le nom de Ramin, un jeune garçon. Separé de leurs familles à cause du Roi Phraatès, ils n'ont pas d'autre choix que de survivre seul dans la cité des Morts, un ensemble de caverne où vivent des personnes au passé sombre. Un jour les deux enfants, découvrent que les rêves de Babak ne sont pas anodins : il peut prédire l'avenir d'une personne lorsqu'il s'endort avec quelque chose leur appartenant. Il se serviront alors de ce don pour survivre, mais ne pourront rester éternellement dans leur caverne. Les espions de Phraatès les recherchent pour les éliminer. Leur route croisera alors celle de la caravane de Mechior, un mage, qui prendra soin d'eux tout en utilisant les rêves de Babak pour son propre compte, mais ces derniers révéleront des événements d'autant plus important à mesure que l'on avance dans l'histoire.
Nous suivons donc toute cette histoire du point de vue de Mitra/Ramin. En grande sœur parfaite, elle couve son petit frère bien qu'elle comme les autres utilisera le don de Babak. Nous sommes au courant des deux secrets que cache la jeune fille, à savoir ses origines et son véritable sexe. A travers elle, nous découvrons également comment se déroulaient les voyages en caravane à cette époque puisque le périple de nos personnages, les amèneront à croiser la route de 3 mages : Melchior, Gaspard et Balthazar. A mesure que l'on avance dans l'histoire ces trois messieurs font leur apparition, qui nous met un peu la puce à l'oreille. Plus tard nos soupçons seront confirmés lorsqu'il sera question d'une étoile brillante dans le ciel, de la naissance d'un futur roi, de sa rencontre avec les mages dans une pauvre masure de Bethléem. Ainsi donc, comme on le découvre à la lecture, l'auteur a choisi ici de nous compter l'histoire des Rois Mages. On prend assez de plaisir à suivre l'histoire de ces deux enfants à travers une légende relativement connu.
Susan Fletcher nous offre de nombreux personnages au sein de ce conte, tous aussi différents les uns que les autres : les mages, Babak et Mitra, leurs animaux assez têtu, Giv le gardien des deux enfants. Mais aussi, d'autres personnages qui bien que cité apportent une dimension plus réaliste à l'histoire.
Le style de l'auteur est assez simple et agréable à lire, bien que très riche en information. e ce fait, elle n'a pas hésité à couper son histoire en 5 parties et de nombreux chapitres n’excédant rarement les 10 pages, ce qui nous accroche énormément puisque l'on est sans cesse à se demander ce qu'il va advenir ensuite à nos deux héros. On pourrai peut être reprocher une chose : l'âge de Babak et Mitra, âgé respectivement de 6 ans et de 11-12 ans, on se demande si une telle chose aurait été réellement possible à l'époque (sans parler du déguisement de Mitra). Néanmoins, cela ne gâche aucunement la lecture.


Un conte du désert dont les mystères se lèvent peu à peu et qui cache en lui une histoire bien plus grande qu'on ne pourrait le croire au premier abord.