30/10/2013

La Rivière du Temps - Bee Ridgway

Titre VO : The River of no Return
Titre VF : La Rivière du Temps
Auteur : Bee Ridgway
Editeur : Orbit 
1ère Edition : 2013 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Fantastique
Pages : 440


Un homme en 2013. Une femme en 1815. Et la Guilde, une société secrète dont les membres voyagent dans le temps. Le livre « Vous êtes désormais membre de la Guilde. À jamais. » Voici ce que Lord Nicholas Falcott entend à son réveil dans un lit d’hôpital, quelque part à Londres de nos jours… deux cents ans après avoir été laissé pour mort sur un champ de bataille napoléonien. La Guilde, une entité qui contrôle le voyage dans le temps, lui assure une vie de privilégié dans notre monde actuel. Mais Nicholas n’a pas oublié le passé, surtout une certaine jeune fille aux yeux bruns restée là-bas. Et le jour où la Guilde lui demande de transgresser la règle – ne jamais retourner d’où l’on vient –, au mépris de tous les dangers, et de repartir en 1815 pour retrouver un mystérieux talisman, Nicholas n’hésite pas…


'La Rivière du Temps' est un titre dont le résumé où il était question de voyages dans le temps m'avait beaucoup attiré. Aussi lorsque Babelio l'a proposé lors de l'une de ses opértions Masse Critique, j'ai tenté ma chance.

Notre histoire commence en 1815 où une jeune femme, Julia, assiste aux derniers instants du seul parent qui a réellement compté pour elle avant l'arrivée du prochain comte de Darchester. Puis nous basculons en 2013 auprès de Nicholas Falcott, un jeune entrepreneur tout ce qu'il y a de plus banal... En apparence seulement, puisqu'en réalité il est un ancien noble du XIXème siècle qui a fait un bond de plusieurs années dans le temps. Il va être amené à retourner dans son époque d'origine afin de retrouver un mystérieux talisman.
L'intrigue m'a globalement bien plu. Dans la première partie, nous allons osciller entre Julia et Nicholas, et donc leurs époques respectives. Grâce à Nick, nous allons en savoir un peu plus au sujet des voyages temporels. En effet, lorsque ce dernier arrive à notre époque, il découvre qu'il n'est pas le seul à posséder ce don. Toutes ces personnes sont regroupés au sein d'une guilde qui assure ses membres une vie normale et une réadaptation à leur nouvel environnement. J'ai trouvé cette idée très intéressante dans l'ensemble, y compris le fait qu'elle soit régies par certaines règles... Règles qui vont tour à tour être brisées au fil de ce roman. La principale étant : celle de ne pas retourner en arrière.
On découvrira dans les premiers chapitres la manière dont notre héros principal est arrivé à notre époque ainsi que son apprentissage pour s'habituer à la vie moderne. Ce sont des passages que j'ai beaucoup aimés, il faut dire qu'en deux siècles, il y a eu pas mal d'évolutions.
La quête de ce talisman, dans les années 1815, sera donc le coeur de ce roman où se verront opposé la Guilde, mais aussi un autre ordre qui lui est similaire : l'Ofan. En soi, hormis les idées des deux groupes, il y a peu de différences entre les deux à tel point que par moment on a du mal à voir quelle est l'inclination de tel ou tel personnage dans cette affaire.
Cependant, on déplorera que l'histoire se déroule assez lentement. Je dois dire que je m'attendais à ce que les choses évoluent de manière un peu plus rapide. Surtout vu la quantité d'évènements que l'on a tout au long de l'histoire. D'ailleurs, il y en a eu tellement que la conclusion de ce livre m'a assez déçue. Beaucoup de choses sont passés à la trappe comme si l'auteur avait décidé de nous offrir une suite. (J'ai vu certaines bloggueuses qui parlaient d'une suite, mais je n'ai rien retrouvé ailleurs, du coup je doute un peu). Je trouve ça un peu dommage qu'on soit dans le flou total parce que du coup je ne sais pas trop quoi pensé de cette fin. Je dis être déçue, mais dans le cas où effectivement une suite est prévue, je le suis moins. Du coup, j'ai vraiment un peu de mal à donner un réel avis sur cette conclusion.

