26/10/2015

L'Héritière (La Sélection, Tome 4) - Kiera Cass

Titre VO : The Heir (The Selection, #04)
Titre VF : L'Héritière (La Sélection, #04)
Auteur : Kiera Cass
Éditeur : Robert Laffont [Collection R]
1ère Édition : 2015 (VO) - 2015 (VF)
Genre : Romance, Dystopie, Young Adult
Pages : 410


0.4. La Reine || 0.5. Le Prince || 1. La Sélection || 2. L’Élite || 2.5. Le Garde || 2.6. La Préférée || 3. L'Elue || 3.1. The Epilogue || 4. L'Héritière || 5. La Couronne.
Série complète en 5 Tomes + 5 Novelles.


Il y a vingt ans, America Singer est entrée dans la sélection et a gagné le cœur du prince Maxon. Maintenant le temps est venu pour la princesse Eadlyn de suivre les traces de ses parents en ayant sa propre sélection. Eadlyn ne s'attend pas à ce que sa sélection soit aussi belle que celle de ses parents. Mais, alors que la compétition commence, elle découvre que trouver son propre bonheur n'est peut-être pas aussi difficile qu'elle le croyait.


La Sélection est une série dystopique que j'affectionne tout particulièrement, aussi ai-je attendu ce tome avec une certaine impatience. 

Ce tome prend place vingt années après la fin du précédent opus. Maxon et America sont enfin unis et ont fondé une charmante famille avec leur quatre enfants. Cependant, depuis l'abolition des castes, la paix ne règne plus trop dans leur beau royaume d'Iléa dans la mesure où les habitants se querellent entre eux comme si les castes étaient toujours présentes. Plus le temps passe et plus la colère gronde au sein du peuple. Le couple royal doit trouver un moyen de gagner du temps et pour cela ils ne voient qu'une seule solution : organiser une nouvelle Sélection mettant en avant Eadlyn, leur fille aînée et héritière... qui ne veux absolument pas y prendre part, estimant qu'elle n'a pas besoin de compagnon pour être heureuse.
J'ai beaucoup apprécié mon retour dans cet univers avec le petit bon dans le temps que l'auteur nous propose. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce que sont devenus les héros, mais pas seulement, des opus précédents. C'est un aspect qui a su me plaire et qui m'a fait sourire à plusieurs reprises. Je dois reconnaître que c'est un peu ce qui me manquerais dans certaines séries que j'ai lu et adoré par le passé.
L'intrigue va donc se centré sur la jeune Eadlyn, princesse héritière de son état. Cette dernière est assez froide et distante. Il faut dire qu'elle a toujours été élevée en fonction de la future position qu'elle va occuper. Et elle le fait bien sentir à son entourage. Si elle s’intéresse à la politique du royaume, elle refusera en bloc la proposition de mise en scène de ses parents alors qu'elle en comprend le but malgré tout, avant de finir par céder pour un temps du moins. Ainsi la première partie de ce roman nous propose de découvrir de quelle manière cette Sélection va se mettre en place et cette fois-ci du côté de la royauté avec les choix des candidats, l'organisation du palais... etc. J'ai beaucoup apprécié de découvrir ce nouveau point de vue qui complète celui d'America dans les premiers opus. Par ce choix, l'auteur nous évite les répétitions mais également nous permet de mieux cerner cet événements. La suite de ce roman prendra principalement place au cours de la Sélection en elle-même. Eadlyn nous fera part de ses nombreux ressenti et finalement on comprend un mieux les choix qu'elle aura à faire. De plus, le fait de suivre notre chère princesse nous offre la possibilité de rencontrer un peu mieux les différents candidats même si leur nombre diminuera de manière plus que rapide. De plus, j'ai beaucoup apprécié les moments de confidence entre la jeune fille et ses parents qui dissémineront certains de leurs souvenirs qui m'ont fait sourire à chaque fois dans la mesure où la majorité d'entre eux seront des événements auxquels nous avons pu assister dans les tomes précédents.
Concernant l'univers et j'entend par là ce qu'il se passe hors du palais, on suit l'évolution des décisions qui ont été prise par notre royal couple que l'on connait si bien. Si les décisions qu'ils ont prise l'ont été pour facilité et améliorer la vie de leur sujet sauf que tout ne se passe pas exactement comme ils l'avaient espérer. Si les castes ont complètement été abolis, leur spectre perdure encore aujourd'hui, la preuve en est entre autre la manière dont certains des Selectionnés se sont présentés à notre héroïne : en insistant bien sur le fait qu'ils avaient une parenté appartenant à une ex-haute caste. D'ailleurs, j'ai adoré la manière dont Eadlyn les a cassé.

