16/12/2015

Yona Princesse de l'Aube, Tome 3 - Mizuho Kusanagi

Titre VO : Akatsuki no Yona, #03
Titre VF : Yona Princesse de l'Aube, #03
Auteur : Mizuho Kusanagi
Editeur : Pika [Shôjo]
1ère Edition : 2010 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Shôjo
Pages : 188



Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7 - Tome 8 - Tome 9 - Tome 10 - Tome 11 - Tome 12 - Tome 13 - Tome 14 - Tome 15 - Tome 16 - Tome 17 - Tome 18 - Tome 19 - Tome 20 - Tome 21 - ...
Série en cours.

ADAPTATION - Anime : Akatsuki no Yona (1 Saison de 24 Ep + 1 OAV).
ADAPTATION - Light Novel : 'Akatsuki no Yona - Tsuki no Shita de' de Mizuho Kusanagi & Toko Fujitani.


Suivant le conseil de Mundok, Yona et Hak partent à la recherche d’un prêtre ayant la capacité de prédire l’avenir. Mais, peu après leur départ de Fûga, ils sont attaqués par la tribu du feu ! Acculés par les soldats, ils tombent du haut d’une falaise et Hak est gravement blessé... Par chance, ils sont recueillis et soignés par deux étranges personnages... Yona va-t-elle trouver le prêtre ? Que lui réserve l’avenir qu’il va lui prédire ?


A la fin du précédent opus, nous avons laissé Hak et Yona en assez fâcheuse posture. Lors de quête pour retrouver un certain prêtre, notre duo tombe sur une embuscade organisée par la tribu du Feu avant de tomber tout deux d'une falaise. Il ont été recueillis par deux individus somme toute original dont l'un d'entre eux va se révéler être la personne qu'ils recherchent.

L'intrigue se poursuit tranquillement. Yona a suivi les conseils de Mundok et va de ce fait devoir prendre des décisions importantes dans cet opus. En effet, Ik-Soo le prêtre a le don de communiquer avec les dieux et de montrer un chemins aux individus. Notre chère princesse prendra alors connaissance d'un chemin qu'il lui est possible d'emprunter afin d'assouvir sa vengeance. Lors de son discours, le prêtre nous propose de développer quelque peu l'univers de la série et plus particulièrement sa mythologie. On y découvre alors l'un des mythe fondateur du royaume : celui du Dragon Écarlate et de ses quatre guerriers dragons. J'ai beaucoup aimé découvrir ce mythe que j'ai par ailleurs trouvé beaucoup mieux raconté que dans la version anime. On est ici sur un aspect beaucoup plus détaillé qui nous permet de mieux comprendre les liens entre la légende et la part de réalité qu'elle contient. Car oui, si pour nos héros ce n'est qu'une légende, cette dernière aura également une part de réalité.
Yona va donc devoir prendre des décisions en connaissance de cause concernant ce qu'elle va faire à présent. La demoiselle commence à se rendre compte de sa dépendance aux autres mais aussi de son ignorance du monde qui l'entoure. Prête à tout, c'est sans surprise que la jeune fille décidera de suivre la voie tracée par Ik-Soo. On sait alors vers quoi la série va concentrer son prochain arc : la recherche des successeurs des quatre dragons guerrier auxquels Yona veut emprunter sa force. Après avoir gagné un nouveau compagnon de voyage, qui leur sera bien utile soit dit en passant. Il seront guidé par le prêtre vers un village caché où se terre le Dragon Blanc, premier du quatuor de guerrier. Peu de surprise dans les choix de notre héroïne de ce côté-là, il faut dire qu'elle est à présent déterminée à être autre chose qu'une spectatrice, en danger qui plus est, dans son histoire.
La dernier partie de ce tome va se concentrer principalement à leur visite dans le village du Dragon Blanc. Ce qui m'a déçue quelque peu, c'est la facilité déconcertante avec laquelle Ki-Jae, alias Hakuryu le Dragon Blanc, rejoint le petit groupe. J'avais également eu ce sentiment lors de mon visionnage de l'anime, craignant que ça ne soit aussi facile à chacune de leur rencontre, tombant ainsi dans la facilité (ce qui au final n'en sera rien pour au moins deux des quatre guerriers). On nous propose également quelques explication sur cette notion de dragon et d'héritage, de quoi mieux comprendre la manière de vivre de ces guerriers aux dons hors norme. Et on peut dire que Ki-Jae a eu au fond beaucoup de chance... même si le fait d'avoir vécu toute sa vie dans une bulle protectrice qu'est son village risque de lui poser quelques souci par la suite.

Concernant les personnages, on continue à suivre Yona et Hak. Si ce dernier change assez peu depuis le début de toute cette aventure, la Princesse de son côté changera radicalement. En effet, maintenant qu'elle a prit conscience de ses faiblesses, elle ne veut plus reste cette jeune fille fragile et décide d'aller de l'avant. C'est la raison pour laquelle elle insistera auprès de Hak afin qu'il lui apprenne à utiliser des armes. Chose que accessoirement le Roi Il ne voulait surtout pas pour sa fille. Néanmoins, la demoiselle saura faire preuve de détermination afin de confirmer son choix. Elle commencera alors son évolution en une princesse guerrière, bien décidée à se venger, mais aussi et surtout à protéger ceux auxquels elle tient, car c'est là que se situe sa réelle motivation. La relation qui unit Yona et Hak continue son petit bonhomme de chemin. On sait depuis le début que leur amitié est l'un des point fort de ce titre, mais peu à peu on sent une tension un peu plus romantique se mettre en place, que ce soit par des paroles ou même quelques gestes. La fangirl en moi a d'ailleurs souris à de nombreuses reprises lors de ces scènes.
L'auteur profite également de cet opus, et par extension de la nouvelle quête dans laquelle se sont lancé nos héros, pour nous proposer de nouveaux personnages dont certains qui vont venir accompagner notre duo, commençant ainsi à former un petit groupe :
- Ik-Soo, le prêtre. Chassé du palais il y a plusieurs années, c'est un jeune homme qui a errer bien longtemps avant de s'établir là où il vit. Il m'a beaucoup fait pensé à un jeune enfant de par ses réactions, maladresses et autre manque de débrouillardises. Néanmoins, c'est un personnage assez gentil qui m'a fait penser à une sorte de grand frère pour plusieurs personnages. J'espère vivement le revoir par la suite.
- Yeon. C'est un jeune garçon qui vit avec Ik-Soo et qui est total opposé. C'est lui qui pourvoit aux besoins du prêtre dans sa vie quotidienne. Il est autodidacte et débrouillard, la preuve en est les différents talents qu'il possède et qu'il nous montrera dans ce premier opus où il apparaît. Dans le flash-back de sa rencontre avec Ik-Soo, on apprendra que son rêve est de voyager et apprendre pleins de choses. C'est pour cette raison qu'on le poussera a accompagné nos héros, et d'un côté vu ses talents, il leur sera d'une grande aide.
- Ki-Jae, Hakuryu le Dragon Blanc. Un jeune homme qui a toujours vécu dans la bulle qu'est son village. Il a été élevé de sorte qu'il se tiennent toujours prêt à accomplir sa mission de dragon dès l'apparition de son maître. Il est en quelque sorte le grand seigneur de son village et cela se ressent parfois sur son comportement. Il ne se fera pas trop prié pour accompagner nos héros dans leur quête, après tout il attend ça depuis qu'il a endossé son titre de Dragon Blanc. Sa relation avec Hak promet d'être explosive.

Enfin, les graphismes reste égaux à eux-même oscillant entre old-school et un style un peu plus actuel. Les petits chibis seront une fois encore de la partie pour apporter une bonne touche d'humour dans des situations un peu plus sérieuse.
Seul petit bémol, le choix de nous proposer Yona et Soo-Won sur la couverture, alors que ce dernier n'apparaît absolument pas dans cet opus (tout juste si son nom est mentionnée), néanmoins l'illustration reste très jolie.


Une suite qui continue la bonne lancée sur laquelle est partie la série. Un univers qui s'étoffe un peu plus et des personnages bien partis pour une longue quête qui, je l'espère, leur donnera un peu plus de fil à retordre que ce qu'il s'est passé au début de cette dernière. Une héroïne en pleine évolution. De nouveaux personnages attachants. Des graphismes toujours aussi réussi.

BANDE-ANNONCE DU MANGA

15/12/2015

Sans Âge (Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 5) - Gail Carriger

Titre VO : Timeless (Parasol Protectorate, #05)
Titre VF : Sans Âge (Le Protectorat de l'Ombrelle, #05)
Auteur : Gail Carriger
Éditeurs : Orbit, Le Livre de Poche
1ère Édition : 2012 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Steampunk, Bit-Lit, Science-Fiction
Pages : 445


1. Sans Âme || 2. Sans Forme || 3. Sans Honte || 4. Sans Cœur || 5. Sans Âge.
Série complète en 5 Tomes.

SPIN-OFF : Le Pensionnat de Mademoiselle Géraldine de Gail Carriger.
SPIN-OFF (suite) : The Custard Protocol de Gail Carriger.