Nicholas Falcott, alias Nick Davenant au XXIème siècle, est un jeune aristocrate partis en guerre au moment où il change d'époque. Son réveil dans cette nouvelle époque lui sera difficile dans un premier temps. Mais une fois qu'il aura accusé le coup, il acceptera un peu mieux les choses malgré les règles, absurdes selon lui, qui régissent la guilde. En dix années, il a réussi à se construire une nouvelle vie qui lui convient assez. Mais il garde en mémoire le visage d'une jeune femme qu'il a laissé bien des décennies en arrière. J'ai eu un peu pitié de Nick à certains moments de l'histoire quand j'ai vu à quel point la Guilde s'est un peu moqué de lui. Lui révélant sans cesse que son objectif n'était pas celui qu'ils nous avaient donné quelques chapitres plus haut. Du coup, il m'a donné un peu la sensation de subir son histoire dans un premier temps. Heureusement, il possède assez de jugeote pour 'en rendre compte et tourner les choses à son avantage. C'est réellement à ces moments-là qu'il a su me convaincre de vivre son histoire.
Julia est un personnage adorable. Malgré son âge, elle reste assez candide, mais sans pour autant trop se comporter comme une enfant. Elle arrivera à tenir tête à son tyranique cousin tout au long de son séjour dans le château familial. Le fait qu'elle possèdera elle aussi un don de voyage dans le temps n'est en soi pas quelque chose de surprenant, mais les liens dont il résulte a su m'étonner. C'est un bout de femme que j'ai beaucoup apprécié et que j'ai aimé suivre, car elle ne se laisse pas faire et arrive à prendre les devants à une époque où ce n'était pas forcément aisé pour les femmes.
Sans grande surprise, nous allons avoir droit à une petite romance entre les deux protagonistes. Ma foi, elle est assez charmante dans l'ensemble, surtout du point de vue de Julia. Cette dernière est encore toute innocente de ce côté-là (bien qu'elle ait été amoureuse de lui depuis toujours). La manière dont elle se met en place a su me plaire ainsi que celle de se poursuivre au fil des pages malgré les épreuves.
En ce qui concerne les personnages secondaires, on rencontrera tout d'abord d'autres membres de la Guilde. Globalement, ils apparaissent sous un jour assez sympathique, mais un peu mystérieux malgré tout lorsqu'ils font tomber tout ce qu'on croyait connaître à leur sujet. L'Ofan est un peu dans le même genre. On nous présente ses membres comme les grands méchants de l'histoire, mais au vu de toutes les révélations auxquelles nous avons droit, on commence à se poser des questions à leur sujet. Enfin, nous rencontrerons aussi l'entourage familial de Nick au XIXème siècle. Les femmes de sa famille m'ont beaucoup plu dans l'ensemble. Ce sont des personnages que j'ai beaucoup aimées, bien qu'elles n'apportent pas forcément grand-chose à l'histoire.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est très agréable à lire. Elle arrive à bien nous faire jongler entre les époques où l'histoire se déroule tout en veillant à ne pas perdre le lecteur. Les descriptions et actions sont globalement bien équilibrées ce qui nous offre une histoire prenante et plutôt bien rythmée malgré des petites lenteurs dans l'intrigue. Une jolie réussite de ce point de vue-là en tout cas.


Une histoire captivante malgré des longueurs et des passages qui brouillent un peu les choses. Un univers bien sympa qu'on a parfois du mal à déterminer. Des personnages agréables. Un style d'écriture qui a su me charmer.
Enfin, je tenais à remercier Babelio et les Editions Orbit de m'avoir permis de découvrir ce titre via l'opération Masse Critique.

27/10/2013

A l'Ombre des Falaises - Chloé Bourdon

Titre VF : A l'Ombre des Falaises
Auteur : Chloé Bourdon
EditeurPetit Caveau [Sang d'Âme & Sang%Numérique]
1ère Edition : 2013
Genre : Fantastique
Pages : 144


Nous sommes en 1901, dans un petit village des Cornouailles. Elisabeth vient de perdre son père et accepte difficilement la froideur de sa mère. L’été où elle quitte l’enfance, elle comprend que derrière les apparences d’une petite bourgeoisie provinciale obsédée par la peur du scandale, se dissimulent des drames insoupçonnables, et des monstres qui rôdent, les soirs de pleine lune, dans l’ombre des falaises.


Ce titre traînait dans ma PAL depuis pas mal de temps et c'est le Chapelier Fou de ce mois-ci qui m'a poussé à l'en sortir. Finalement, je ne regrette pas ma lecture, car j'ai passé un très bon moment avec ce titre. Elisabeth, surnommée Lisa, vient de passer le cap vers l'âge adulte. Elle voit beaucoup de changement en elle et tout autour d'elle. Des changements qui vont bouleverser sa vie.

L'histoire en elle-même a su me charmer. En effet, on découvre ici une jeune demoiselle qui se sent privée de l'affection de sa mère depuis la mort de son père. Elle affronte donc les changements de la puberté un peu seule et va devoir malgré tout y passer. Mais ce ne sont pas les seules choses que la demoiselle va devoir affronter puisque des situations étranges vont se produire tout autour d'elle. Une ambiance assez sombre et pesante commence alors à se mettre en place tout au long de cette histoire. Je dois dire que si l'intrigue reste quand même assez simple, l'ambiance arrive à nous transporter à merveille auprès de cette héroïne si jeune. Une histoire de vampire va donc venir s'y greffer sans pour autant que le lecteur (et les personnages) ne sachent vraiment qui cache cette nature sous un masque.
La mythologie vampirique parlons-en un peu. Elle reste relativement simple avec une créature qui se nourrit du sang de ses victimes quitte à ce que celles-ci trépassent. On retrouvera également des références à des livres sur le même thème que sont le 'Dracula' de Stocker ou encore 'Dorian Gray' de Wilde. Deux titres qui retranscrivent parfaitement l'univers où nous évoluons.
Lorsqu'il sera question de cadavre, une enquête sera mené afin de trouver le coupable, chaque personnage ayant ses propres théories à ce sujet. Moi qui ne suis pas forcément fan de tout ce qui est policier, je dois dire que j'ai trouvé la manière dont elle était amenée assez intéressante. L'auteur a su me captiver de bout en bout, bien que j'ai été plus sceptique que surprise lorsque tout s'est éclairé.