La princesse Eadlyn est un personnage avec qui j'ai eu beaucoup de mal au départ. Élevé comme une reine cela s'en ressent sur son comportement, elle est suffisante et imbue d'elle même. Elle ne pense qu'à sa pomme à tel point qu'elle m'a quelque peu énervé dans la première partie de l'ouvrage. Cependant, elle observera une très jolie évolution une fois la Sélection commencée. En effet, d'entré de jeu elle se comportera d'une manière plus que froide avec beaucoup de candidats avant de peu à peu gagner en chaleur et de venir une demoiselle plus agréable que ce qu'elle était au départ. Cela s'observe également dans les changements dans sa façon de penser. Si au départ, elle n'envisageait absolument pas de régner en compagnie d'un homme, elle commence néanmoins à changer d'avis.
La famille de notre chère princesse n'est évidemment pas en reste. En effet, c'est avec beaucoup de plaisir que l'on retrouve America et Maxon, les héros des premiers opus. Si ces derniers se font un peu plus rare dans cet opus, j'ai beaucoup apprécié leurs différentes apparitions mais également les souvenirs qu'ils nous proposent de partager. Dans le fond, ils n'ont pas tant changé que cela en vingt ans, on les retrouve égaux à eux-même, ce qui n'a pas été sans me déplaire. Mais je reconnais que j'aurais également apprécié les voir un peu plus. Notre petit couple aura réussi à fonder une famille somme toute nombreuses puisqu'en comptant leur héritière elle ne compte pas moins de quatre enfants : Arhen le frère jumeau de notre héroïne, puis Kaden et enfin Osten. Si les deux derniers ne feront que des apparitions sporadique, le jumeau d'Eadlyn sera un peu plus mis en avant. A la fois confident et meilleur ami de sa sœur, ils partagent une relation plus qe profonde. Même si le jeune homme arrivera à prendre des décisions radicale en cours de tome qui changeront son avenir. rien que pour découvrir ce qu'il est advenu de lui, j'ai hâte de lire la suite.
Bien entendu, une Sélection ne serait pas complète sans les jeunes candidats qui y prennent part. Ces derniers sont, comme la tradition l'exige, au nombre de 35. Ils sont assez différents les uns des autres pour que l'on arrive à en cerner quelques uns d'un peu plus près. J'avoue avoir mon petit chouchou dans la compétition. Là où Maxon rechignait un peu à éliminer des candidates, sa fille prendra un chemin radicalement différent, aussi de nombreux jeunes garçons vont quitter la compétition dans cet opus, et franchement plus que je e l'aurai cru. Néanmoins, on prend beaucoup de plaisir à les découvrir un peu mieux à mesure que notre princesse s’intéressera à eux, et franchement j'ai hâte de voir comment les choses vont tourner.
Enfin, nous allons également découvrir d'autres personnages secondaires dans cet opus qui sont des protagonistes qui ont eu une place plus ou moins importante dans les trois livres précédents. J'ai pris par ailleurs beaucoup de plaisir à les retrouver. D'autant plus que l'histoire de certains m'ont plutôt pas mal toucher et j'espère de tout cœur que tout ira pour le mieux pour eux par la suite.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur reste égal à lui-même. Il est simple et fluide, de sorte que le titre devient un vrai page turner. Je reconnais avoir eu ma curiosité titillée à de nombreuses reprises tant j'avais hâte de voir quels événements allaient se produire.