Lady Maccon est en pleine béatitude domestique. Une béatitude à peine troublée par la fréquentation de quelques loups-garous de la haute société et celle du second placard préféré d'un vampire, sans oublier un bambin précoce ayant des dispositions incontrôlables au surnaturel...
Mais Alexia vient de recevoir un ordre qu'elle ne peut ignorer. Avec mari, enfant et famille Tunstell au complet, elle embarque à bord d'un bateau à vapeur pour traverser la Méditerranée. Direction l'Egypte, une terre qui pourrait bien tenir en échec l'indomptable Alexia. Que lui veut la Reine vampire de la ruche d'Alexandrie ? Pourquoi un ancien fléau s'abat-il de nouveau sur le pays? Et comment diable Ivy est-elle devenue du jour au lendemain l'actrice la plus populaire de tout l'Empire britannique?

Et voila, c'est fini. C'est avec un petit pincement au cœur que j'ai tourné la dernière page de cet ultime tome des aventures d'Alexia. Il faut dire que j'ai adoré chacun des précédent opus, et que accessoirement j'avais commencé à lire cette série en 2012. C'est donc parti pour mon avis sur cette conclusion.

On se trouve quelques mois après le tome précédent. La petite Prudence a bien grandi et est devenue une petite terreur pour l'ensemble de sa grande famille. Un jour, le couple Macoon, et surtout Alexia, reçoivent une invitation de la part de la Reine Matakara, la plus ancienne vampire connue. Ni une ni deux, la famille Macoon au grand complet accompagné par la troupe Tunstell partent pour l'Egypte où Alexia espère en découvrir toujours plus sur sa condition de paranaturelle.
J'ai tout particulièrement apprécié ce nouvel opus dans la mesure où il nous propose de découvrir un décor qui change de l'ordinaire avec ce fameux voyage en Egypte, un pays somme toute assez fascinant. 
L'auteur va donc découper son titre en plusieurs parties suivant ainsi une progression assez logique. Ainsi, on découvre en premier lieu le quotidien de la famille Macoon, élargie bien sur à Lord Akeldama et tout ses petits drônes. La scène du bain de Prudence m'a beaucoup fait rire tant elle mène la vie dure à son entourage de par son refus et bien sur ses transformations impromptues. Beaucoup d'humour se dégagent donc de ces scènes de la vie quotidienne, qui nous permettent de découvrir un peu mieux le personnage de Prudence, qui venait tout juste de naître à la fin du tome précédent.
Par la suite, c'est la fameuse invitation à venir en Egypte, et l'on va découvrir de quelle manière va se passer le voyage de nos protagonistes. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il va être mouvementé. Entre des fêtes grandiose, un louveteau qui va se défouler sur le pont, les Tunstell qui vont mettre de l'animation. Un voyage qui a su me plaire tant il s'est passé de manière animée. Je m'attendais à ce que l'auteur l'éclipse quelque peu au profit de l'intrigue égyptienne, et il n'en a rien été. D'ailleurs, cela donne à nos héros un temps de repos avant des choses plus mouvementé.
Enfin, c'est l'arrivée en Egypte où les choses sérieuses vont commencées pour de bon. On va donc découvrir l'entrevue entre la famille Macoon et la ruche dirigées par la Reine Matakara. Une entrevue somme tout riche en information d'où va en partie découler le restant de cet opus puisqu'en parallèle notre héroïne va lever le voile sur les dépouilles de paranaturels qui ont lancé une épidémie de normalité dans les environ, et jusqu'à Londres lors d'un opus précédent. J'ai beaucoup aimé lire cette partie qui nous propose une fois encore des scènes riches en actions mais également en informations dans la mesure où nous allons apprendre de nombreuses choses concernant Alessandro Tarabotti, qui n'est autre que le père de notre héroïne.
En parallèle à l'ensemble des aventures de la famille Macoon, nous allons également resté dans la capitale anglaise auprès de Lyall et Biffy, accompagné par Lady Kingair (devenue alpha à la fin du Tome 2, pour rappel), cette dernière voulant mettre la main sur l'assassin de son béta. Une intrigue parallèle que j'ai beaucoup apprécié et qui nous offre une histoire somme toute prenante et qui va de plus finir par rejoindre l'intrigue principale.
La conclusion de ce tome, qui est par la même occasion celle de la série toute entière, m'a énormément plu. Pratiquement toutes les questions que l'on s'est posé au cours de la série, et pas uniquement dans l'opus précédent, mais également des questions qui nous taraudait l'esprit depuis les premiers tomes de la série. L'épilogue concernant la famille Macoon m'a beaucoup plu même si je regrette un peu que les aventures de cette famille s'achève déjà. Néanmoins, l'auteur a créer plusieurs spin-off qui ne tarderont pas à rejoindre ma bibliothèque.

En ce qui concerne les personnages, j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver tous mes favoris de cette série. Chacun d'entre eu va trouver sa petite conclusion, ce qui n'a pas été sans me déplaire. L'auteur en profitera pour nous faire découvrir un peu mieux ce que sont devenus nos héros dans l'épilogue, ce qui m'a énormément plu.
Vu que l'on connait les protagonistes depuis pas mal de temps maintenant, on a droit à assez peu de nouveauté les concernant. néanmoins, un des aspect qui sera mis en lumière dans cet opus sera la nouvelle constitution des familles Macoon et Tunstel, chacun ayant à présent une progéniture, c'est l'occasion pour Alexia et Ivy de réveiller leurs instincts maternels, et je dois avouer que j'ai souris à de nombreuses reprises sur ce point. Entre les enfants d'Ivy qui se retrouve affublé de vêtements digne des chapeaux de leur mère ou alors Prudence tout juste âgée de 2 ans à qui l'on demande expressément de se comporter comme une lady de bonne éducation, comment dire, c'est peut-être un peu tôt là...
Quelques nouveaux personnages feront néanmoins leur apparition, mais ils seront plus secondaire qu'autre chose. En effet, il s'agira principalement des rencontres que les Macoon feront au cours de leur séjour en Egypte. aussi bien ami qu'ennemis ou encore des personnages un peu plus neutres. Des rencontres qui feront avancé l'intrigue à grand pas ce qui n'a pas été pour me déplaire.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur m'a une fois de plus transporter auprès de ses personnages. Le style et simple et fluide mais raconté avec une petit touche un peu de noblesse du fait qu'Alexia soit la narratrice. On se replonge sans trop de souci dans l'univers dans la mesure où l'auteur n'hésite pas à nous disséminés quelques petits rappels sur les événements précédents, pas tous certes mais les plus importants. Le décor est planté de manière parfaite via les descriptions à tel point que l'on a l'impression de voyager avec nos héros.

En conclusion, la série du Protectorat de l'Ombrelle restera parmi mes chouchous livresque. Mêlant habilement les genres Bit-Lit et Steampunk dans une époque Victorienne, la série a su me captivé d'un bout à l'autre. Gail Carriger a su nous proposer de nombreuses surprises d'un opus à l'autre rejoignant ainsi mes auteurs favoris. C'est une auteur dont je compte bien suivre les prochaines parutions qu'elles soient en lien ou non avec cette série.
Série que par ailleurs je ne peux que vous recommander !


Une conclusion à la hauteur avec une intrigue bien construite qui a su apporter pratiquement toutes les réponses qui nous trottait dans la tête. Une fin qui a su me convaincre, mais quitter ces personnages n'a pas été sans un petit pincement au cœur tant je les apprécie ainsi que cette série. Des protagonistes dont on est ravie de connaître le devenir, ainsi malgré tout que quelques petits nouveaux de dernière minutes plutôt bien exploités. Un style d'écriture toujours aussi prenant.
Au final, une de mes séries favorites que je vous conseille de découvrir de toute urgence si ce n'est pas déjà fait.

10/12/2015

Yona Princesse de l'Aube, Tome 2 - Mizuho Kusanagi

Titre VO : Akatsuki no Yona, #02
Titre VF : Yona Princesse de l'Aube, #02
Auteur : Mizuho Kusanagi
Editeur : Pika [Shôjo]
1ère Edition : 2010 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Shôjo
Pages : 188



Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7 - Tome 8 - Tome 9 - Tome 10 - Tome 11 - Tome 12 - Tome 13 - Tome 14 - Tome 15 - Tome 16 - Tome 17 - Tome 18 - Tome 19 - Tome 20 - Tome 21 - ...
Série en cours.

ADAPTATION - Anime : Akatsuki no Yona (1 Saison de 24 Ep + 1 OAV).
ADAPTATION - Light Novel : 'Akatsuki no Yona - Tsuki no Shita de' de Mizuho Kusanagi & Toko Fujitani.


