mardi 31 juillet 2012

Les Loups de Kharkov - Alexis Lorens

Titre VF : Les Loups de Kharkov
Auteur : Alexis Lorens
Éditeur : Petit Caveau
1ère Édition : 2010
Genre : Policier
Pages : 204


Novembre 1936. A Paris, la police est sur les dents : les cadavres se succèdent, plus mutilés les uns que les autres. Seul indice, les victimes sont de jeunes et jolies danseuses de ballet. Est-ce l’œuvre d’un psychopathe ? La machination d’une secte satanique ? Les inspecteurs Xavier Kerlann et François Hernandez ignorent qu’ils viennent de tirer le fil d’un écheveau sanglant qui les conduira de Paris à New York sur la piste d’un ennemi plus terrifiant encore…


Tout commence avec une macabre découverte le long des voies ferrées par des cheminots. Une jeune femme est retrouvée égorgée et vidée de son sang par on ne sait quoi. Elle sera la première d'une longue série. Xavier Kerlann est mis sur l'affaire de ces meurtres d'apparence surnaturelle. 

Direction le Paris d'entredeux guerre où prend place notre histoire. Après la découverte du premier corps les policiers sont sur les chapeaux de roues pour retrouver l'assassin de ces jeunes femmes. Car oui, toutes les victimes sont des demoiselles ayant la vingtaine et pratiquant la danse à un niveau professionnel. Ce sera le seul point commun entre toutes les victimes en plus de la façon de le crime est réalisé. Nous suivons plus particulièrement le déroulé de l'enquête au travers des yeux de Xavier Kerlann, le jeune inspecteur. Mais pas seulement, d'autres personnages seront à tour de rôle narrateur, nous permettant de mieux cerner les pratiques de la police et surtout les mobiles des assassins.
Si dans le fond la résolution de l'enquête se fera sans aucune grosse surprise (entendez par là que l'on devine très rapidement l'auteur des crimes). Le déroulé de cette dernière se fera sur un rythme assez haletant, car on est quand même assez curieux de voir la façon dont la police procède pour élucider l'affaire. Il faut dire que l'on est loin des technique actuelles que l'on a à disposition de nos jours, il suffit de jeter un œil aux séries télévisées qui sont diffusées. Dans un sens, j'ai trouvé ça assez intéressant de nous montrer un peu les démarches de l'époque.
Grâce aux victimes et donc grâce au déroulé de l'enquête, on découvre également les coulisse de l'univers des danseurs de ballets; Un univers assez dur dans le fond où le dépassement de soi est le maître mot. Nous allons plus particulièrement découvrir ce monde par les biais d'Emilie, une jeune danseuse colocataire d'une des victimes. Néanmoins, on ne découvre réellement cet univers qu'en surface, l'enquête étant ce qui est le plus mis en avant dans l'histoire.
si le lieu d'action principal de l'histoire est la France, l'auteur nous invite également à découvrir d'autres régions de l'époque : la Russie et l'Amérique entre autre. Des univers assez différents mais qui sot assez intéressant à voir et relativement bien exploité vis-à-vis de l'histoire.

Côté personnages, nous suivons donc les policiers et plus précisément l'inspecteur Xavier Kerlann. Une jeune homme célibataire qui nous donne la sensation de ne vivre que pour son travail, puisque dès lors que l'enquête qui sera confié il s'y jettera corps et âme. Une homme déterminé et sur de lui mais qui connait les limites de l'être humains et surtout ses propres limites.
Le jeune homme sera également bien lié à l'ensemble des policiers en qui il voit des amis proche. C'est tout particulièrement le cas de son coéquipier François et son supérieur. Ces derniers lui vouent une entière confiance en son jugement et surtout selon ses intuitions. Peut-être même un peu trop par moment, mais heureusement pour notre personnage principal, il aura rarement tort.
Concernant les danseurs on notera tout particulièrement la place que la jeune Emilie occupera dans l'histoire. Amie et colocataire de la première victime, elle sera d'un grande aide aux policier pour les débuts de l'affaire mais pas seulement. Xavier et elle se rencontreront à de nombreuses reprises et comme l'on s'en doute finiront par tomber dans les bras l'un de l'autre. D'un façon assez rapide je dois dire. Mais cela apporte un peu de douceur dans le monde assez sombre au sein duquel nous évoluons.
enfin, le dernier groupe de personnages que nous suivons sont un groupe de russes assez étranges dont on découvre peu à peu les méandres de leurs passés et de la maladie dont ils souffrent. Au fil des pages, ils nous intriguent énormément et l'on est curieux de savoir quel est leur lien avec l'enquête dont nos hommes de lois sont chargés.