En ce qui concerne les personnages, c'est principalement Elisabeth que nous allons suivre. Une jeune adolescente qui semble un peu perdue dès les premières pages avec tous les changements qui s'opèrent en elle. Au fil des pages, nous allons voir qu'elle va bien vite évoluer et peut-être même un peu trop. Je dois dire que lors de certaines situations, il m'est arrivé d'oublier qu'elle n'avait que 13-14 ans, on lui en donnait largement quatre de plus par moment.
En second personnage principal, nous allons rencontrer Chris Osbrne. Un fils de noble à la réputation plus que douteuse qui va beaucoup intriguer et même attirer notre héroïne comme le lecteur. On sent que ce personnage nous cache beaucoup de choses et qu'il en sait plus qu'il ne veut le dire. Comme l'on s'en doute bien, il va peu à peu se rapprocher de Lisa dans une charmante romance qui se mettra en place tant bien que mal... et qui se retrouvera ébranler lorsque les révélations vont tomber. Révélations qui finalement n'ont pas su me surprendre tant je m'y attendais, dommage.
Les personnages secondaires apportent chacun leur petit grain à l'histoire afin de la faire avancer dans le sens choisi par l'auteur. Mis à part ceci, il ne m'auront pas tant marqué que cela. Beaucoup m'ont paru un peu sous-exploité (hormis la mère de Lisa et le père de Chris) et j'aurais aimé en savoir plus à leur sujet.

Chloé Bourdon a un style d'écriture qui a su me plaire. Elle nous décrit parfaitement l'univers dans lequel nous allons évoluer ainsi que ses personnages. Nous nous retrouvons donc transporter auprès de ces derniers. L'ambiance sombre et mystérieuse qu'elle a voulu donner à son histoire est très prenante et bien faite, je ressentais vraiment cette dernière alors que je suivais ses personnages.


Une histoire sympathique, malgré des révélations peu surprenant au final. Une univers simple, mais assez réussit. Des personnages principaux assez agréable pour des secondaires qui passent un peu à la trappe. Un style d'écriture qui plait et qui nous plonge dans une ambiance sombre et mystérieuse.
Enfin, je tenais à remercier les Editions du Petit Caveau de m'avoir permis de découvrir ce titre de leur collection.

26/10/2013

Le Lord des Ténèbres (Les Fantômes de Maiden-Lane, Tome 5) - Elizabeth Hoyt

Titre VO : Lord of Darkness (Maiden Lane, #5)
Titre VF : Le Lord des Ténèbres (Les Fantômes de Maiden Lane, #5)
Auteur : Elizabeth Hoyt
Éditeur : J'ai Lu pour Elle [Aventures & Passions]
1ère Édition : 2013 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Romance Historique
Pages : 376


1. Troubles Intentions || 2. Troubles Plaisirs || 2.5. Clever John || 3. Désirs Enfouis || 3.5. Scandalous Desire Epilogue || 4. L'Homme de l'Ombre || 5. Le Lord des Ténèbres || 6. Le Duc de Minuit || 6.5. A Maiden Lane Christmas Special || 7. Cher Monstre || 8. Garde du Cœur || 9. Le Lion et la Colombe || 10. Duke of Sin || 10.5. Once upon a Moonlit Night || 11. Duke of Pleasure || 11.5. Once upon a Christmas Eve || 12. Duke of Desire.
Série en cours en VO.


Godric Saint-John a fait un mariage de convenance. Sitôt les noces célébrées, sa femme est partie à la campagne, et depuis il mène sa vie à Londres. Une vie pas ordinaire, puisqu'il n'est autre que le fameux fantôme de Saint-Giles, ce justicier masqué qui protège les plus défavorisés. Un jour, sans crier gare, lady Margaret débarque chez lui, accompagnée qui plus est de toute une smala. Impossible pour Godric de se livrer à ses activités clandestines tant qu'elle réside sous son toit. Elle doit repartir ! Mais Meg est aussi ravissante que têtue, et elle poursuit un but secret...


'Le Lord des Ténèbres', cinquième opus de la série des Fantômes de Maiden-Lane, se concentre sur l'histoire de Godric Saint-John, un veuf aristocrate qui a contracté un mariage de convenance afin de sauver la réputation de Margaret Reading (enceinte de feu son amant secret). Alors que l'artitrocrate mène sa vie comme il l'entend, voilà que son épouse débarque à Londres et entend bien conquérir son époux.

L'intrigue de ce tome est une nouvelle fois découpée en deux axes. Un pour chacun des personnages principaux de cette histoire : Godric et Margaret (Meg).
Dans un premier temps, nous suivons la jeune femme fraîchement débarqué de la campagne. Cette dernière est venue à la capitale avec un seul souhait : celui de porter un enfant. Pour ce faire, elle va tout faire pour tenter de séduire son mari qu'elle ne connait que très peu. Elle jouera le rôle d'une épouse qui se veut être parfaite, mais avec des arrières pensées. Si dès le début du roman, on est loin d'avoir une véritable passion entre les deux protagonistes, la donne va assez rapidement changé au fil des pages. De plus, la jeune femme a une seconde idée en tête : celle de venger son amant du Fantôme qui l'aurait assassiné.
En parallèle, nous allons retrouver Godric ou plutôt le Fantôme de Saint-Giles (là, le titre de la série prend totalement son sens), ce dernier a repris le flambeau de Winter suite à la conclusion de l'opus précédent. Si quelques temps se sont déroulés depuis, nous allons voir revenir les atelier clandestins qui enlèvent les enfants. Ateliers et réseau que Godric veut faire tomber de manière définitive.
Une double intrigue prenante tout au long de ce roman. Je dois dire que j'étais assez curieuse de découvrir de quelle façon Meg allait arriver à ses fins (parce que oui, sans surprise, elle y arrive). De la même manière, je souhaitais découvrir qui se cachait derrière tout ce trafic d'enfant et si Godric allait parvenir à conclure cet arc.
Une fois encore, l'épilogue de ce tome nous ouvre les portes du suivant, qui s'annonce très prometteur et que j'ai hâte de lire. Les futurs personnages principaux m'intriguant grandement. J'ai hâte de lire leur histoire.