Une suite à la hauteur de mes espérance. Beaucoup de plaisir de découvrir ce que sont devenus des personnages appréciés. Une héroïne difficile à supporter en début d’histoire, mais qui devient plus intéressante dès lors que la Sélection commence. Un univers qui continue à suivre sa petite évolution. Un style d'écriture toujours aussi fluide et accessible.

23/10/2015

Quatrième Tombe au fond (Charley Davidson, Tome 4) - Darynda Jones

Titre VO : Fourth Grave Beneath my Feet (Charley Davidson, #4)
Titre VF : Quatrième Tombe au Fond (Charley Davidson, #4)
Auteur : Darynda Jones
Editeur : Milady
1ère Edition : 2012 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Bit-Lit
Pages : 427

1. Première Tombe sur la Droite || 1.5. Parce que j'ai péché || 2. Deuxième Tombe sur la Gauche || 3. Troisième Tombe tout droit || 4. Quatrième Tombe au fond || 5. Cinquième Tombe au bout du Tunnel || 5.5. Shimmer || 5.6. Glow || 6. Au Bord de la Sixième Tombe || 7. Sept Tombes et pas de Corps || 8. Huit Tombes dans la Nuit || 8.5. Brighter than the Sun || 9. The Dirt on Ninth Grave || 10. The Curse of Tenth Grave || 11. Eleventh Grave in Moonlight.
Série en cours.


Vous savez, ces mauvaises choses qui arrivent aux gens bien ? C’est moi.
Être Faucheuse, c’est glauque. Et détective privée, dangereux. On peut dire que je cumule. C’est pour ça que j’ai décidé de prendre un peu de temps pour moi. Rien de tel que passer quelques commandes au télé-achat pour reprendre du poil de la bête.
Je ne comprends pas pourquoi Cookie en fait tout un plat ! Ce n’est pas comme si on manquait d’argent : Reyes Farrow, le très chaud fils de Satan, m’en doit plein. Cela dit, pour lui demander de régler sa dette, il faudrait que je sorte de chez moi… Mais avec un pyromane qui met le feu, littéralement, à Albuquerque, et cette femme qui a besoin de mes services parce qu’on cherche à l’assassiner, je préférerais rester en pyjama.


Retour dans l'univers de Charley, une héroïne de Bit-Lit que j'apprécie énormément.
A la fin du tome précédent, notre chère héroïne avait souffert. Et pas qu'un peu. du coup, sa vie n'est plus la même. En effet, elle vit recluse chez elle et est devenue accro au téléachat. Ce n'est que grâce à son entourage que la jeune femme parvient peu à peu à sortir à nouveau et c'est une fois de plus l'occasion de se lancer dans une nouvelle enquête. Et ce bien sur sans oublier de se préoccuper un peu du séduisant Reyes.