Le style de l'auteur est très agréable à lire et nos transporte directement dans les années 1930. On visualise bien le côté sombre au sein duquel les personnages évoluent; Les chapitres sont relativement courts apportant ainsi beaucoup de rythme dans l'histoire, associé aux changements de personnages de l'un à l'autre. L'intrigue est dans le fond bien menée et j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre les différents personnages qu'il a créer. Mon seul regret sera surtout sur la fin où il me manquait un petit quelque chose pour que l'histoire soit réellement conclu. Néanmoins, tout le reste arrive à nous faire passé outre sur ce petit détail.


Une enquête menée tambour battant qui nous faits voyager entre la Russie, Paris et New York. Des personnages riches, le tout servie par une narration assez rythmée malgré une fin qui peut décevoir un peu sur un point.
Enfin, je remercie les Éditions du Petit Caveau de m'avoir permit de découvrir ce titre de leur catalogue en version e-book grâce à leur opération Croc'ebook.

mardi 17 juillet 2012

Le Maître des Tempêtes (L'Autre, Tome 2) - Pierre Bottero

Titre VF : Le Maître des Tempêtes (L'Autre, #02)
Auteur : Pierre Bottero
1ère Edition : 2007
Genre : Fantastique, Jeunesse
Pages : 358


Série complète en 3 Tomes.


Natan et Shaé sont venus à bout d’une partie des forces du Mal. Mais il en reste deux à vaincre, et ils doivent en découdre avec le Maître des tempêtes, qui sème la désolation par des catastrophes naturelles. Leur rencontre avec un Guide aveugle, Emiliano, les conduit à se séparer. Natan rejoint sa Famille et tombe dans le piège tendu par sa cousine. Seul, il est condamné…


Retour dans l'univers de Pierre Bottero, où nous avions laissé Natan et Shae coincer dans la Maison de l'Ailleurs. En effet, après leur victoire contre Jalaab, la Force de l'Autre, les événements ne se sont pas exactement déroulé comme ils auraient du et nos jeunes amis sont considérés comme coupables et n'avaient plus que cet endroit où trouver refuge grâce aux pouvoirs de Shae. Mais durant leur séjour là-bas le monde va peu à peu changé, en effet de mystérieux événements se produisent aux quatre coins du globes : guerres internationales, catastrophes climatiques, pandémies... Aucun doute, l'Autre continue à œuvrer dans le monde et nos héros ne peuvent pas se terrer indéfiniment.

Nous retrouvons donc nos héros bien au clair avec la situation dans laquelle eux et le monde se trouvent. Ils savent très bien que les événements inexpliquées sont le résultat de Onju, le Cœur de l'Autre et Eqkter, son Âme. Leurs ennemis qui sont toujours présent. Comme l'on se doute, ils vont tout mettre en oeuvre pour contre-carrer leurs plan. Ici, nous allons plutôt nous attarder sur leur combat contre Eqkter, l'Âme car c'est principalement lui qui est l'origine de tout ces changement. Cependant, Natan et Shae savent très bien qu'ils ne parviendront pas à battre leur ennemi seul et souhaitent à tout prix convaincre les Cogistes, la famille du jeune homme, à ouvrir les yeux et à prendre part à cette guerre.
Mais la situation ne sera pas aussi simple. Car si l'Âme est l'ennemi auquel ils vont s'en prendre. Onju quand à lui ne sera pas en reste, instillant ainsi le doute dans le Cœur de certains personnages et ainsi leur rendre la tâche plus compliquée. Doutes, mensonges et trahisons seront les éléments qui nuiront le plus à nos protagonistes, mais qui rendront l'histoire beaucoup plus vivante et un peu complexe. C'est un aspect que j'ai beaucoup aimé dans son ensemble car pour le coup les retournements de situations sont quand même très présents.