Parmi les personnages, on retiendra principalement notre couple principal : Meg et Godric.
La première est une jeune femme brisée de part la perte de son amant et de son enfant à venir. Elle arrive malgré tout à rebondir vis-à-vis de ces évènements. D'ailleurs, elle réclamera justice pour tout ceci et voudra se la faire elle-même se révélant ainsi très courageuse comparée à d'autres héroïnes que nous avons déjà vu. Malgré tout, elle n'en oublie pas sa fragilité et son second objectif. Une héroïne à la fois forte et fragile que j'ai beaucoup appréciée.
Godric de son côté est un homme solitaire ravagé par le chagrin depuis la mort de sa première épouse. Il trouve un exutoire à ce dernier dans son costume de Fantôme, tout en apportant la justice (selon lui) où il peut. L'arrivée de son épouse, qui sera accompagnée de plein de monde, va venir bouleverser sa petite tranquillité/routine. Après des débuts difficiles, il arrivera quand même à trouver cette routine assez agréable dans le fond. Par bien des aspects, il a su me rappeler Winter, l'innocence de la jeunesse en moins.
Les personnages secondaires seront également bien présents quoiqu'un peu effacé par notre couple. On retrouvera principalement la famille de Godric avec laquelle ce n'est pas forcément l'entente que l'on pourrait croire. On retrouvera également les personnages des opus précédents, apportant chacun son aide à nos personnages.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur a su encore une fois me transporter auprès de ses personnages. On suit en alternance les points de vue de chacun des personnages principaux. Ceci nous offre une histoire assez rythmé et captivante. A noter que l'on retrouve encore une fois la petite histoire qui ouvre les chapitres et qui sert de fil rouge au livre. Etrangement, je l'ai un peu moins apprécié que les précédentes.


Une double intrigue passionnante. Des personnages que l'on aime suivre. Un style d'écriture toujours efficace.

22/10/2013

Toi et moi à jamais - Ann Brashares

Titre VO : The Last Summer (of you and me)
Titre VF : Toi et moi à jamais
Auteur : Ann Brashares
Editeurs : Gallimard Jeunesse [Grand Format & Pôle Fiction]
1ère Edition : 2007 (VO) - 2008 (VF)
Genre : Romance, Young Adult
Pages : 389


Riley, Alice et Paul. Les deux sœurs et l'ami d'enfance. Voici l'été de leurs retrouvailles. La côte Est des Etats-Unis, les maisons de vacances, les plages de l'île qu'on connaît par cœur. Et pourtant tout a changé. Ils ont vingt ans. L'amitié se trouble. Entre Alice et Paul, une attirance nouvelle s'installe. C'est alors que la tragédie frappe et vient changer le cours du destin...


Riley, Alice et Paul sont amis depuis leurs plus tendre enfance. Mais cette année, leurs vacances communes vont être plus différentes que celles auxquelles ils s'attendaient en arrivant sur la petite île de leur enfance.

L'histoire de ce roman est globalement intéressante. On va suivre notre trio d'ami tout au long des vacances de leurs 20 ans. Riley est une sportive aguerrie consacre son été à la profession de sauveteur en mer. Alice, sa sœur, essai de faire le point sur les sentiments qu'elle éprouve pour Paul. Et ce dernier, tente de terminer sa thèse tout en mettant à plat ses sentiments pour les deux sœurs. Nous allons principalement suivre la romance entre Paul et Alice qui va se mettre en place tout doucement. Peu de surprises de ce côté-là. Mais lorsque Riley tombera gravement malade, leur relation va vite tourner court. Des situations assez difficiles pour ses personnages qui essaient tant bien que mal d'avancer quoiqu'il leur en coûte. La fameuse 'tragédie' dont il est question dans le résumé restera sans surprise malgré l'impact qu'elle aura sur les différents protagonistes.