Cet opus s'ouvre peu de temps après les événements du tome 3 et on y découvre une Charley fragilisée qui nous apparaît on ne plus humaine. Traumatisé par cette expérience, elle se méfie de tout et tout le monde hormis les quelques personnes en qui elle a confiance. C'est alors qu'elle reçoit une jeune femme qui se dit menacée de mort et à qui il arrive des choses pas très nette. C'est partie, Charley est relancée et va à nouveau mené sa petite enquête. Une enquête que j'ai beaucoup apprécié. Notre héroïne va tout mettre en oeuvre afin de lever le voile sur ce mystère. Et je dois avouer que j'étais bien loin de me douter des tenant et aboutissant de cette dernière. Beaucoup de surprises sont donc au rendez-vous.
De la même manière, nous allons voir de quelle manière notre héroïne va remonter la pente pour passer du stade de recluse accro au téléachat à celui de personne normale qui a réussi à surmonter tout ça. Ce point est par ailleurs l'occasion pour l'auteur de faire entré en scène les proches de la jeune femme qui vont l'aider chacun à leur manière à dominer ses émotions et surtout à passer à autre chose. On nous propose ici de découvrir un peu mieux Charley qui nous apparaît donc comme une jeune femme normale, forte certes en apparence mais malgré tout qui nous cache des fragilités. Après tout être Faucheuse n'est pas une activité de tout repos à la base non plus. J'ai beaucoup apprécié de découvrir de quelle manière l'auteur a exploité le Syndrome de Stress Post Traumatique avec son héroïne. C'est un élément raconté avec beaucoup de justesse et qui a su me faire apprécié encore plus Charley.
Parallèlement à son enquête sur la jeune femme menacée et une fois sa guérison bien lancée, Charley va croiser à nouveau la route du gang de motard qui se réunion dans l'asile abandonné. Et cette ois-ci, la rencontre ne sera pas si amicale que cela. En effet, la bande est impliquée dans des activités pas franchement légale qui la mettra en danger. Notre héroïne, qui a le don de se mettre dans des situations pas possible, se retrouvera impliquée plus qu'elle ne le souhaite dans cette histoire mais n'hésitera pas à donner un coup de main à ses amis une fois qu'elle cernera mieux la situation. Une intrigue parallèle que j'ai plutôt apprécié. Je me suis régalée de retrouver et suivre cette bande. J'espère vivement qu'ils reviendront pour de nouvelles aventures dans les prochains tome, ce qui à mon avis n'est pas près d'arrivé tout de suite.
Enfin, la relation entre Charley et Reyes va continuer à évoluer peu à peu. Si la tension sexuelle entre eux est toujours aussi présente, on notera que le démon sera d'une grande aide pour notre héroïne. La preuve en est la thérapie de choc qu'il va mettre en place pour la guérir. De plus, on notera que Reyes est non seulement l'amant de la demoiselle, mais également un mentor. En effet, depuis l'opus précédent, il la guide afin qu'elle cerne mieux ses pouvoir et ses capacités. Eléments qui nous permettent de cerner encore un peu mieux la condition de Faucheuse, ce que j'ai beaucoup aimé.

Concernant les personnages, l'auteur nous met à nu notre héroïne en révélant son humanité et ses fragilités. Néanmoins, j'ai aimé le fait que Charley reprenne assez vite du poil de la bête et redevienne celle que l'on connait si bien avec son humour et ses manières.
En ce qui concerne les personnages secondaires, l'entourage de la jeune femme sera plutôt bien mis en avant. Qu'il s'agisse de sa sœur psychologue qui lui propose de suivre une thérapie, que ce soit Cookie qui lui met un peu les points sur les I afin qu'elle retrouve son équilibre, que ce soit son oncle et ses inquiétudes ou encore Reyes et son affection. Tous auront pour objectif de faire en sorte que Charley soit plus forte que son agresseur et qu'elle cesse de vivre dans la peur. J'ai aimé voir le dévouement dont tous ont fait preuve et qui mine de rien à porté ses fruits. De plus, on va avoir droit à la confrontation entre notre héroïne et son père après leur rupture précédente. Un élément que Charley a préféré occulté mais qui va peu à peu jouer dans sa tête. Une relation que j'ai beaucoup apprécié et qui arrive à retrouver un certain équilibre malgré tout.

Enfin, j'ai une fois de plus apprécié le style d'écriture de l'auteur. On nous propose une immersion dans les émotions de notre héroïne que j'ai beaucoup apprécié avant de replonger dans une histoire un peu plus dans l'action. Et ça se ressent par ailleurs niveau du style qui reste simple et fluide, mais à la fois très efficace.


Une héroïne plus humaine que jamais. Une enquête principale riche en surprise et une secondaire prenante. Des interaction entre les personnages qui font sourire. Un style d'écriture toujours aussi efficace.