Côté personnages, nous avons bien entendu Natan et Shae qui sont désormais bien au clair avec la situation actuelle mais aussi et surtout leurs capacités. Si le premier aura du mal à accepter les tensions au sein de sa famille, la seconde en apprendra beaucoup au sujet de la sienne et ne laissera pas forcément les choses telles qu'elles. Leur relations également va évoluer au cours de ces pages, et à vitesse grand V. J'ai beaucoup apprécier de voir la naissance de leur relation, même si dans le fond elle ne restera pas un grande surprise pour le lecteur.
Parmi les personnages secondaires, on notera plus particulièrement : 
- Rafi, le Guide. Il sera d'un grand secours à notre duo toujours prêt à leur venir en aide et porteur de nombreux conseils afin de les guider.
- Anton, le Grand-père de Natan. Patriarche des cogistes, c'est principalement lui que le duo va vouloir convaincre. Mais du fait de l'influence de l'Autre dans la famille, il est persuadé que tout ce qui arrive est néfaste pour les siens et surtout causés par ceux qui restent des autres familles. Heureusement, le cours des événements va le faire changer radicalement d'avis en lui ouvrant les yeux. Il montrera qu'il est quand même quelqu'un de très porté sur la famille qui regrette certaines de ses décisions, mais aussi une personne très humble, capable de reconnaître les torts qu'il a eu.
- Barthelemy, l'Oncle de Natan. Il sera le premier parmi les Cogistes à vraiment se rendre compte de la situation actuelle. Grâce à lui, en partie, nous allons en découvrir un peu plus sur le passé des familles à notre grande surprise puisqu'il y était plus impliqué qu'il ne veut bien le dire. Il n'en reste pas moins un personnage difficile à cerner malgré les actions positives qu'il effectuera.

Enfin, toujours aussi dynamique le style de l'auteur nous transporte auprès de ses personnages qu'ils soient dans les Monts Atlas, à Paris ou encore Hawaï. Un style non seulement rythmée mais aussi très poétique. Les événements défilent au fil des pages dans un rythme haletant de ce fait, on a beaucoup de mal à lâcher le livre tant qu'on ne connait pas le mot de la fin. Je n'ai plus qu'une hâte : découvrir comment la trilogie se conclue !


Une suite dynamique ais qui ne perd rien de sa poésie première. On prend beaucoup de plaisir à retrouver les personnages que l'on apprécie dans leur univers si particulier mais aussi si proche.

dimanche 15 juillet 2012

Le Grimoire Volé - Alexandre Lévine

Titre VF : Le Grimoire Volé
Auteur : Alexandre Lévine
Éditeur : Artalys
1ère Édition : 2012
Genre : Fantastique
Pages : 472


Ancien contorsionniste et voleur, Kerèntsil mène une paisible et secrète existence quand il reçoit la visite d’Astarya. Cette immortelle, ex-reine du Tourpana venue vivre incognito dans sa cité, lui demande son aide. Le grimoire écrit par son frère Narantewé, contenant toutes ses insurpassables connaissances en magie, a été dérobé. Et s’il prenait la direction des belliqueux Pays d’Orient, l’équilibre du monde serait menacé. Kerèntsil accepte de commencer l’enquête, sans imaginer qu’elle le fera croiser aussi bien Tseag-hua, le plus inquiétant des tyrans orientaux, que Laraouña, la déesse de l’amour. Et sans imaginer à quel point les épreuves traversées le changeront.