Le jour de son seizième anniversaire, le destin de Yona, princesse du royaume de Kôka, bascule lorsque son cousin Soo-won, l'élu de son coeur, tue son père de ses propres mains ! Fuyant le château, elle va apaiser les blessures de son coeur à Fûga, ville natale de Hak. Mais le répit est de courte durée ! La ville devient très vite la cible de la tribu du feu qui s'est ralliée à Soo-won. Yona va-t-elle laisser ses amis de la tribu du vent souffrir ainsi ?


Suite directe du précédent opus, nous retrouvons Yona et Hak toujours en fuite depuis la capitale. Ces derniers arrivent enfin à la destination voulu par le jeune général : Fûga, sa ville natale, berceau de la tribu du vent dont il est le leader. Là, Yona va pouvoir profiter d'un peu de répit afin de se remettre avant que la tribu ne commencent à subir des petites attaques crescendo de la part de la tribu du feu. En parallèle, nous allons voir un peu ce qu'il se passe au château de Hiryu où Soo-won commence à mettre en place ses projet : à commencer par celui de devenir Roi.

L'intrigue de ce nouvel opus va donc se séparer en deux axes, chacun suivant l'un des différents camp de cette querelle. On ne peux pas encore parler à proprement dit de bataille car ce n'est pas un aspect clairement défini à ce jour, même si l'on aura drit à une bonne série de scènes d'action durant ce tome. La première partie de cet opus va être assez calme dans la mesure où du côté de Yona, cette dernière va se reposer et commencer à encaisser tout ce qui lui est arrivé ces derniers jours. Elle regarde enfin la vérité en face et va se décidé à faire ce qu'elle peux pour arranger les choses. Il faut dire que les tensions entre la tribu du feu et celle du vent vont y être pour beaucoup responsable. Tout ceci amènera notre héroïne a réfléchir avant son départ du village, suite à quoi elle se mettra en quête d'un prêtre pouvant l'aider. En ce qui concerne Soo-won à la capitale, ce sont davantage des manœuvres politiques qui seront mises en place. Mais dans un sens, elles seront assez nécessaire à l'histoire afin de ne pas trop rajouter de soucis au Royaume de Kôka. En effet, sans souverain actuellement, les pays voisins pourraient s'en donner à cœur joie. L'auteur arrive à éviter cette surenchère de bataille afin de ne pas perdre son lecteur entre les différents camps qui se profile déjà. On sait qu'une guerre interne à Kôka va se préparer lorsque l'on commence à voir les intentions des différents acteurs, alors y ajouter une guerre inter-royaume risquerait de faire trop de fouillis. Quoique si des histoires d'alliances s'en mêlent plus tard, on pourrais avoir droit à quelque chose de vraiment chouette.
Une fois que notre héroïne aura retrouver ses esprits grâce à ces moments de calme, les choses sérieuses vont vraiment commencer pour Yona et Hak. En effet, si chacun décide de quitter le village pour des raisons différentes et de voyager à nouveau ensemble, les ennuis commenceront pour de bon les concernant. Surtout lorsqu'ils tomberont nez à nez avec une troupe de la tribu du feu bien décidé à tuer l'un et ramener l'autre à la capitale. C'est à ce moment-là que l'action apparaîtra et donnera un assez bon rythme au titre. Les scènes de combats seront assez soft pour le moment, mais elle seront surtout un puissant vecteur de message pour les protagonistes qui exprimeront beaucoup par de simples gestes ou même simples regards.
L'aspect romantique de la série, car n'oublions pas le genre dans lequel nous sommes, sera quelque peu effacé dans ce tome. Si on observera une certaine tension entre Yona et Hak, la romance pure et simple sera tout simplement absente. Ce qui n'est pas forcément un mal quand on voit les situations dans lesquelles nos protagonistes vont passer et au sein desquelles ils vont évoluer. Néanmoins, on notera que l'humour restera omniprésent tout au long de cet opus et ce quel que soit le type de scène où nous nous trouvons. Un assez bon point qui permet de souffler dans le ton assez sérieux qui prime dans l'ensemble de ce tome.

En ce qui concerne les personnages, c'est celui de Yona qui marquera le plus dans cet opus. En effet, la demoiselle a toujours vécu choyé dans son palais en tant que princesse. Elle va vite se rendre compte que si elle ne connait rien au royaume, elle en connait encore moins sur la manière dont vivent les habitants et les souffrances qu'ils peuvent enduré. Ce dernier point sera surtout mis en avant lors de son séjour à Fûga où elle verra le petit frère de son compagnon de voyage souffrir d'une maladie sans que ses médicaments n'arrivent pour le soulager ou encore lorsqu'elle découvrira de simples marchands agressés. Ces images vont la travailler durant un bon moment et la faire réfléchir sur les causes de tout ça. Elle ne veut plus que tout ça se reproduise par sa faute et commencera a opéré une véritable transformation e une figure un peu plus guerrière qui commencera à éclore lors de la bataille contre la tribu du feu où elle se décidera enfin à agir.
Hak est un personnage qui va quelque peu se dévoiler dans cet opus dans la mesure où l'on va découvrir l'environnement dans lequel il a grandit ainsi que sa famille. J'ai beaucoup apprécié de le découvrir sous un nouveau jour. Il va se révéler très protecteur envers son entourage et prendra les décisions en conséquences, même si tout ne se passera pas exactement comme prévu. Il va également nous montrer enfin ses talents de guerriers qui lui ont valu son surnom de 'Foudre de Koka' et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne l'a pas volé.
Du côté de Soo-won, ce dernier tend à affirmer sa position de futur roi. Et bizarrement, j'ai eu du mal à accrocher tant les tribu acceptent facilement la mort du précédent souverain et le fait que le jeune homme décide de porter la couronne. Oui, il y a droit de par son sang mais je sais pas... Je m'attendais à un peu plus de résistance de la part des différentes tribu.
En ce qui concerne les personnages secondaires, on aura principalement droit aux membres de la tribu du vent qui vont se révéler plus que chaleureux, un peu à l'image de leur leader. C'est une grand famille et cela s'en ressent dès que l'on croise l'un d'entre eux. Quelques membres de la tribu du feu feront également office de personnages secondaires, mais hormis l'un d'eux, ils ne seront pas si marquant que cela. Dommage, mais à mon avis ce n'est que partie remise.

Enfin, le style graphique de l'auteur a su encore une fois m'accrocher. On conservera le style oscillant entre les mangas old-school et celui des titres un peu plus récents. Les décors et costumes seront une fois de plus assez réussi, la preuve en est que l'on arrivera à distinguer les différences entres les tribu rien qu'à cela. Les dessins type chibi répondront encore une fois présent dans cet opus pour nous amener humour et fraîcheur dans ce dernier.


Une suite qui confirme les bases posés précédemment. Un bataille qui commence à se profiler pour le futur de la série et qui se met en place tranquillement. Un tome à deux rythme : lent et calme au départ, puis bourré d'action. Des personnages qui évoluent et se dévoilent. Des graphismes encore une fois réussis.

BANDE-ANNONCE DU MANGA

09/12/2015

L'Epée des Rebelles (Les Royaumes de Nashira, Tome 2) - Licia Troisi

Titre VO : La Spade dei Ribelli (I Regni di Nashira, #2)
Titre VF : L'Epée des Rebelles (Les Royaumes de Nashira, #2)
Auteur : Licia Troisi
Editeur : Pocket Jeunesse
1ère Edition : 2013 (VO) - 2015 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 372


1. Le Rêve de Talitha || 1.5. Nascita di un ribelle || 2. L’Épée des Rebelles || 3. Le Sacrifice || 4. Il destino di Cetus.
Série complète en 4 Tomes + 1 Nouvelle.


Les esclaves femtites se sont rebellés. Talitha, la fille du despote, s'est enfuie du monastère ou elle était recluse. Pour sauver le monde de sa fin annoncée, Talitha doit prendre une décision : partir à la recherche de Verba, l'immortel qui pourrait les sauver... ou devenir l'arme décisive des rebelles contre son propre peuple. Comment savoir quel choix sera le bon ?


Après avoir beaucoup apprécié le premier opus de cette série, je n'avais qu'une hâte : celle de me plonger dans la suite. Et c'est avec l'annonce de la date de parution de la suite, que je me suis enfin décidée à m'y plongée.