16/10/2015

Belle - Robin McKinley

Titre VO : Beauty
Titre VF : Belle
Auteur : Robin McKinley
Editeurs : Mnémos, Pocket 
1ère Edition : 1978 (VO) - 1993 (VF)
Genre : Conte
Pages : 256


Belle était loin d'être aussi jolie que ses sœurs. A quoi bon ? Aux soirées mondaines, aux robes somptueuses, elle préférait les chevaux et les auteurs anciens. Quand son père se trouva ruiné, elle en fut réduite à aller avec sa famille habiter une pauvre maison, dans un village au fond des bois. Tous auraient pu vivre ainsi, heureux d’une existence loin du luxe et des lumières de la ville, mais le destin s’acharna une fois encore sur eux. Quand son père revint au foyer avec l’histoire d’un château magique et de la terrible promesse qu’il avait dû faire à la Bête qui y vivait, Belle partit de son plein gré affronter le monstre et sa question sans cesse répétée : « Belle, voulez-vous… ? » 
Ceci est son histoire… une histoire d’amour et de rêve.


Belle est un titre qui me faisait envie depuis pas mal de temps et plus particulièrement depuis sa sortie chez Mnémos ces dernières années. Aussi lorsqu'enfin il fut ré-édité en format poche me suis-je empressée de me le procurer et le lire.
Comme le titre (et, of course, le résumé) le laisse supposer, nous allons être transporté dans une histoire qui se rapproche du célèbre conte de La Belle et la Bête. Un conte que j'aime beaucoup et sur lequel j'ai beaucoup d'attentes.

Belle est née dans une famille bourgeoise. Fille de marchand, elle mène une vie aisé et paisible. Mais voila qu'un jour, l'entreprise familiale s'effondre. Les membres de la famille décident de quitter leur ville natale pour celle où a grandit le récent époux de l'une des sœurs aînées de notre héroïne. C'est dans un village reculée que la famille va mener une existence tranquille, non loin d'un château que le village qualifie de hanté par un monstre. Lors d'un retour de voyage, le paternel s'y aventure et va devoir envoyer l'une de ses filles en otage... c'est Belle qui se dévouera pour sauver la vie de son vieux père et rencontrera celui qui se nomme la Bête.
Robin McKinley nous propose ici une ré-écriture assez simple du conte classique connu de tous. Il faut dire que les supports nous relatant cette histoire sont plus que nombreux. Peu d'originalité dans ce roman. En effet, si l'on connait un tant soit peu le conte originel, on connait les tenants et aboutissants de ce dernier. Ainsi, je me suis retrouvée à plusieurs reprises à connaître à l'avance le déroulé des événements. Néanmoins, on notera que l'auteur prend le temps de poser le cadre de son histoire. Ainsi, on découvre durant un bon tiers du roman le quotidien de la famille de Belle depuis leur richesse jusqu'à leur déchéance. Et il faut avouer que ces pauvres personnes ne seront pas épargné par le malheur, avant de trouver une situation un peu plus calme. Et c'est à ce moment-là que sont introduits les éléments un peu plus magique de l'histoire grâce à la Bête et l'environnement dans lequel elle vit. Si l'intrigue en elle-même est sans surprise, j'ai pris beaucoup de plaisir à la suivre, curieuse que j'étais de connaître les petites différences que l'auteur apporterait vis-à-vis de l'oeuvre originale.
Ces différences, parlons-en un peu. Elles sont pas réellement notable dans la mesure où ce sont plus des détails qu'autre chose qui vont les marquer. Ce qui me reste le plus en mémoire parmi ces points de divergence est sans conteste la fin. Là où le conte originel nous offre un peu d'action, ici l'on se retrouve avec une conclusion plutôt posé voire même romantique. Je reconnais avoir été assez sceptique sur ce point au départ, mais au final l'ensemble rend plutôt bien. L'histoire dégage ainsi une atmosphère assez calme et sereine.
Bien entendu, on notera également la présence de certains constituants majeurs de l'histoire que ce soit des situations, des objets ou encore des personnages. Ce sont tous autant qu'ils sont des éléments qui ont su me faire sourire et qui arrivent à nous plonger dans l'atmosphère de ce conte.