En ce qui concerne les personnages, nous allons donc suivre notre trio composé deux deux sœurs et de leur ami d'enfance. Si le point commun entre les deux sœurs est l'affection et le dévouement qu'elles ont l'une envers l'autre, elle se révéleront bien différentes du point de vue caractère.
En effet, Riley l'aînée est une fille dynamique, sportive et un peu casse-cou. C'est une demoiselle fonceuse qui n'hésite pas à agir sous le coup de l'impulsion. Hélas, elle va bien vite être amenée à se freiner du fait de la maladie qui va la toucher. Une situation très difficile pour la jeune fille. Elle qui était si forte se retrouve réduite à être quelqu'un de fragile. Une situation très difficile à accepter et à surmonter pour elle dans les premiers temps. Au final, elle nous montrera qu'il est toujours possible de rebondir sur de mauvaises choses et de vivre sa vie à fond.
Alice, la cadette, travaille au restaurant local pour payer ses vacances. C'est une demoiselle rêveuse et passionnée qui souhaite vivre une parfaite romance avec son ami d'enfance. Pas évident de faire changer le regard du jeune homme qui la voit comme la petite sœur qui le suivait. Lorsque sa sœur tombera malade, elle n'hésitera pas à faire de nombreux sacrifices pour elle, afin de la préserver au maximum. J'ai trouvé ça un peu dommage, je pense qu'Alice aurai pu faire de meilleur choix dans cette histoire afin de la vivre moins durement.
Paul, seul homme de l'histoire, est un jeune étudiant de fac venu trouver le calme afin de pouvoir assurer la fin de son cursus. Lorsqu'il croisera la route de ses amies d'enfance, sa scolarité passera un peu à la trappe pour retrouver les bons moments du passé... et même plus lorsque, sans surprise, il commencera à éprouver d'autres sentiments pour la cadette des deux sœurs. Ignorant tout au sujet de la maladie de Riley, il aura du mal à comprendre le changement de comportement de son amante. J'ai trouvé un peu dommage qu'il n'ait pas cherché plus tôt à comprendre ces changements. Un peu dommage.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est assez agréable. On alterne les points de vue de notre trio de personnage principaux afin de mieux voir leurs ressentis sur les différents événements. Ann Brashares nous offre ainsi une histoire tout en finesse qui évolue en douceur, bien qu'au final le lecteur sait à quoi s'attendre dans la conclusion.


Une histoire assez intéressante mêlant drame et romance. Des personnages agréables malgré leurs choix qui m'ont un peu chiffonnée. Un style d'écriture agréable.

19/10/2013

Never Sky (Never SKy, Tome 1) - Veronica Rossi

Titre VO : Under the Never Sky (Under the Never Sky, #1)
Titre VF : Never Sky (Never Sky, #1)
Auteur : Veronica Rossi
Editeur : Nathan
1ère Edition : 2012 (VO) - 2012 (VF)
Genre : Dystopie, Science-Fiction, Romance, Young Adult
Pages : 384


0.5. Roar and Liv || 1. Never Sky || 2. Ever Dark || 2.5. Brooke || 3. Always Blue.
Série complète en 3 Tomes + 2 Nouvelles.


Les mondes les ont tenus séparés. Le destin les a réunis.
Aria a vécu toute sa vie dans le dôme de protection de la Contemplation. Son monde entier a été confiné à ces lieux, elle n'a jamais pensé à rêver de ce qui se trouve au-delà de ces portes. Alors, quand sa mère disparait, Aria sait que ses chances de survivre dans ce désert à l'extérieur assez longtemps pour la retrouver sont minces. Aria rencontre ensuite un étranger nommé Perry qui est aussi à la recherche de quelqu'un. C'est aussi un sauvage mais il pourrait être son meilleur espoir de rester en vie. S'ils peuvent survivre, ils sont le meilleur espoir de l'un l'autre pour trouver des réponses.


Le monde d'Aria se résume à une petite bulle depuis que la Terre a été ravagée par des tempêtes d'Ether. Ce sont au sein des Capsules que vivent la majorité des hommes qui ont pu survivre à cet environnement devenu hostile. Mais voilà qu'en voulant en savoir plus sur la Capsule où se trouve sa mère, Aria se retrouve littéralement exilé de son petit cocon. Elle va devoir alors affronter un nouveau monde hostile, mais pas si invivable que ça, si elle veut prouver son innocence pour un crime qu'elle n'a pas commis.

L'univers que nous propose l'auteur est relativement simple. La Terre est désormais divisée en deux espaces : d'un côté les Capsules et de l'autre le monde extérieur. Dans le premier, la vie est aisée et la technologie est omniprésente. La preuve en est les 'Smart Eye' que portent chaque habitant : un équivalent de coque occulaire qui se rapproche plus ou moins d'un petit ordinateur. Cela m'a beaucoup fait penser à un monde complètement aseptisé où vivent principalement des assistés de la vie, du moins pour ceux que l'on rencontre, et qui vivent en toute insouciance en s'évadant dans des mondes virtuels au réalisme effarant. Le Monde Extérieur, ou l'Usine de la Mort, est radicalement opposé : un environnement sauvage, dangeureux voire fatal dans lequel les survivant vivent à la manière de tribus primitives (ou presque). Du moins, c'est ce que les têtes pensantes des Capsules veulent faire croire. Lors de son exil, la jeune fille va découvrir que le nom de cet endroit a été exagéré. On se retrouve ainsi avec deux mondes radicalement différents dans un unique univers. Ce dernier est bien construit et l'on a aucun mal à faire la distinction entre les deux tant ils sont opposés. De la même manière, nous allons faire la connaissance des peuples qui évoluent dans ce monde, chacun ayant des préjugés sur l'autre et qui peu à peu vont venir s'effriter.

L'intrigue de ce premier opus a su me plaire. Aria se retrouve mêlée à un crime qu'elle n'a pas commis et en est accusé, uniquement car les grands pontes veulent protéger quelqu'un. Sa punition est d'être propulsé dans l'Usine de la Mort qui se chargera de finir le travail concernant la demoiselle. Mais ce que les autorités des Capsules étaient loin de se douter, c'est que la demoiselle va croiser un Sauvage (Peregrine alias Perry) qui va lui proposer un marché qui leur sera profitable à tout deux. Ce sont donc les aventures de ce duo que nous allons suivre ou tout du moins le début. Une fois la dernière page tournée, on sent que leur histoire est bien loin d'être fini. Au fil des pages, on s'attache de plus en plus à Aria et Perry, on voit comment ils se découvrent et font tomber les préjugé qu'ils avaient sur le peuple de l'autre. La demoiselle apprend à survivre dans le Monde Extérieur, plus si hostile que ça finalement. Et comme l'on fini par se douter, il y aura bien un peu de romance dans l'air.