Ce nouvel opus nous propulse peu de temps après la fin du précédent. Talitha et Saiph continue leur quête pour sauver leur univers de la menace liée à Cetus, l'astre sombre. Pour ce faire, ils n'ont pas d'autres options que celle de trouve le vieux sage Verba. Mais ce dernier est loin d'être facile à trouver. En parallèle, la société dans laquelle notre duo évolue commence à s'effriter. En effet, les esclaves femtites ont commencé leur rébellion mais cette dernière est bien loin d'être finie.
J'ai une fois de plus été happée par l'univers qui nous est proposé par Licia Troisi. C'est avec plaisir que j'ai replongé dans les aventures de Talitha et Saiph. On les suit une nouvelle fois dans leur voyage, mais cette fois-ci leur but est quelque peu différent dans la mesure où ils doivent désormais trouvé un homme. Mais c'est sans compter les rencontres qu'ils vont être amenés à faire au cours de cet opus et qui vont bien vite venir changer la donne. En effet, leur route va croiser celle d'une poche de rébellion femtite au sein de laquelle Saiph est vénéré comme le nouveau messie de ce peuple opprimé. Notre héroïne aura du mal s'y faire accepté à son tour. Il faut dire qu'il ne fait pas bon être talarite dans ce campement. Ce n'est que par son courage, son talent à l'épée, mais aussi le soutien de Saiph que la demoiselle se fera acceptée. J'ai d'ailleurs bien apprécié de découvrir de quelle manière la demoiselle va s'intégrer à ce groupe dont elle est différente mais dont elle partage les mêmes idéaux. On observera ainsi un petit renversement de situation pour la jeune femme de oppresseur de par sa naissance, elle va passé au statut d'opprimé à son tour, ce qui ne fera que renforcer ses convictions.
Le séjour de notre duo au camp de rebelle va venir ébranler le lien qui les unis. S'ils sont amis, et parfois on a l'impression qu'il y a autre chose caché là dessous, leur amitié aura du mal à tenir. En effet, alors que Saiph reste fixé sur la recherche de Verba, Talitha va de plus en plus être attiré par le combat des rebelles à tel point qu'elle va se lancer corps et âme à leurs côtés... De ce fait, la suite de l'histoire va se poursuivre pour deux axes. Nous allons suivre en alternance les chemins de chacun d'entre eux au cours desquels ils vont faire de nombreuses découvertes dont certaines vont se révéler décisives pour la suite.
Mais Saiph et Talitha ne vont pas être les seuls protagonistes que nous allons suivre. Dans la série, le rôle du grand méchant est incarné par nul autre que le comte Megassa, le père de notre héroïne qui cherche à lui mettre la main dessus depuis la précédent opus. Cet homme, ayant échouer précédemment, est bien décidé à trouver sa fille et pour cela, il n'hésitera pas à assurer sa suprématie sur non seulement ses terres, mais il tentera également de s'élevé dans cette société  par tout les moyens. Ainsi, nous allons rencontrer Grelle, une rescapé de l'incendie du temple d'où Talitha s'est enfuie précédemment. Grelle voue une haine féroce à notre héroïne et est prête à tout pour se venger. La jeune fille et le père de notre héroïne vont donc s'associé afin de devenir plus puissant que quiconque.  Si l'on suivra leur ascension dans ce tome, on notera cependant qu'ils seront assez éloigné de l'intrigue qui va concerner nos héros. Ceci dit, cela ne fait que présagé de bonnes choses pour la suite en ce qui les concerne et dont j'ai hâte d'en savoir plus.
L'action sera un élément clé dans cet opus. En effet, que ce soit dans les combats talarites contre rebelles femtites, que ce soit les différents ennemis auxquels Saiph va être confronté ou encore les manigances de Megassa et Grelle. L'histoire de ce second opus va se révélée très animée et beaucoup plus mouvementé que dans le précédent. Ce qui n'a pas été pour me déplaire, bien au contraire, la majorité d'entre eux ont su me captiver.
En ce qui concerne l'univers dans lequel on évolue, nous allons en apprendre de plus en plus le concernant. Et ce surtout dans les dernières pages. Nous allons ainsi apprendre qu'il y a une notion de répétition dans l'histoire de ce monde. En effet, ce n'est pas la première fois que Cetus devient de plus en plus influent au point qu'il a provoqué de nombreuses catastrophes. Pour le coup, ma curiosité a été assez titillé dans la mesure où j'ai envie d'en savoir encore plus sur ce qu'il s'est passé plusieurs siècles en arrière et voir surtout s'ils en tireront des enseignements pour éviter que cela ne se reproduise. Mention spéciale aux dragons, créatures que j'affectionne tout particulièrement, qui vont être encore présent et de manière un peu plus intéressante que précédemment à mes yeux avec la notion de lien avec leur 'maître'.
Un petit mot également sur les rappels vis-à-vis de l'opus précédent. Ils sont assez peu nombreux et disséminés dans l'ensemble du titre. Je dois reconnaître que ces petits rappels m'ont bien aidé à me resituer un peu dans la série, surtout au niveau de deux ou trois éléments.

Concernant les personnages, on y retrouve avec grand plaisir notre petit duo de héros  Talitha et Saiph. Comme je le disais plus haut, leur amitié sera mise à rude épreuve à de nombreuses reprises. Et je dois dire que j'ai un peu regretté la séparation de nos héros, surtout vu le lien fort qui les uni. Néanmoins, il suivront une assez bonne évolution au cours de l'histoire. En effet, Talitha va se retrouver réellement confronté à la violence et la guerre, chose qui va profondément la toucher voire l'ébranler dans ses choix la faisant ainsi paraître plus humaine. Talitha va également bénéficier d'un petit développement romantique qui ne durera qu'un temps, et je dois avouer que c'est un passage qui m'a quelque peu déçue. Certes, elle partageait certains point communs avec son roméo, mais leur histoire arrive tellement vite que j'ai eu du mal à y croire, dommage.
Saiph de son côté va prendre un peu plus son indépendance dans cet opus et s'éloigner du cliché de l'esclave fidèle qu'il incarnait jusqu'à présent. Élément que j'ai tout particulièrement adoré dans la mesure où cela permet une meilleure identification à ce protagoniste.
Les personnages secondaires seront tout aussi intéressant. On notera que certains d'entre eux bénéficieront de bons développement les rendant ainsi un peu plus fouillés. Ils seront par ailleurs bien exploité à tel point que l'on a très envie de les retrouvé dans les prochains opus.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur a su une fois de plus me captiver et me faire entrer dans son histoire. Les chapitres seront de taille assez moyenne, mais manieront à la perfection l'alternance des points de vue mais aussi, et surtout, des différentes zones dans lesquelles nous évoluons. Cet alternance donnera d'ailleurs beaucoup de rythme à l'histoire.


Une suite à la auteur et qui se consacre davantage sur l'action que les précédents. Des personnages principaux qui se séparent pour mieux évoluer. Des personnages secondaires bien fouillés. Un style d'écriture bien rythmé.

08/12/2015

13 à table ! - Françoise Bourdin, Maxime Chattam, Alexandra Lapierre, Agnès Ledig, Gilles Legardinier, Pierre Lemaitre, Marc Levy, Guillaume Musso, Jean-Marie Périer, Tatiana de Rosnay, Eric-Emmanuel Schmitt, Franck Thilliez & Bernard Weber

Titre VF : 13 à table !
Editeur : Pocket
1ère Edition : 2014
Genre : Contemporain, Nouvelle
Pages : 274


1. 13 à table ! || 2. 13 à table ! 2016.


13 des plus grands auteurs français actuels pour 13 nouvelles autour d'un thème commun: un repas. Intrigues policières, réunions de famille qui dérapent, retrouvailles inattendues... Du noir, de la tendresse, de l'humour, de l'absurde, à chacun sa recette.
13 repas à déguster sans modération, alors à table !


OLYMPE ET TATAN - FRANÇOISE BOURDIN

Françoise Bourdin ouvre cette anthologie avec une petite nouvelle où nous rencontrons Olympe, une dame âgée qui réunit, comme chaque Noël, l'ensemble de sa famille. Famille qui par ailleurs ne se retrouve qu'à cette seule occasion au grand dam de la vieille dame. Le repas sera assez animé dans la mesure où le groupe de protagonistes n'aura de cesse de s'envoyer des piques tout au long du repas sur des sujets aussi divers que variés.
Une petite nouvelle qui nous met dans le bain que sera ce recueil. La famille d'Olympe ressemble à de nombreuses familles d'aujourd'hui : chacun vit dans son petit coin sans se soucier des autres hormis lors des voire du seul événement familial commun qui leur apparaît comme une corvée. Mais qui au fond leur manquerait s'il n'existait plus. J'ai malgré tout regretté la mise en retrait de Tatan dans cette courte histoire qui pourtant porte son nom, mise en retrait mais qui parvient indirectement à canaliser les différents temps qui vont agité ce repas de famille.