En ce qui concerne les personnages, c'est sans grande surprise que Belle sera celui qui sera le plus mis en avant. Il faut dire que sa qualité de narratrice y aide pour beaucoup. C'est une jeune demoiselle avec un caractère assez fort pour l'époque, elle arrive malgré tout à s'imposer dans un monde où les hommes sont dominants. Son honneur est sa plus grande qualité et ça tombe plutôt bien puisque Honneur est son véritable prénom. En effet, Belle est un surnom qui lui a été donné par ironie puisque la demoiselle n'a pas de physique extraordinaire. J'ai beaucoup aimé ce contre pied entre le physique de notre héroïne et son surnom. Elle est également très courageuse et loyale, prête à tout pour sa famille.
La Bête est un personnage plutôt intriguant. Ses apparitions vont crescendo à mesure que l'on avance dans le roman nous permettant de cerner un peu mieux ce protagoniste. Bien que ce soit une créature hideuse, il n'en reste pas moins un personnage assez vertueux et qui n'hésitera pas à le montrer quitte à se sacrifier.
Les autres personnages seront principalement les membres de la famille, plus ou moins proche, de Belle. Ces derniers apporteront chacun un petit quelque chose à l'histoire, permettant ainsi de la faire avancer. Du moins jusqu'à la rencontre de nos deux héros. On notera aussi des personnages un peu plus tertiaires comme les villageois ou les associés du père de Belle qui seront eux aussi vecteurs de l'histoire malgré des apparitions plus sporadiques.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur a su me convaincre. Le fait de raconter l'histoire du point de vue de Belle est un assez bon choix. Cela nous permet de mieux vivre l'histoire aux côtés de la demoiselle, en faisant les découvertes à son rythme tout en partageant ses ressentis. Le texte est raconté d'une manière assez riche, ce qui n'est pas sans lui donné une patte assez classique, ce que j'ai beaucoup aimé. Ça permet à l'histoire de se rapprocher des contes de notre enfance. Mais on notera également que le texte est également écrit de manière simple et fluide, afin de le rendre accessible à tous, ce qui est un très bon point à mes yeux.


Une ré-écriture de conte très jolie mais qui manque d'originalité. Des personnages agréables. Un style d'écriture accessible à tous mais qui n'est pas sans rappeler celui des contes que l'on connait.

15/10/2015

L'Attaque des Titans [Edition Colossale], Tome 1 - Hajime Isayama

Titre VO : Shingeki no Kyojin
Titre VF : L'Attaque des Titans [Edition Colossale], #01
Auteur : Hajime Isayama
Editeur : Pika [Seinen]
1ère Edition : 2010 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Seinen
Pages : 580

Note : L'Edition Colossale est une version enrichie en pages couleurs, en grand format en papier glacé. Et qui regroupe les tomes de l'édition classique 3 par 3.



Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - ...
Série en cours.


Le monde appartient désormais aux Titans, des êtres gigantesques qui ont presque décimé l’Humanité. Voilà une centaine d’années, les derniers rescapés ont bâti une place forte, une cité cernée d’une haute muraille au sein de laquelle vivent aujourd’hui leurs descendants. Parqués, ignorants tout du monde extérieur, ils s’estiment au moins à l’abri de ces effroyables êtres qui ne feraient d’eux qu’une bouchée. Hélas, cette illusion de sécurité vole en éclats le jour où surgit un Titan démesuré, encore bien plus colossal que tous les autres. S’engage alors un combat désespéré pour la survie du genre humain...


L'Attaque des Titans est une série de manda qui me faisait de l’œil depuis pas mal de temps et qui a été déclinée sous de nombreuses formes et spin-off, la sortie de cette 'Edition Colossale' a été l'occasion pour moi de pouvoir enfin la découvrir.