Dès le début du roman, nous faisons la connaissance de Kerentsil, un ancien voleur reconverti en commerçant; Il mène une vie paisible au Tourpana, bien loin de ses frasques d'antan. Un jour, il reçoit la visite d'une jeune femme prénommée Astarya qui n'est autre que l'ancienne Reine du Royaume considérée comme morte, mais elle n'en reste pas moins immortelle et bénie des dieux. La jeune femme est venu requérir l'aide de l'ancien voleur afin qu'il l'ai à retrouver un texte écrit par son frère, lui aussi immortel.

L'univers que l'auteur nous offre dans ce roman est assez original. Contrairement à ce à quoi on pourrais s'attendre d'un roman de fantasy traditionnel, l'histoire prend place dans un pays ayant des tradition plus proche des tribu d'Afrique. En effet, les femmes ne sont que très légèrement vêtues (uniquement de jupes et de bijoux) et les autres habitants du royaumes ne sont en rien pudique, bien au contraire. L'oisiveté et le plaisir prennent néanmoins une place assez importante dans la société dans laquelle nous évoluons. En un mot pour faire simple : exotique, c'est l'impression qui m'est resté du Tourpana au cours de ma lecture. Le voyage des personnages que nous allons suivre va les conduire au royaume de Kjen, un pays aux traditions toutes autres et qui se rapprocherai plus de la culture asiatique telle que nous la connaissons. Personnellement, j'ai eu la sensation que cela ressemblait beaucoup à la culture chinoise avec peut-être une pointe de celle du Japon.
La magie prend également une place importante dans l'histoire et pour cause le texte disparu n'est autre qu'un traité de magie, rédigé par un très puissant magicien, qui va devenir très proche de notre héros. Héros qui d'ailleurs mettra un peu à profit le temps de son voyage pour s'initier lui-même à la magie presque tel un autodidacte. Certes, il ne deviendra pas un très puissant mage comme l'on pourrait s'y attendre, mais il développera un pouvoir assez important et qui lui sera d'une très grande aide au cours de ses aventures. La magie est également très liées aux divinité de cet univers. Si nous voyageons dans 2 pays principalement, ce seront surtout les divinité du Tourpana qui seront mises en avant. Loin d'être des planquées, certaines d'entre elles participerons activement aux aventures de Kerentsil et Astarya, même un peu trop, mais cela sera d'un grand secours à notre duo. Laraouña, la déesse de l'Amour (mais apparemment pas que) sera celle à laquelle nous aurons le plus souvent affaire. Néanmoins, elle se révélera assez surprenante, possédant de nombreux pouvoir auxquels on ne s'attend pas et qui s'éloignent quelque peu des attribut d'une telle déesse. Suite à un événement, elle va se retrouver contrainte à vivre une vie de mortel durant une certaines période (courte pour elle, longue pour nous) en punition de ses actes. Cela la rend beaucoup plus accessible et plus proche que l'on ne pourrais le croire,c'est une idée qui dans un sens m'a bien plu, même si dans une sens on pourrais se demander les raisons qui la poussent à rester auprès des personnages qui sont à l'origine de cette punition.

L'intrigue de départ concerne donc la disparition d'un objet magique qui va conduire nos héros à faire un voyage, mais comme l'on s'en doute quelque peu les enjeux deviendront de plus en plus important et le grimoire disparu finira par passé au second plan voire même à tomber carrément dans l'oublie. J'ai trouvé ça un peu dommage que l'on oublie un peu l'objet premier de la quête de nos héros, à plus forte raison lorsque c'est lui qui donne son titre à l'ouvrage. Néanmoins, cela ne m'a pas plus perturbée que cela et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire leurs périple.
En plus, de confier l'enquête sur le grimoire à Kerentsil, le mage Narantewé va également lui confier une mission en parallèle : celle de trouver un époux convenable à Menoulka, sa fille. Cette seconde mission sera mené d'une façon assez étrange par notre protagoniste et ce sera également l'occasion pour l'auteur de faire entrer en scène une certaine part de romance, mais aussi et surtout de nous faire découvrir les mœurs si particulières du Tourpana. Les unions libres sont monnaies courante et que dire de la sexualité totalement débridé de ce monde. J'ai trouvé ça un peu dommage dans l'ensemble, cela casse un peu l'histoire de base et je dois dire que cela m'a déçue quelque peu.