MALIGNE - MAXIME CHATTAM

Cette nouvelle de Maxime Chattam change complètement de style vis-à-vis de celle lue précédemment. On va y rencontrer Sam Kurger, psychologue de son état, qui rencontre un nouveau patient : Patrick Hores en urgence à la demande de ce dernier. En effet, ce dernier viens lui parler qu'il se sent posséder par quelque chose qui l'oblige à manger constamment à tel point que le patient se dit que cet état aura raison de sa santé si ce n'est de sa vie. Il vient entre autre présenter au psy son plan pour s'en débarrasser une bonne fois pour toute.
C'est une histoire beaucoup plus sombre et plus étrange qui nous est raconté ici. On assiste donc à l'entretien entre le psy et son patient. Ce dernier nous parler d'une envie incontrôlable de manger et d'une tumeur qui vit en lui. Cette dernière serait non seulement maligne mais aussi maligne (d'où le titre de la nouvelle) et maline car quoique fasse l'homme elle reste présente. Cet entretien nous relate des faits plutôt étrange qui m'ont laissé sceptique. De même, le plan que Patrick va mettre en oeuvre pour s'en débarrasser ne m'inspire pas confiance. L'histoire se conclue par la mise en oeuvre de celui-ci et le résultat tragique qui en résulte. Je dois avouer que cette fin m'a fait assez froid dans le dos. Je m'attendais à tout autre chose. Néanmoins, on notera que le paragraphe final du texte nous offre quelque chose d'assez ouvert et qui a su pas mal m'intriguer.

NULLE, NULLISSIME EN CUISINE ! - ALEXANDRA LAPIERRE

C'est une nouvelle un peu plus humoristique que nous propose Alexandra Lapierre. On y rencontre une jeune femme absolument pas douée en cuisine. Pire qu'elle vous ne trouverez pas. Un jour lors d'une repas avec son compagnon et le supérieur de ce dernier, elle arrive à se faire passer pour quelqu'un de compétant et même qui a l'étoffe d'un grand chef... ce qui, malgré les années qui passent n'a toujours pas changé.
J'ai beaucoup apprécié cette nouvelle courte et fraîche à la fois qui a su me faire sourire et voire même rire à plusieurs reprises. La conclusion est par ailleurs toute mignonnette et ma foi quelque peu surprenante. Je ne pensais absolument pas que l'auteur ferait intervenir ce personnage dans la nouvelle par manque de 'place', mais finalement l'auteur prend un chemin assez simple et réussi plutôt bien son coup.

UN PETIT MORCEAU DE PAIN - AGNES LEDIG

Dans cette nouvelle, on suis les souvenirs d'une jeune homme ou plutôt l'un de ses souvenirs. Un midi, après l'école, alors qu'il attendais affamé sa mère devant la boucherie, un homme s'approche de lui et lui offre un petit morceau de pain. Un rencontre qui va changer la vie du jeune garçon et de sa mère.
Une nouvelle plutôt joli qui nous fait quelque peu réfléchir aux gestes un peu anodins que l'on pu avoir et qui peuvent déboucher sur quelque chose de plus important. La construction passé/présent du narrateur est un élément qui m'a bien plu et qui marque encore plus l'impact des événements passés. La fin de cette petite histoire m'a beaucoup plu à tel point que je regrette que ça n'ai pas duré quelques pages de plus. Histoire de voir ce que devient notre héros à la fin.

MANGE LE DESSERT D'ABORD - GILLES LEGARDINIER

Il s'agit de l'une des nouvelles que j'attendais avec impatience lors de ma lecture dans la mesure où Gille Legardinier fait parti de mes auteurs favoris. Et pourtant ici, l'auteur nous propose une nouvelle radicalement différente ce celles que j'ai lu jusqu'à présent dans ce recueil. Ici, il est question de souvenirs propres à l'auteur et où le repas (notion commune à toutes les nouvelles) est présent.
Ce sont deux souvenirs qui sont partagés ici, des souvenirs plutôt doux et assez touchants que j'ai beaucoup apprécié. On y retrouve donc notre auteur a différents âges et pas n'importe lesquels : la trentaine et la vingtaine. Dans le premier cas, ses souvenirs vont concerner ses projets qui ont vu le jour grâce à son père alors que dans le second il s'agira davantage de découvrir un peu sa perception de la vie suite à une expérience passé. Des souvenirs assez jolis et vecteurs de messages plus que positifs que j'ai beaucoup apprécié lire.

UNE INITIATIVE - PIERRE LEMAITRE

Cette nouvelle nous propose de découvrir la petite histoire de Mr Tessier, un homme veuf de 81 ans qui invite sa nièce à venir partager un repas. En ce qui concerne ce côté convivial de sa vie, c'était sa femme décédée il y a 8 ans qui gérait tout ça. Le vieil homme se retrouve alors complètement perdu avec tout ces préparatifs auxquels il n'est pas habitué.
J'ai plutôt bien aimé cette nouvelle qui nous permet de découvrir un personnage somme toute assez charmant, qui se rend compte qu'il ne peut faire des choses simple seul comme de recevoir quelqu'un à dîner, surtout quand il veut que tout soit aussi parfait que lorsque son épouse s'en chargeait. Notre pauvre personnage va bien vite se retrouver complètement dépassé et aura du mal à prendre les bonnes décisions, ce qui est du à son manque d'expérience. Mais au fond, il se révèle armé des meilleurs sentiments du monde, chose qu'il arrivera malgré tout à transmettre à ses invités. Et ces derniers comprendront assez bien la volonté de leur hôte et nous offriront ainsi une belle conclusion à cette jolie histoire.

DISSEMBLANCE - MARC LEVY

La nouvelle de Marc Levy ne ressemble en rien à celles que j'ai lu jusqu'à présent dans ce recueil. En effet, elle se compose d'un simple dialogue entre deux jeunes hommes : Aaron et Medhi. Un dialogue qui part de rien et qui va peu à peu les conduire à des réflexions beaucoup plus sérieuses et poussées. En effet, les deux hommes vivent dans un monde où leurs peuples sont ennemis sans pour autant qu'ils sachent réellement comment tout a commencé.
On se retrouve donc ici assez loin de la thématique du repas, qui est quand même le point central de ce recueil. Néanmoins, cette nouvelle a le mérite de nous faire réfléchir sur notre société actuelle lorsque l'on apprend un peu plus de choses concernant ces deux protagonistes. Effectivement, on va y apprendre que leurs pères appartenaient respectivement à l'armée et l'autre à une milice. L'un d'eux appartient à un peuple qui blesse les autres au moyen de bombes accroché autour de leur corps... Il va y être également question de Dieu qui au fond serait à l'origine de leurs querelles... Ça ne vous rappelle rien ?
La conclusion m'a un peu surprise, mais dans un sens j'avais comme un petit doute quand à l'endroit où se trouvait ces hommes, en somme une nouvelle qui s'éloigne radicalement les autres et qui nous pousse à nous poser quelques questions.

FANTÔME - GUILLAUME MUSSO

Appréciant énormément les romans de Guillaume Musso, j'avais plus que hâte de découvrir cette nouvelle. Et je dois dire que je n'ai pas été déçue du voyage. On y découvre l'histoire de Constance, une policière gravement malade qui est hospitalisée aux Etats-Unis suite à des conseils d'amis. Là, alors que l'infirmière vient de lui servir un repas immonde, elle fait la connaissance d'un jeune médecin cool et branché... et à propose duquel elle va découvrir qu'il est mort d'overdose plusieurs années auparavant. Mais son instinct de policière n'est pas convaincue et elle va mener son enquête que nous allons suivre.
On nous propose ici une nouvelle découpée en mini-chapitre qui vont chacun faire monter la tension jusqu'à arrivé à la conclusion finale de cette nouvelle et là... Ben, j'ai cru à une blague à la lecture de la fin, je VEUX savoir ce qui arrive à Constance une fois qu'elle découvre la vérité. Après avoir beaucoup apprécié suivre cette enquête, l'auteur décide de nous finir son texte avec un cliffhanger-de-la-mort-qui-tue

JULES ET JIM - JEAN-MARIE PERIER

Une courte nouvelle que celle-ci qui nous invite à la table de Jules, un homme riche et probablement influent qui invite ses proches amis à dîner. Et certains de ses convives ont eu la bonne idée d'inviter Jim, son ancien meilleur ami avec qui il a coupé les ponts pour une histoire de femme.
Je dois avouer que de tout les textes de ce recueil lus jusqu'à présent, c'est celui auquel j'ai le moins accroché. L'idée était plutôt sympathique en soi, mais je l'a trouvé relativement plat dans son ensemble. Certes, j'ai plutôt bien apprécié de voir les retrouvailles de ces deux amis, mais sans plus. La conclusion quand à elle ne m'a fait ni chaud ni froid, il faut dire qu'elle m'a rappelé un peu trop la précédente. Dommage car pour autant, elle n'étais pas mauvaise en soi.