Du côté des personnages, nous allons donc suivre principalement Aria et Perry. Deux adolescent de deux peuples différents qui vont se côtoyer au fil des pages avec une évolution de leur relation qui reste sans grande surprise. Le début est un mélange de méfiance et de curiosité, chacun voyant en l'autre les stéréotypes un peu trop exagéré que son peuple a voulu, mais en se rendant compte que finalement, ben que c'était vraiment exagéré voire même pas du tout ça. Puis une amitié va se nouer entre eux et de fil en aiguille une réelle romance. Ou du moins son début, l'auteur a pris le parti de ne pas la faire aboutir complètement à la fin de ce premier volume. Ceci m'a bien plu et a fortement titillé ma curiosité en ce qui concerne la suite de cette histoire.
Les personnages secondaires sont un joli petit groupe et m'ont donné la sensation de jouer juste un petit rôle afin de faire avancer cette histoire, ou tout du moins aider/conseiller notre duo principal. Mais globalement, ils restent assez convaincants mais j'espère les voir un peu plus étoffer par la suite. 

Enfin, pour ce qui est du style de l'auteur, je dois dire que c'est un carton plein pour ma part. Veronica Rossi nous propose de découvrir son histoire en alternant les points de vue de ses deux héros. Chose qui nous permet de découvrir l'intrigue d'un tout autre point de vue (tant leurs cultures divergent). Globalement, on restera quand même sur un style et des tournures assez simples typique du genre, mais qui arrive aisément à nous immerger dans cet univers tout en nous donnant envie de découvrir la suite.


Un univers tout en dualité plus ou moins exacerbé par les personnages. Une intrigue qui a su me plaire et nous présenter cet univers. Un duo de personnages principaux agréable, malgré des secondaires un peu réduit. Un style d'écriture simple, mais qui a su faire mouche.

10/10/2013

La Maison de Londres - Lydie Blaizot

Titre VF : La Maison de Londres
Auteur : Lydie Blaizot
Editeur : Petit Caveau [Sang d'Absinthe & Sang%Numérique]
1ère Edition : 2010
Genre : Fantastique
Pages : 356


Londres, 1895.
Ruppert Haversham, Arthur Ruterford et Hubert Michel, trois vampires aux caractères aussi différents que marqués, tentent de vivre normalement malgré la malédiction dont ils s'estiment victimes. Affiliés à la puissante Maison de Londres, ils se retrouvent chargés de l'éducation d'un nouveau collègue, Donald Crump. Malheureusement, ce dernier se révèle être une véritable calamité qui va mettre en péril l'organisation dont il est censé faire partie. Par sa faute, la guerre avec la Maison de Cardiff prend des proportions alarmantes et ses camarades sont contraints de rattraper ses bêtises. Leurs pérégrinations vont les mener de Londres à Upper Plot, un village qui semble receler la clé de leur problème... et même peut-être davantage.


'La Maison de Londres' est un titre qui traînait dans ma PAL depuis bien longtemps et que le Chapelier m'a enfin permis de sortir. Nous allons évoluer dans le XIXe siècle londonien, où nous allons suivre les aventures de trois vampires. 
Tout commence par la mort d'un homme et la naissance d'un nouveau vampire. Ruppert, Arthur et Hubert sont chargés de veiller sur ce nouveau membre de leur communauté et de lui enseigner les rudiments de ce qu'ils sont. Mais, tout ne va pas se passer exactement comme il l'espérait : Donald se révélant être un boulet total qui n'arrive pas à accepter sa condition. De fil en aiguille, leur histoire va prendre une autre ampleur, et c'est dans un vieux monastère abandonné qu'ils trouveront la solution afin de remettre un peu d'ordre dans leur environnement.

L'intrigue de ce roman se divise en deux axes, tout d'abord nous allons suivre l'apprentissage de Donald par les trois amis. Un apprentissage qui se révélera long et fastidieux pour leur nouvelle recrue, mais ô combien instructif pour le lecteur. Nous allons ainsi en découvrir un peu plus long sur les vampires que nous allons suivre tout le long de cette histoire. Ce sont des individus qui sont revenus d'entre les morts, craignant plus ou moins la lumière du soleil et possédant des dons assez particuliers (magie, force, immortalité relative...). Ces derniers sont organisés en clan aussi appelé 'Maison'. Maison qui vont se faire la guerre pour des questions de territorialité ou suprématie. C'est ce qui fera l'objet du second axe de l'histoire puisque nous allons découvrir les querelles entre la Maison de Londres (à laquelle nos héros appartiennent) et celle de Cardiff. Globalement, j'ai trouvé très intéressant la manière dont l'histoire a été construite : d'une part on découvre l'univers et ensuite on entre dans le vif du sujet. Je déplore seulement que Donald disparaissent de la sorte. L'auteur lui avait choisi une porte de sortie assez intéressante, et je dois dire que je m'attendais à le voir re-surgir un peu plus loin afin de semer le trouble. Mais niet, rien, nada. C'est quelque chose qui m'a assez déçu, je regrette de ne pas savoir ce qu'il est réellement advenu de ce personnage. (Même si je reconnais que je ne l'appréciais pas des masses).
L'univers dans lequel nous évoluons est assez classique. Temporellement parlant, nous évoluons dans une époque victorienne assez classique. Chacun de nos personnages nous donnant la possibilité de découvrir un peu mieux cette société : Hubert et sa noblesse, Arthur et ses problèmes familiaux... Ainsi, nous avons la possibilité de bien nous immiscer dans ce monde que l'auteur nous propose : à la fois proche du nôtre, mais aussi différent de part les éléments fantastiques. Ces derniers seront d'ailleurs principalement représenté par les vampires. S'y ajouteront également quelques notions de magie et/ou de malédiction. Encore une fois des notions abordées de façon très simples, mais qui arrivent à faire mouche.