Côté personnage, nous suivons donc Kerentsil, un ancien voleur et contorsionniste devenu commerçant respectable. Riche et bien loti malgré son passé, il a finalement décidé de se poser après les innombrables forfaits qu'il a pu connaître par le passé; Et puis il faut dire qu'il commence à prendre de l'âge et qu'il ne pourras pas toujours continuer à agir ainsi. Sa mission de retrouver le traité de magie sera pour lui la clé de nombreuses choses et lui offrant carrément une nouvelle vie dans un univers qu'il n'aurai jamais pu espéré connaître. Après tout qui peut se vanter d'être lié à 2 immortels et une déesse. Malgré tout, il n'en reste pas moins un personnage assez malicieux qui n'a rien perdu de ses anciennes professions, très réfléchi il arrivera aisément à se sortir de divers mauvais pas et ce même en solo.
Astarya, de son vrai nom Kaounya, est l'ancienne Reine du Tourpana. Pour découvrir ses aventures plus en détail il est mieux de se référé à l’œuvre précédente de l'auteur : Le Mage de la Montagne d'Or (que j'ai bien envie de découvrir pour le coup). Néanmoins, les deux livres pouvant se lire séparément, l'auteur a cru bon de disséminés quelques renseignements sur son passé au fil des pages, c'est une chose que j'ai bien apprécié. Cela nous permet ainsi de mieux cerner le personnage et son entourage. La femme vit désormais une vie simple dans la même ville que notre héros. Ce sera elle qui sera l'instigatrice de toutes leurs aventures. Possédant quelques pouvoirs elle sera d'une grande aide à notre ami, sans oublier grâce à ses charmes apparemment irrésistibles.
au niveau des personnages secondaires, on notera plus particulièrement : 
- Laraouña, la fameuse déesse de l'Amour. Elle n'hésitera pas à intervenir à plusieurs reprises pour aider notre duo sans se soucier des conséquences et du fait qu'elle est l'une des divinités les plus importantes de ce panthéon. Au final, elle nous montrera qu'elle est une femme presque comme les autres, très douce et accessible, dont on ne se douterai pas qu'il s'agit d'une divinité.
- Narantewé, le frère d'Astarya. Tout aussi immortel que sa sœur, il est un puissant magicien. Le gros reproche que je lui ferais malgré tout est qu'il est très (trop) détaché de l'histoire. aussi bien de celle concernant le grimoire que celle sur le devenir de sa fille. On a beau nous dire que les dieux lui ont interdit d'assister à tel ou tel événement, cela fait de lui quelqu'un de détaché alors qu'il est quand même bien concerné par tout ce qu'il se passe.
- Meoulka, la fille du magicien. Une jeune fille douce et rêveuse mais qui cache derrière cet air l'esprit d'une femme entreprenante et passionnée. C'est une jeune femme très surprenante que j'ai beaucoup apprécier et dont j'ai regretté l'absence dans la dernière partie de l'histoire.

Enfin, le style de l'auteur est dans l'ensemble assez agréable à lire. J'avoue avoir eu par moment quelques difficultés avec les prénoms des personnages, pas forcément facile à mémorisé d'entré de jeu, leur 'adaptation' dans le langage du Kjen trouble quelque peu et peu déstabilisé. De même pour les coutumes du tourpanaise et la sexualité débridé de ce peuple. Alors certes, ces scènes ne sont pas forcément narrés de manières cru, mais je trouve qu'elles arrivent avec une facilité déconcertante. Limite tout serai prétexte pour coucher, ce qui donne une image assez mauvaise je trouve. J'avoue que sur ce point, je suis quand même assez déçue.