LE PARFAIT - TATIANA DE ROSNAY

Tatiana de Rosnay nous propose une nouvelle basée autour d'un repas de mariage. Nous allons rencontré Monique, une veuve d'une cinquantaine d'année qui se prépara au mariage de sa fille unique. Noces qui ont été organisé par Violette, la belle-mère tyrannique de Monique. La vieille femme s'est approprié tout le mérite de la réussite de cette cérémonie en prétextant que ce n'était pas facile pour son âge, alors qu'elle a volé tout ça à sa bru. Mais sa plus grosse exigence restera sans aucun doute celle du dessert qui se doit d'avoir un Parfait au Chocolat alors que aussi loin que ses souvenirs remonte, Monique ne voit pas le lien entre ce délicieux dessert et son acariâtre belle-mère.
J'ai eu envie à plusieurs reprises de secouer un peu Monique qui se laisse marcher sur les pieds depuis de nombreuses années. Même si leur relation a commencé assez difficilement, Violette n'a jamais rien laissé passé à sa belle-fille. J'ai eu un peu pitié pour la bru en question au vue de tout ce qu'elle subit. La conclusion de cette petite nouvelle sera surtout le lâcher prise de la cinquantenaire, chose qu'elle n'aura pas volé et qui d'ailleurs se retrouve récompensé en fin de roman. En somme, une nouvelle dont j'ai plutôt bien aimé l'histoire.
Le seul petit détail qui me chiffonne, c'est la découpe de l'histoire dans laquelle chaque paragraphe est séparé des autres comme s'il ne devaient pas forcément avoir de lien entre eux. Un petit détail qui m'a quelque peu laissée sceptique.

LA PART DE LA REINE - ERIC-EMMANUEL SCHMITT

Une nouvelle un peu plus longue cette fois-ci qui nous est proposé. On suit les souvenirs d'un jeune garçon qui nous raconte son amitié avec un clochard, Clovis, et sa chienne, Reine. L'homme est plein de bonté et généreux, ne se souciant que de vivre au jour le jour tout en vénérant son animal de compagnie. En effet, Reine n'est pas quémandeuse et est prête à tout les sacrifices pour ceux qu'elle aime.
Cette nouvelle a un côté un peu plus moralisateur que les précédentes, nous montrant que des gestes simples peuvent vite faire changé les choses. J'ai beaucoup aimé cette histoire que j'ai trouvé bien raconté et touchante à la fois.

GABRIELLE - FRANCK THILLIEZ

Une nouvelle qui prend un tournant un peu plus écologiste. Nous suivons l'histoire de Gabrielle et son mari qui passent leur vie à filmé les Grizzly pour montrer les méfaits de l'activité humaine. Cette année, les saumons n'ont pas remonté le courant et les ours vont devoir se trouver une autre source de nourriture pour survivre à leur hibernation.
J'ai plutôt bien appréciée dans la mesure où la tension ressenti par notre narrateur est vraiment palpable. En revanche, j'ai été un peu moins convaincue vis-à-vis de la conclusion de cette nouvelle qui m'a donné une impression de répétition avec d'autres nouvelles de ce recueil. Le coup de mais-je-vois-la-personne alors qu'au final quelqu'un lui dit qu'elle est morte est apparu à de nombreuses reprises, ce que je trouve dommage. Néanmoins, l'histoire m'a malgré tout convaincue.

LANGOUSTE BLUES - BERNARD WEBER

Et on conclue ce recueil avec ne nouvelle qui m'a bien fait sourire. Dans cette histoire, on nous propose de découvrir celle de Bob... une langouste prisonnière d'un aquarium dans un restaurant. Ce dernier nous raconte sa vie et son ressenti vis-à-vis de son funeste destin.
J'ai souris à de nombreuses reprises dans cette nouvelle tant j'étais amusé par l'histoire de cette langouste. Qui aurai pu croire que l'auteur arriverais si bien à transmettre les émotions de ce crustacé. J'ai tout particulièrement aimé le petit clin d’œil à un célèbre paquebot qui a coulé il y a de nombreuses années. J'avoue que je ne m'y attendais absolument pas, mais cala colle parfaitement à l'ambiance de l'histoire et au fond, ça donne une joli happy end à notre ami Bob.


Un recueil qui nous offre de très belles nouvelles avec pour beaucoup des messages plus que positifs. Certaines m'ont fait frissonné, d'autres m'ont amusé, d'autres encore m'ont donné envie de leur découvrir une suite. Dommage qu'une thématique soit un peu trop répétitive à mes yeux. Une belle façon de découvrir de nouveau auteur ou de retrouvé des auteurs apprécié.
Le tout en faisant une bonne action, que demander de plus ?

04/12/2015

Yona Princesse de l'Aube, Tome 1 - Mizuho Kusanagi

Titre VO : Akatsuki no Yona, #01
Titre VF : Yona Princesse de l'Aube, #01
Auteur : Mizuho Kusanagi
Editeur : Pika [Shôjo]
1ère Edition : 2010 (VO) - 2014 (VF)
Genre : Shôjo
Pages : 190



Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7 - Tome 8 - Tome 9 - Tome 10 - Tome 11 - Tome 12 - Tome 13 - Tome 14 - Tome 15 - Tome 16 - Tome 17 - Tome 18 - Tome 19 - Tome 20 - Tome 21 - ...
Série en cours.

ADAPTATION - Anime : Akatsuki no Yona (1 Saison de 24 Ep + 1 OAV).
ADAPTATION - Light Novel : 'Akatsuki no Yona - Tsuki no Shita de' de Mizuho Kusanagi & Toko Fujitani.


Yona, la jeune et insouciante princesse du royaume de Kôka, mène une vie de rêve choyée par le roi et protégée par son garde du corps et ami d’enfance, le puissant guerrier, Hak. Elle rêve de pouvoir unir sa vie à Soo-Won, son cousin dont elle est secrètement amoureuse. À l’approche de ses 16 ans, tous se préparent à fêter comme il se doit son anniversaire. Mais ce soir-là, une terrible tragédie survient et la vie de Yona va être bouleversée à jamais !


Depuis que Pika a annoncé l'an dernier l'acquisition et la sortie de cette série, elle m'a bien longtemps fait de l’œil. Du coup, après m'être complètement régalé avec le visionnage de la première saison de l'anime, je me suis enfin décidée à craquer pour la version papier afin de connaître la suite des aventures de la petite bande... ce qui ne sera peut-être pas tout de suite pour le coup.

Dans ce premier opus, nous allons faire la connaissance de Yona, jeune princesse du Royaume de Koka de pratiquement 16 ans, fille unique du Roi Il. La demoiselle a grandit avec insouciance, choyée et loin de tout conflit entourée par ses amis d'enfance Hak un général de 18 ans et Soo-Won son cousin du même âge que le précédent à qui elle porte un amour à sens unique. Mais voila qu'une nuit tout bascule, son père est assassiné froidement sous ses yeux par la dernière personne qu'elle aurai pu croire. Désemparée, elle ne sait plus qui croire ni quoi faire, commencera alors sa fuite avec son fidèle Hak.
L'intrigue de ce premier opus commence donc à mettre en place tout le fil rouge de la série. On va assister en compagnie de Yona à la mort de son père, mais pas seulement. L'auteur en profite pour nous faire découvrir le mode de vie de la jeune fille ainsi que son entourage. De même, nous allons avoir droit à de nombreux flash-back concernant son enfance mais également celle de ses amis avec qui elle a grandi. Ces passage apportent beaucoup de lumière et de chaleur dans cette histoire dans la mesure où des événements de ce premier opus vont être sombre. L'histoire est ainsi assez équilibré et agréable à lire. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les souvenirs d'enfance de nos héros, ce qui m'a d'ailleurs amenée à sourire à de nombreuses reprises. En effet, si la plupart de ces scènes de flash-back auront une note quelque peu sérieuse, cette dernière sera amené par de l'humour, ce qui fait toujours du bien au vu des événements qui se déroulent dans le présent.
L'univers m'a énormément fait pensé à celui de la chine impériale, que ce soit au niveau des costumes que des décors qui nous sont proposés. On notera que ces derniers sont plutôt détaillés et assez réaliste dans l'ensemble. En ce qui concerne l'organisation de la société, on ne sait que peu de choses à son sujet. Nous avons le Roi à sa tête qui est assisté par des chefs de tribus dont nous allons en découvrir seulement deux dans ce premier opus : celle du Vent via Hak et celle du Feu via un prétendant de la Princesse. Néanmoins, on ne fera qu'effleurer cet aspect du royaume qui sera un peu plus développé par la suite (oui, bon je le sais déjà grâce à l'anime, mais la page de preview en fin de tome le laisse aussi supposer).
Qui dit shôjo, dit également romance. Ici, elle est assez effacée et concerne principalement Yona et Soo-Won. Si la première voue un amour inconditionnel à son cousin, à tel point qu'elle aimerait l'épouser, le second ne la voit pas tout à fait de la même manière, mais plutôt comme une petite sœur pour qui il a simplement de l'affection. Mais l'on se doute bien que les relations amoureuses ne vont pas en rester là. Oui, mon petit cœur de fangirl a été mis à rude épreuve lors de mon visionnage de l'anime et j'espère vivement être comblée par cette version papier.