Les personnages principaux sont au nombre de trois puisqu'il s'agit de nos compagnons vampiriques surnommés les Trois Mousquetaires par leurs congénères, ce qui leur va assez bien quand on voit la fraternité avec laquelle ils agissent au fil des pages.
Ruppert est celui qui a fait en sorte de garder sa noblesse dans sa vie de vampires. On le ressent dans sa façon de s'exprimer et de prendre ses décisions. Il est assez ingénieux et nous apparaît à quelques reprises comme un leader. Ce qui touche le plus dans son histoire, c'est sa romance avec Ann la jeune institutrice (un des rares personnages féminins présent). On le sent hésitant d'entrée de jeu, mais au fil des pages, il commencera à se faire à cette idée et à réellement l'apprécier.
Arthur est un ancien militaire qui n'a rien perdu de ses habitudes et qui reste le membre le plus dangereux du trio. Certains personnages en feront d'ailleurs les frais. Mais il reste un peu en lien avec sa famille. Famille qui s'est peu à peu brisée au fil des années, lui laissant comme une petite cicatrice. Lorsqu'il découvrira que sa petite fille n'a plus que lui au monde, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour la préserver et s'en occuper comme il se doit.
Hubert, le médecin français, m'a paru plutôt énigmatique. Je reconnais qu'aujourd'hui encore j'ai un peu de mal à cerner qui il est réellement. Mais ce que l'on retient de lui c'est surtout son amitié sincère et son don avec les animaux, qui m'a fait sourire à plusieurs reprises.
En ce qui concerne les personnages secondaires, ils ne seront pas si nombreux que cela. Nous allons découvrir certains membres de la Maison de Londres (ou affiliés sans pour autant être des vampires), ce sont des personnages ma foi assez agréable même s'ils ne me resteront pas plus en mémoire que cela. Nous croiserons également Donald, le nouveau membre qui est un personnage qui a eu du mal à me plaire : borné, têtu, profiteur et ingrat. Ce sont les principaux trait que je retiendrais de lui... ainsi que sa fin brutale qui m'a laissé sur un gout d'inachevé. Nous allons également croiser la route de quelques membres de la maison rivales et des villageois qui habitent proches du monastères, mais eux aussi ne seront pas si marquant que cela. La gent féminine quant à elle ne sera que peu représenté, en tout et pour tout, je crois qu'il n'y a eu que trois personnages que l'on pourrait retenir et encore, je compte large.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est assez agréable dans son ensemble. Les événements défilent de manière assez rapide, mais sans pour autant perdre le lecteur dans la quantité qu'il s'y produit. De nombreuses citations shakespeariennes ponctueront le roman, je n'ai pas été plus charmé que cela, mais je pense que pour ceux qui sont un peu plus calé sur le sujet, c'est vraiment quelque chose d'appréciable au fond. En revanche, on notera des chapitres relativement long, d'ailleurs le titre est plutôt découpé en livre qu'en chapitre. Je pense qu'à certains moment d'autres coupures auraient été les bienvenus. Mais globalement, le roman se laisse lire avec grand plaisir.


Une intrigue qui découle de la première assez intéressante. Un univers assez simple, mais qui arrive à faire mouche. Des personnages principaux agréables pour des secondaires que l'on oubli un peu trop vite. Un style d'écriture relativement agréable bien qu'un peu trop condensé.
Enfin, je tenais à remercier les Editions du Petit Caveau pour m'avoir permis de découvrir ce titre de leur catalogue.

08/10/2013

Le Trône de Fer, Intégrale I - George R. R. Martin

Titre VO : A Game of Thrones (Song of Ice and Fire, #1)
Titre VF : Le Trône de Fer, Intégrale I (Le Trône de Fer, #1)
Editeurs : Pygmalion, J'ai Lu. Chaque tome composant cette intégrale est disponible séparément chez Pygmalion et J'ai Lu.
1ère Edition : 1996 (VO) - 2008 (VF - Intégrale)
Genre : Fantasy
Pages : 786

Note : Le découpage sous forme d'Intégrale en VF correspond au découpage VO d'origine de la saga. La tomaison présente dans la chronique ci-dessous correspond à la première édition française, soit celle où les tomes avaient été découpés.


1. Intégrale I || 2. Intégrale II || 3. Intégrale III || 4. Intégrale IV || 5. Intégrale V || 6. The Winds of Winter || 7. A Dream of Spring.
Série en cours.

ADAPTATION - Série TV : Game of Thrones (6 Saisons | En cours).


Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du royaume des Sept Couronnes. Tandis qu'en son domaine de Winterfell, son fidèle ami le Duc Edward Stark rend paisiblement la justice. Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : le trône est en péril. Stark, qui s'est toujours tenu éloigné des affaires du pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L'heure est grave, d'autant qu'au-delà du mur qui protège le royaume depuis des siècles, d'étranges créatures rôdent...