Un univers assez riche malgré les coutumes de certains pays qui peuvent laisser perplexe. Des personnages assez originaux et proche mais d'autres qui ne sont pas exempt de gros défaut. une intrigue principale qui disparaît progressivement pour laisser la place à d'autres enjeux plus massifs. Dans l'ensemble, un roman qui est un bon moment de lectures mais qui souffre de quelques défauts qui casse un peu le tout.
Enfin, je remercie les Editions Artalys de m'avoir permit de découvrir ce roman.

mardi 10 juillet 2012

La Mer des Monstres (Percy Jackson, Tome 2) - Rick Riordan

Titre VO : The Sea of Monsters (Percy Jackson and the Olympians, #2)
Titre VF : La Mer des Monstres (Percy Jackson, #2)
Auteur : Rick Riordan
1ere Édition : 2006 (VO) - 2007 (VF)
Genre : Jeunesse, Fantastique
Pages : 350


1. Le Voleur de Foudre || 2. La Mer des Monstres || 3. Le Sort du Titan || 4. La Bataille du Labyrinthe || 4.5. Percy Jackson and the Sword of Hadès || 5. Le Dernier Olympien.
Série Complète en 5 Tomes + 1 Nouvelle.

SPIN-OFF (suite) : Les Héros de l'Olympe - Rick Riordan.
ADAPTATION - Film : La Mer des Monstres (2013).


Être le fils de Poséidon, un honneur ou une cruelle plaisanterie ? Lorsqu'une simple partie de foot se change en bataille contre un gang de cannibales géants, Percy le demi-dieu a un terrible pressentiment... Comme le lui annonçaient ses étranges cauchemars, les frontières magiques qui protègent la Colonie des Sang-Mêlé sont empoisonnées. Pour sauver leur domaine, Percy et ses amis devront parcourir la mer des Monstres, qui porte bien son nom.


A la fin du volume précédent, nous avions laissé Percy retrouver une vie normale, ou presque puisqu'il reste toujours le fils de Poséidon. Il a repris une scolarité normale dans un lycée mais peu de temps avant les vacances d'été et son retour à la Colonie des Sangs Mêlés, des évènements étranges se produisent. Lorsqu'il décide de retourner à la Colonie il découvre alors que ses aventures de l'an passé ne sont pas bien loin et sont bien loin d'être terminées.

Que du plaisir à retourner dans l'univers de Rick Riordan. Nous retrouvons donc un Percy qui semble s'être fait à sa nouvelle condition mais qui va hélas devoir à nouveau partir à l'aventure bien que tout le monde lui interdit d'y partir. La Colonie étant en grave danger car ses protections ne tiennent plus le coup, le jeune homme accompagné par Annabeth ainsi qu'un nouveau personnage décide de partir en quête de la seule chose capable de sauver la Colonie.
Si dans le volet précédent notre voyage nous a conduit droit dans les Enfers, ici nous allons découvrir un autre haut lieu de la mythologie grecque. Ici appelée Mer des Monstres, il s'agit d'une étendu aquatique regorgeant de créatures toutes plus cruelles les unes que les autres. Une mer qui a l'époque a été traversé par un certain Ulysse qui cherchait à rentrer chez lui. Comme l'Olympe et les Enfers, c'est un lieu qui se déplace dans l'espace en fonction du centre du monde occidental dominant. Un concept que j'aime beaucoup.
La traversée de cette Mer sera l'occasion pour nos héros d'affronté des créatures issus de cet univers, on retrouvera entr'autre les Sirènes, Circée et le Cyclope qu'Ulysse a affronté par le passé, et dont nos héros tireront de profonds enseignements qui leurs seront très utiles, pour parvenir à achever leur quête sans trop de dégâts.
Au final, les déboires de nos héros et surtout la situation dans laquelle se trouve la colonie, ne seront pas étrangers à certains éléments que nous avons découvert dans le premier volume. Cependant, les personnages se contente pour le moment de réparer les choses et non d'affronter le problème direct. Néanmoins, je ne retiens pas ça comme un point négatif puisqu'il s'agit du fil rouge de la saga qui peu à peu se développe. J'ai néanmoins hâte de connaître la suite.