Concernant les personnages, nous allons tout d'abord faire la connaissance de Yona. Une charmante princesse qui vit en quelque sorte dans une petite bulle et par conséquent ne connait rien à ce qu'il se passe hors de son petit univers. C'est un enfant un peu pourri gâtée qui ne voit pas plus loin que son nombril, je ne compte plus le nombre de fois où il était question de ses cheveux et/ou de son apparence physique. Ce qui l'a fait remontée dans son estime c'est lorsqu'elle perd son statut de petit fille à la mort de son père. Elle devient alors perdue et fragile, ne sachant quoi faire et encore moins à qui se fier. Il lui sera difficile de faire face à la réalité. Néanmoins, elle ne perd pas de du son passé et espères de tout cœur se réveiller de ce cauchemar... sauf qu'il ne s'agit absolument pas d'un rêve. Durant la dernière partie, consacré à sa fuite, elle sera un peu hors du temps et de l'histoire tant elle a du mal à encaissé ce qui lui arrive, le donnant un peu plus de réalité et la faisant sortir de sa bulle.
Hak et Soo-Won, ses amis d'enfance seront également mis en avant dans ce premier opus. Il faut dire qu'il forme le trio de tête en compagnie de la princesse. Hak est l'un des plus puissant général du royaume et est en même temps chargé de la protection rapproché de notre héroïne suite à une promesse faite au Roi. C'est un excellent guerrier mais aussi un bon boute en train qui a su me faire rire à plusieurs reprises. Sa loyauté envers la couronne est sans faille et fera tout ce qui est en son pouvoir pour aider notre héroïne à rester en vie. On apprend également que le jeune homme est orphelin et a été 'adopté' par le leader de la tribu du vent. Vu la prochaine destination du duo, nous risquons d'en apprendre davantage à son sujet. Soo-Won, le cousin et ami d'enfance de Yona, sera le personnage le plus surprenant de cet opus. En effet, sous ses apparence de pacifiste, c'est lui qui sera à l'origine de tout les tracas de notre héroïne sans que personne ne se doute de rien au départ. On arrive à cerner aisément ses motivations et plus on avance plus on est curieux de voir jusqu'où il est prêt à aller pour garantir ses acquis.
D'autres personnages plus secondaires vont gravité autour de ce trio, mais rien de bien marquant pour le moment à l'exceptions de quelques protagonistes du palais qui ne vont hélas pas durer bien longtemps. Néanmoins, je sais que nous allons en retrouver certains dans la suite (et qui accessoirement y seront davantage développé), et j'ai hâte de les y voir.

Enfin, niveau graphique, le titre a su me convaincre. Je dois reconnaître qu'au départ j'étais un peu sceptique car cette première couverture avait du mal à me faire accroché, chose qui s'est finalement bien vite arrangé une fois ma lecture commencée. Ils n'ont d'ailleurs pas été sans me rappeler des manga un peu plus ancien et plus proche des années 90. Les dessins sont très jolis, on notera le détail dans certains motifs (vêtements principalement) dans les costumes et décors donnant ainsi plus de vie au titre. L'alternance entre le passé et le présent est plutôt fluide et l'on a aucun mal à s'y situé. La seule chose que je trouve dommage sur ce point est que certains personnages soient identiques dans les deux temporalité (je pense notamment au Roi Il et au Général Mundok). On notera également la présence de dessins de type chibi qui ajouteront une bonne dose d'humour à ce titre (en plus des répliques auxquels ils sont souvent associés).


Un premier opus qui lance l'histoire de manière prenante. Une alternance passé/présent réussie. Un univers que l'on commence tout juste à appréhender, mais qui a su me plaire. Des personnages intéressants qui ne demande qu'à se découvrir un peu plus. Des graphismes plutôt réussis.

BANDE-ANNONCE DU MANGA

03/12/2015

Les Deux Royaumes (Oscar Pill, Tome 2) - Eli Anderson

Titre VF : Les Deux Royaumes (Oscar Pill, #02)
Auteur : Eli Anderson
Éditeur : Albin Michel (GF) - J'ai Lu (Poche)
1ère Edition : 2010
Genre : Fantasy, Jeunesse
Pages : 446


1. La Révélation des Médicus || 2. Les Deux Royaumes || 3. Le Secret des Éternels || 4. L'Allié des Ténèbres || 5. Cérébra l'Ultime Voyage.
Série complète en 5 Tomes.


Oscar Pill est désespéré : depuis un an, plus le moindre signe des Médicus, et ses pouvoirs semblent s'être volatilisés... Jusqu'au jour de l'épreuve de la Passerelle, qui le précipite dans le second Univers intérieur, celui des Royaumes des Souffles et de Pompée. Mais surprise : quatre jeunes Médicus se joignent à lui pour ce voyage. Parmi eux Moss, son ennemi juré. Les aventures périlleuses et les décors s'enchaînent dans ces deux Royaumes dont il doit rapporter les deux parties du second Trophée... et peut-être la mystérieuse et très secrète Table d'émeraude qui pourrait ramener son père à la vie.

Deux ans après ma lecture du premier opus, je décide enfin de me lancer dans la lecture de ce second tome avec malgré tout une petite pointe d'impatience.
Nous allons donc retrouver Oscar, le jeune Médicus, quelques temps après la fin de ses premières aventures. Ces dernières lui semblent déjà si loin et il s'impatiente de pratiquer une nouvelle fois l'intrusion. Cette fois-ci direction le second royaume lui-même divisé en deux parties : le Royaume des Souffle et le Royaume de Pompée. 

J'ai mit plus de temps que ne ne croyais à lire ce titre et je pense que c'est en grande partie du à son début relativement long. En effet, durant une bonne centaine de pages, on suit Oscar qui se morfond dans son morne quotidien attendant d'entre enfin rappelé dans le monde des Médicus. J'ai trouvé ça d'une lenteur pas possible, à tel point qu'à un moment j'ai douté de continuer ma lecture. Mais en persistant, on arrive enfin au point où les choses commencent à évoluer et où notre jeune héros va partir à l'aventure dans ce nouvel univers. Il était temps. Je peux comprendre le choix de l'auteur qui a voulu garder une certaine logique dans la temporalité de son oeuvre, mais j'ai trouvé tout ces passage peu nécessaires en début de roman. Certes, on a certains éléments qui vont faire parti du fil rouge de ce nouvel opus, mais rien de très marquant et qui, à mon sens, auraient pu être amené d'une autre manière et voire à un certain moment.
Ce n'est donc que bien plus tard qu'Oscar va de nouveau entre dans le corps humain, mais nous n'allons pas basculer d'entrée de jeu dans le nouvel univers qu'il doit explorer, loin de là même. En effet, le jeune garçon va devoir passer une certaine épreuve afin d'assurer son accès aux seconds royaumes. C'est à cette occasion que l'auteur va nous faire bon nombre de rappels sur ce que notre jeune héros a vécu durant ses premières aventures. Un assez bon point qui permet de nous resituer de manière assez ludique. Une fois cette épreuve passé (avec succès, on s'en doute bien), Oscar peut enfin ré-intégrer la base des Médicus où il va retrouver ses amis et ses maîtres. Va alors se constituer un groupe de jeune de l'âge de notre héros qui vont devoir franchir les épreuves ensemble afin de rapporter les demi-trophées de ce double univers. Cela va nous donner lieu a des aventures très riche mais également de nombreuses découvertes tant sur les personnages que nous rencontrons que sur l'univers en lui-même.
L'univers est l'un des point fort du roman. En effet, à chaque fois que nos héros vont dans un univers je suis plus que ravie de découvrir son fonctionnement et son organisation. L'auteur redouble d'imagination afin de rendre chacune des destinations unique mais collant à la perfection à la réalité anatomique (du moins dans les grandes lignes hein, je ne pense pas que nous soyons peuplés de petits êtres. Le fait que l'univers cardio-respiratoire soit constitué de deux univers est plutôt réussit, on voit la complémentarité qu'il y a entre eux mais aussi leur importance au sein de l'organisme. En effet, l'hôte chez qui nos jeune Médicus pratiquent l'intrusion n'est franchement pas un modèle de santé: un vieil homme qui boit, fume et mange mal... quoi de mieux pour donner encore plus de fil à retordre à nos héros. L'aspect selon lequel nos actes influe sur notre organisme est plutôt bien fait et a su me plaire.
Mais l'initiation de ces jeunes Médicus n'est pas le seul axe sur lequel l'intrigue va se développer. En effet, nous allons garder à l'esprit la menace que sont les Pathologus, même s'ils ne feront que de brèves apparitions ici. Ce qui va surtout être mis en avant c'est une quête parallèle pour Oscar : celle de la fabuleuse Table d’Émeraude qui pourrait ramener son père, qu'il n'a jamais connu mais auquel il ressemble énormément, à la vie. Une quête somme toute anodine pour un objet si important et qui va se révéler riche en surprise tant pour nos héros que pour nous.