Avant toute chose, arrêtons-nous quelques instants sur cette édition en elle-même. Le livre est un objet assez grand se rapprochant plus facilement d'une édition broché d'un roman que de l'une des autres 'grandes' éditions qui sont disponibles à ce jour sur le marché (sachant que j'en possède certaines). Ce qui est assez marquant dès la prise en main est le poids du livre. L'éditeur nous annonce un ouvrage qui tourne aux alentour des 2 kg. Honnêtement, je ne me suis pas amusée à le peser mais je dois avouer qu'au bout d'un moment mes poignets n'en pouvaient plus et il m'a fallu quelque peu changer ma position de lecture. Le côté intégrale qui regroupe les tomes classique 3 par 3 est un assez bon plan et pour le prix du titre ça reste assez rentable si on compare les tarifs des deux formats qui existante. Après, il faut s'amer de patience car pour le coup on est complètement en retard vis-à-vis des parutions. A l'heure où ce tome est sorti 15 volumes étaient déjà sorti dans l'édition simple. Reste à savoir sur quel rythme de parution l'éditeur va porter son choix. Concernant les pages couleurs, j'y reviendrais plus loin. Enfin, pour moi, le gros bémol de cette édition est la couverture. Elle ne m'attirent absolument pas et pourtant vu les dessins de ce manga que j'ai vu passé sur la toile, je pense que l'ont aurait pu nous proposer quelque chose d'un peu plus attrayant que ce à quoi nous avons droit ici (même si ça colle parfaitement à l'ambiance de ce premier opus cela dit).

Après ce petit topo sur la forma, venons-en au fait et attaquons-nous un mieux au fond.
L'histoire prend place dans un monde post-apocalyptique où l'humanité a pratiquement été éradiquer de manière rapide et brutale. En effet, un beau jour sont apparus sans aucune explications des créatures humanoïdes de taille plus ou moins importante qui vivent que pour dévorer les humains : ce sont les titans. Le peu d'humains qui ont survécu ont construit une véritable forteresse avec des murs de 50m de haut afin de se protéger de ces créatures tout en essayant de trouver un moyen de reconquérir le monde extérieur. Pour ce faire, des soldats sont entraînés dans cette ville humaine dans ce but ainsi que dans celui de protéger la population. Les humains arrivent malgré tout à trouver un certain équilibre dans ce mode de vie, jusqu'au jour où un Titan de près de 60m de haut pointe le bout de son nez et vienne faire une brèche dans le premier mur de la forteresse, engendrant ainsi des dégâts considérables du côté des pertes humaines. C'est lors de cette attaque que le jeune Eren Jäger, et ses amis, voit sa famille disparaître et jure de tout faire pour venger ses proches. Cinq ans plus tard, nous retrouvons ce même personnage à la sorti de l'académie militaire alors que les jeunes diplômés viennent tout juste de choisir leur future affectation, le titan géant réapparaît. Va s'en suivre alors une nouvelle bataille contre ses titans qui va nous permettre de rencontrer un titan assez particulier dans la mesure où il ne s'en prend qu'à ses congénères... qui lui rendent bien. Un titan assez intriguant qui pourrait donner enfin un petit avantage à l'humanité.
Je pense avoir à peu près fait tout le tour de l'histoire de ce premier volume sans pour autant trop spoilé (mais je ne vous garantie pas que ce sera le cas pour le prochain tome de la série). L'histoire a su me captiver sur début à la fin de ce premier volume, j'avoue même que je regrette de ne pas avoir la suite entre les mains car ce tome se termine avec une situation plus que difficile pour les personnages principaux. L'ellipse temporelle entre les premiers chapitres et la suite de l'histoire est plutôt bien réussi. Elle nous permet de plutôt bien poser le cadre en ce qui concerne nos héros. De même les quelques flash-back nous permettent de mieux cerner les relations entre certains personnages mais aussi des explications concernant leurs caractères à chacun. De nombreuses scènes de batailles vont ponctuées le tome, il faut dire que c'est un peu le fil rouge de la série que de suivre ce combat humain VS titans. Une guerre totalement déséquilibrée d'entré de jeu. Mais on sent que les personnages ont la gagne et vont tout faire pour faire basculer cet écart de force. Le titan géant est un personnage plutôt intriguant du fait de ses apparitions sporadiques, identiques à la couverture ceci-dit, et annonciatrices de malheur pour les humains (et je ne m'attarderais pas davantage sur le fait que ces apparitions m'ont presque fait rire à chaque fois alors que la situation était loin d'être comique, je vous assure).
L'univers est très riche. L'auteur nous propose des petits écart ou 2-3 pages disséminés par-ci par-là sous forme de fiches techniques dans le tome concernant les titans, les différentes factions militaires, leur équipement... Ces informations sont les bienvenues afin de mieux comprendre la complexité de cet univers. Néanmoins, on se doute que ces informations vont venir s'étoffer de tomes en tomes. Et je dois reconnaître que j'ai plus que hâte d'en savoir davantage sur cet univers qui nous cache encore beaucoup d'éléments à mon avis. Après tout, lorsque l'auteur nous propose ces fiches, il nous est clairement mentionné que ce sont les "Informations Actuellement Disponibles", affaire à suivre donc.