Côté personnage, nous retrouvons donc Percy. Il est désormais plus au clair avec ce qu'il est devenu. Et n'hésite plus à utiliser ses capacités dès que le besoin s'en fait sentir. Il reste toujours autant loyal envers ses amis mais aussi et surtout en ses convictions qu'il croit juste. Malgré tout, il a du mal à faire clairement comprendre aux autres la véritable portée et surtout origine de toutes les mésaventures rencontrés depuis le tome précédent.
Heureusement, notre héros pourra toujours compter sur ses camarades :
- Annabeth, la fille d'Athéna. Depuis leurs dernières aventures, elle semble être devenu quelqu'un de plus déterminé et qui ose enfin s'affirmer telle qu'elle est. Elle est loin du cliché petit fille sage qu'elle donnait avant.
- Tyson, nouveau personnage qui entre en scène. Un grand gaillard pas très intelligent mais de reste assez attachant. Percy et lui ont fait connaissance dans un lycée on ne peu plus normal et ce personnage apporte son lot de surprise de pages en page, tant par ce qu'il est que par ce qu'il est capable. Dans le fond, il m'a un peu fait penser au frère de Hagrid dans HP. Mais il n'en reste pas moins attachant et j'espère vivement que l'on va le retrouver dans la suite.
- Clarisse, la fille d'Arès. Même si une animosité existe entre elle et les autres personnage. Elle n'en reste pas moins une demoiselle déterminée et fière. Néanmoins, malgré son petit côté antipathique c'est un personnage que j'apprécie beaucoup.
- Grover, le satyre. Même s'il est parti réalisé sa quête il n'en reste pas moins présent dans l'histoire pour notre plus grand plaisir. Toujours à nous faire sourire et à apporter beaucoup de pep's même s'il ne fera que quelques brèves apparitions.
Parmi le petit nombre de nouveaux personnage qui ont fait leur apparition ici, outre Tyson, Tantale sera sans conteste celui qui m'aura le plus marqué. Nouveau directeur des activités à la colonie, il est plus aveugle qu'un aveugle et ne se rend pas compte de ce qui se trame réellement. Il n'accepte de voir que ce qu'il veut voir surtout si ça l'arrange et si il peut mettre des bâtons dans les roues à notre héros c'est encore mieux. Si dès les premiers instants, il peu faire de la peine de par sa malédiction, ce sentiment a vite disparu de mon esprit tant il m'a été antipathique.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est toujours aussi agréable à lire Simple et fluide, les pages défilent entre nos mains à une vitesse grand V. La richesse de la mythologie qui sert de support à sa saga est très riche et très bien exploitée. a mesure que l'on avance dans les pages de nouveaux élément font leur apparition que l'on se plait à essayer de deviner ou à raccrocher à leur histoire mythologique. C'est un petit jeu que j'aime beaucoup et qui apporte assez de dynamisme dans l'histoire.


Une suite à la hauteur avec un univers toujours aussi riche, nous offrant ainsi une histoire centrée sur un autre versant de la mythologie grecque. De nouveaux personnages font leur apparition tantôt attachant tantôt non. Un intrigue menée tambour battant dont on ne voit pas défiler les pages tant on est pris dans l'histoire.

mardi 3 juillet 2012

Les Enfants de l'an 2100 (Moi l'Indien, Tome 1) - Alexis S. Z.

Titre VF : Les Enfants de l'An 2100 (Moi l'Indien, #1)
Auteur : Alexis S.Z.
Éditeur : Autoédition
1ère Édition : 2012
Genre : Conte,Science-Fiction
Pages : 428 Ko en pdf (soit ~105 pages sous Adobe)

Série Complète en 3 Tomes.


Se déroulant en l'an 2100, Moi L’Indien conte les (més)aventures de Benjamin et Emilie, deux enfants d'une douzaine d'années ignorant tout l’un de l’autre, perdus dans le monde des grands. Benjamin le parisien profite de la nuit pour faire les quatre cents coups. Emilie la provinciale s'ennuie ferme face à une mère qui la délaisse. Lorsque la colère grondant en eux se libérera, chacun fuguera de son côté. Leurs routes se croiseront... L'Ange Farceur qui semble les suivre et se jouer d'eux n'y est peut-être pas pour rien. Emilie et Benjamin tout les oppose, à tel point qu’ils ne pourront plus se séparer. De rencontres en courses-poursuites, d’espoirs en abîmes, les deux enfants poursuivront une ambition folle, un rêve qu’il n’est pas permis d’avoir.