TOME I - LE TRÔNE DE FER

'Le Trône de Fer' est une saga de Fantasy dont j'ai beaucoup entendu parler et que j'avais très envie de découvrir. D'autant plus que l'adaptation en série télé m'attire énormément. Ce premier volume nous plonge directement dans l'univers des Sept Couronnes, et plus précisément auprès de la famille Stark dont nous allons suivre les aventures dans cette première partie.
Depuis la mort du précédent Roi, Aerys, les Baratheon gouverne le royaume dans lequel nous évoluons. Ce dernier vient de perdre la main du Roi, son plus fidèle conseiller, et vient offrir ce poste à son meilleur ami Ned Stark. Comme l'on se doute ce dernier va accepter et l'on va alors entrer dans cette cour si particulière, sans compter toutes les intrigues qui vont graviter autour de la couronne et du pouvoir.

Nous allons suivre l'histoire par le biais de différents personnages, chacun (pas tous les personnages vu leur nombre, mais une grande partie néanmoins) étant tour à tour le narrateur de son chapitre. 
Nous allons donc découvrir cette histoire de différents points de vue d'un côté celui de Ned Stark et les enfants qui l'ont accompagné à la capitale, ces derniers vont découvrir que le pouvoir change les hommes et que les querelles pour le trône vont bon train. De plus, Ned voudra savoir ce qui est arrivé à son prédécesseur afin de savoir un peu mieux ce qui l'attend. Puis ce sera le tour des autres membres de la famille Stark, restés sur leurs terres, qui eux aussi vont se retrouver indirectement lié à ces complots, alors qu'ils restent quand même la maison la plus fidèle du Roi. On découvrira un peu aussi ce qu'il se passe dans la frontière du Nord où la vie risque bien vite de mal tourner.
De l'autre côté, on retrouvera les descendant de l'ancienne famille royale en la personne de Daenerys et son frère. Ce dernier est prêt à tout, y compris vendre sa soeur, pour avoir assez de soutien afin de retrouver ce qui lui retient de droit. Enfin, ce sera le tour de ceux qui complotent contre le roi non loin de lui et sans que l'on se doute forcément de leur participation.
Je dois dire que dès le début du roman, j'ai eu un peu de mal à m'habituer à ces changements de narrateurs, mais au fil des pages (et grâce au petit index de début de volume... que je suis allée consulter je-ne-sais-combien-de-fois) on arrive à mieux cerner les liens entre les différents protagonistes et leur implication dans l'histoire.
Cette première partie sert non seulement d'introduction à la série, en nous présentant un peu l'univers et les acteurs, mais elle est également riche en rebondissement et intrigues (à plus ou moins long cours). On sent que l'auteur a tenu à nous plonger au mieux dans le monde qu'il nous propose, mais sans pour autant nous larguer en cours de route. Les différentes intrigues sont assez prenantes et l'on reste toujours curieux de découvrir leur conclusion (ou du moins à faire nos pronostics pour la suite).

L'univers qui nous est proposé ici part sur une base relativement simple : une couronne et son royaume, et différentes familles qui gravitent autour d'elle. Mais l'on a le sentiment malgré tout que l'auteur nous offre davantage que cette construction assez simple. Il suffit de voir la minutie avec laquelle sont construits ces différents éléments. Ceci nous permet de mieux visualiser le monde dans lequel nous évoluons. Si l'on apprend beaucoup de choses à son sujet dans cette première partie, je pense que l'on peut s'attendre à de nouvelles choses dans la suite.
Qui dit roman de Fantasy, dit forcément éléments appartenant à ce genre. Et pour le moment, je reconnais qu'ils sont assez légers puisqu'il n'y en a que deux qui nous sont mentionnés ici. Tout d'abord, les dragons (ou plutôt leurs oeufs) confiés aux bons soins de Daenerys et dont je suis assez curieuse de voir l'évolution dans la suite ; et de l'autre côté les créatures qui vivent de l'autre côté de la Frontière du Nord. Elles ne sont que mentionner dans cette première partie, mais je dois dire qu'elle m'intrigue beaucoup.

En ce qui concerne les personnages, je dois dire que j'ai été soufflée par leur quantité. J'étais bien loin de me douter que l'on allait en suivre autant. Chacun étant unique en son genre et auquel on s'attache. Les liens entre ces derniers semblent plus ou moins flous dès le début, mais une fois bien avancé dans l'histoire, on arrive malgré tout à se repérer et à les apprécier davantage ou pas. Ainsi l'on arrive à avoir une petite préférence pour certains (les Stark et Daenerys pour ma part) et l'inverse, on commence à en déprécier certains (les Lannister et Viserys en tête de liste chez moi).

Enfin, le style d'écriture de l'auteur a su me charmer. Si j'ai mis un peu de temps à lire cette première partie, c'était plus car j'avais un peu de mal à m'y retrouver qu'autre chose. La manière dont Mr Martin raconte son histoire est très agréable, l'alternance des points de vue offre à l'histoire un certain rythme afin qu'elle ne s'essouffle pas. L'univers est mis en place d'une manière assez pointilleuse, mais qui passe relativement bien et l'on arrive à s'y immerger assez aisément au bout de quelques chapitres.

TOME II - LE DONJON ROUGE

// A suivre prochainement.


// A venir.