En ce qui concerne les personnage, nous allons retrouver notre fameux trio Oscar/Valentine/Lawrence. Dans le fond, ils n'ont que peu changé depuis le premier opus de la série si ce n'est que Oscar tend à devenir un peu plus mature là où Valentine continue d'agir comme une gamin espiègle... mais riche en ressource.
L'auteur insistera davantage sur des personnages jusque là secondaire. On découvrira les membres du groupe avec lequel Oscar va continuer son apprentissage. Pour certains, il s'agissait de personnages que l'on connaissait déjà, mais qui arriveront malgré tout à nous surprendre dans la mesure où l'auteur les développera un peu plus qu'à l'accoutumé. Moss sera d'ailleurs l'un de ceux-là et l'on comprend un peu mieux les raisons de son comportement. Alistair McCooley, leur enseignant pour ce tome sera également au centre de l'intrigue de part son comportement plus qu'étrange et son passé pas franchement glorieux, enfin surtout celui de son père.
Les autres personnages secondaires seront globalement sympathique, mais sans plus. Peu d'entre eux apportent un peu de nouveauté à l'histoire dans le fond. Pour une grand majorité d'entre eux, il s'agit surtout de faire acte de présence et de montrer qu'ils sont toujours là (probablement pour devenir un peu plus intéressant par la suite).µ

Enfin, le style d'écriture de l'auteur reste assez simple simple et accessible, mais le plus gros défaut restera sans nul doute les nombreuses zones de longueurs qui se trouveront dans l'histoire et qui, mine de rien, m'ont quand même ralenti dans ma lecture. Néanmoins, on notera des descriptions assez travaillés en ce qui concerne les univers à tel point que l'on a vraiment l'impression d'y être.
A la fin de ma chronique du précédent tome, je vous touchais 2 mots concernant le petit macaron de la version poche qui nous proposait une édition 'revue par l'auteur', je ne m'étendrais pas une nouvelle fois sur le sujet. Cet opus ayant subit le même sort qui l'a vu se faire charcuter de près de 200 pages dans son passage du grand format à la version poche. Ca n'a pas géné ma lecture vu que je ne connaissais pas le texte d'origine, cependant, je pense que ça ne doit pas être étranger aux longueurs que j'ai déploré dans ce roman.

Un second tome intéressant mais quelque peu gâché par les nombreuses longueurs qui y prennent place. Un univers bien construit et exploité. Des personnages sympathiques mais qui n'ont que peu changé. Un style simple et accessible. Mais toujours cette interrogations sur le charcutage du nombre de page entre les deux version !

02/12/2015

Complètement cramé ! - Gilles Legardinier

Titre VF : Complètement cramé !
Editeurs : Fleuve NoirPocket
1ère Edition : 2012
Genre : Comédie, Contemporain
Pages : 432


Lassé d'un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu'il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme. 
En débarquant au domaine de Beauvillier, où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement... Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui cherchait un moyen d'en finir va être obligé de tout recommencer...


Gilles Legardinier est un auteur humoristique dont j'avais adoré ma première lecture, aussi n'ai-je pas trop hésité avant de me procurer ses autres titres. Avant tout un petit mot sur l'édition que je possède. Celle-ci est sortie à l'occasion de Noël l'an passé, composé d'un coffret cartonné aux couleurs de la couverture classique du chat (spécialité de l'auteur) au sein duquel se trouver le livre reprenant la couverture connue du titre tout en lui ajoutant une touche de Noël avec un sapin et un chapeau de renne. Une édition limité toute simple en somme mais qui m'a bien plu malgré tout.

L'histoire est celle d'Andrew Blake, un anglais lassé de la vie qui plaque tout ce qu'il a : travail, amis, famille... afin de (re)commencer une nouvelle existence en tant que majordome dans un domaine en France. Là, il va y rencontrer de nouvelles personnes qui vont s'ouvrir à lui et le faire réfléchir sur les choix qu'il a fait.
J'ai beaucoup aimé découvrir cette histoire qui a su me faire rire et même sourire à de nombreuses reprises. On suis donc le départ d'Andrew avec toutes les dispositions qu'il a prise afin de partir en toute discrétion, ceci nous permet par ailleurs de découvrir ce que notre héros va laisser derrière lui. Le passage qui m'a le plus plu est celui du legs de son entreprise à son assistante, si l'on découvre un peu plus tard comment elle s'en sort, j'aurais aimé que cela apparaisse un peu plus régulièrement. Ce n'est qu'une fois ces dispositions prises, de manière rapide, que l'on va vraiment entre dans le vif du sujet et que l'on va découvrir Andrew dans son nouveau rôle. On va alors le suivre dans ses découvertes de la maisonnée de ses habitudes. Et le moins que l'on puisse dire c'est que les situations qui vont en découler vont se révéler plus qu'amusantes et ce à de nombreuses reprises. On se retrouve donc une nouvelle fois, sans grande surprise, dans un titre humoristique où les situations cocasses vont s'enchaîner, mais pas seulement. En effet, sous couverture de ces scènes comiques l'auteur va en profiter pour aborder des thèmes fort et sérieux : exploitation du malheur de certaines personnes, peur de se lier avec de nouveaux individus, grossesse imprévue avec rupture amoureuse... Tout un tas de rebondissement dans lesquels le personnage principal va mettre les pieds afin de les arranger... à sa manière. Si certaines situations vont amener du comique, pour la majorité d'entre elles ce sera également un moteur de réflexion pour Andrew qui va commencer à méditer sur sa vie et les choix qu'il a fait jusqu'à présent.
L'ensemble de l'histoire va donc prendre place au sein du domaine français. Un décor simple mais riche qui va malgré tout se révéler riche en surprises. Mais les alentours ne seront pas en reste durant quelques scènes, ce qui sera l'occasion de nous proposer quelques situations intéressantes.

Mais le point fort du roman réside surtout dans ses personnages tout en couleurs et si différents.
Andrew est un homme lassé de la vie qui n'a que peu d'attaches au jour d'aujourd'hui, ce qui ne l'empêchera pas de tout plaqué pour se forger une nouvelle vie.C'est un homme charmant qui jouera un rôle assez paternel dans l'histoire dans la mesure où il aidera pratiquement tout les autres personnages. Mais tout ceci se fera un peu au détriment de son propre happy ending qui n'arrivera que tard et de manière assez abrupte sans qu'on s'y attende.
Odile la cuisinière du domaine est celle qui dirige toute la maisonnée d'une main de maître dans l'ombre de leur maîtresse. Froide et distante au départ, elle va peu à peu devenir un lien entre les autres personnages. Chose complètement impensable lors de ses premières apparitions. Une fois la dernière page de ce titre tourné, ce qui me manquera le plus avec elle, c'est le lien si fort qui l'unit à son chat Mephisto, un protagoniste à part entière qui va nous amener lui aussi quelques surprises.
Manon, la jeune bonne, est le personnage qui m'aura le plus plu de part les rebondissements que sa situation amoureuse avec Justin va faire maître. C'est une jeune fille toute douce et gentille qui va se retrouver confronté à des choix difficiles pour son âge.
Philippe, le régisseur, sera le premier ami que se fera notre héros dans sa nouvelle vie. Il vit un peu à l'écart du domaine avec la seule compagnie de son chien, Youpla. Nom qui soit dit en passant m'aura valu de nombreux fou rires. Ce sera un bon complice dans toutes les actions d'Andrew et un ami fidèle. Mon seul regret est que sa relation avec Odile n'ai pas été davantage développée, à mon avis il y avait de quoi faire des scènes mémorables !
Madame de Beauvillier, la patronne de tout ce petit monde, est une vieille femme qui vit seul mais qui a des soucis financiers qu'elle aura du mal à gérer et avec lesquels elle refusera toute aide au départ. Heureusement, elle pourra compter sur l'aide de ses fidèles employés.
Les quelques personnages secondaires restants m'ont plutôt bien plu et apportent eux aussi un petit plus à cette histoire.

Enfin, le style de l'auteur m'a bien plu. Simple et fluide, le titre se lit rapidement et l'on est curieux de découvrir les prochains rebondissements. Cet effet est par ailleurs renforcé par la taille des chapitres qui sont assez courts et qui se terminent très souvent avec des petits cliffhanger qui donnent envie de poursuivre notre lecture. C'est un style très frais et riche en humour qui nous sert cette histoire idéale pour un moment de détente.
Je suis bien contente d'avoir un autre titre de l'auteur dans ma PAL et mon petit doigt me dit qu'il ne va pas y rester bien longtemps.


Une histoire riche en humour et rebondissement idéal pour un moment lecture sans aucune prise de tête. Des personnages fort dont on se plait à suivre les aventures. Un style simple et frais avec lequelle on a du mal à lâcher le roman.