Dans cette première partie, nous faisons connaissance avec l'univers que nous offre l'auteur. Nous sommes en 2100, en France où nous allons faire la connaissance de 2 enfants : Benjamin et Emilie. Tout deux vivent une vie pas facile mais ils aspirent à mieux. Aussi n'hésitent-ils pas à laisser de côté toutes leurs attaches pour partir à l'aventure.

L'univers dans lequel évoluent nos protagonistes (et plus celui de Benjamin) est assez sombre. En effet, le jeune homme vit dans la capitale qui est devenu une cité où se côtoient les dealers, les brutes et les SDF. Si l'on se retrouve dans une zone un tant soi peu civilisé, c'est surtout la loi de la jungle qui y prime : seul les plus fort et/ou les plus malins peuvent s'en sortir sans trop de problème. Ce qui est le cas de notre tout jeune héros qui ne souhaite qu'une seule chose : assurer un avenir meilleur à sa jeune sœur. Il faut dire que sa famille est loin d'être parfaite, loin de là même, c'est à se demander si la cellule familiale a réellement exister dans l'environnement de ce jeune homme. J'avoue que au départ, je me suis trouvée assez sceptique sur ce point. Deux enfants assez jeune livrés à eux-même et qui cache le tout aux services sociaux, j'ai eu un peu de mal au début. Un point un peu négatif qui s'estompe peu à peu puisque Benjamin va s'éloigner de sa structure familiale actuelle pour tenter sa chance ailleurs, et en trouve une un peu plus classique. De là débutera un long voyage pour notre jeune personnage. Voyage qui se voudra en partie initiatique et qui dans l'ensemble nous tiens en haleine. J'étais assez curieuse de voir jusqu'où l'auteur était prêt à nous amener.
Parallèlement à l'histoire du jeune homme, nous suivons également les péripétie d'Emilie, une jeune demoiselle rêveuse qui croit encore aux anges. Elle aussi aspire à une vie meilleure dans une famille un peu décomposée. Sa mère ne se préoccupe plus d'elle et de son frère, et préfère refiler sa progéniture à son ex-mari afin qu'il les élève comme il faut.
Afin de retrouver son ange gardien, la jeune fille prendra elle aussi la clé des champs. D'ailleurs, je dois dire que son cheminement m'a un peu plus convaincu que celui de son comparse masculin.

Côté personnage, nous avons donc un duo que tout éloigne et qui fatalement vont se ressembler plus qu'on ne le croit.
Benjamin et Emilie sont tout deux de jeunes enfants qui ont du grandir très vite afin de préserver leurs petits frère/sœur du monde qui les entoure. Si leurs relations sont légèrement différentes dans le fond elles se ressemblent énormément. La maturité dont ils font preuve est assez impressionnante pour leurs jeunes âges. Ceci va les entraîné dans des aventures assez intéressante. Pour le moment, nous les découvrons principalement dans leurs univers respectifs et leurs voyages. Leur rencontre clôt cette première partie d'une façon assez sympathique et qui nous donne très envie de découvrir la suite et la façon dont ils vont se lier.

Le style d'écriture de l'auteur est dans l'ensemble très agréable à lire. L'histoire est très dynamique et l'on suit les péripétie de nos personnages à vitesse grand V. Si l'on se retrouve à suivre les personnages en alternance, on n'est jamais perdu quand à savoir à qui nous avons à faire.


Une première partie qui introduit l'histoire et ses personnages, nous peignant ainsi une univers assez sombre et sur lequel on s'interroge quand à la suite des aventures des protagonistes.
Enfin, je tiens à remercier tout particulièrement l'auteur de m'avoir permit de découvrir son ouvrage. (que vous pouvez vous procurer via Amazon).