Concernant les personnages, on va noter la mise en avant d'un certain trio. En effet, Eren Jager, Misa Ackerman et Armin Arlert sont trois amis qui ont plus ou moins grandit ensemble. Si les deux premiers ont pratiquement grandit comme frère et sœur, le troisième n'a jamais été bien loin d'eux. Ils ont tous trois des caractères différents mais ils n'en restent pas moins complémentaires.
Eren, est fils de médecin, il est assez fougueux et a jurer de redorer le blason de l'humanité en exterminant tout les titans jusqu'au dernier afin que les humains puissent enfin vivre en paix et sans être enfermés. Il ait de manière impulsive sans se soucier une seule seconde des conséquences de ses actes, mais au fond c'est un jeune homme avec un cœur gros comme ça et qui n'hésite pas à le montrer. Nous allons également découvrir qu'il possède un secret enfoui en lui depuis des années et qu'il avait refouler jusqu'à ce que tout refasse surface durant le dernier tiers de ce tome.
Misa est l'une des rare filles a avoir une bonne place dans l'histoire. Honnêtement, la grande majorité d'entre elle vont pas mal morfler dans l'histoire. C'est une jeune demoiselle d'un calme absolue et qui fait preuve d'une grande maîtrise de soi en toute circonstances. Il faut dire que son passé est loin d'être rose. Son trait de caractère le plus marquant reste sans conteste la grande loyauté dont elle fait preuve envers Eren. Misa est un personnage intéressant qui a malgré tout un bon potentiel et que j'ai plus que hâte de retrouver.
Armin est le peureux de la bande. en effet, dès qu'il se retrouvera dans un conflit ses émotions prendront le dessus et le pauvre garçon passera pour un trouillard plus qu'autre chose. Pourtant c'est un jeune home assez ingénieux et dont les plan sauveront souvent la mise à ses camarades. C'est un personnage un peu plus en retrait que les précédent et sur lequel j'aimerais en savoir davantage dans la suite.
Bien sur, de nombreux autres personnages graviteront autour de ce trio. Ils sont assez nombreux et à quelques reprises, il était difficile de les reconnaître alors qu'ils apparaissaient déjà dans les pages précédentes. Ceci est principalement au au fait que certains ne font que des apparitions très brèves à tel point qu'ils sont plus des figurants qu'autre chose. Néanmoins, certains d'entre eux nous promettent de bonnes choses et seront très probablement un peu plus étoffés dans la suite.

Enfin concernant les graphisme, je dois dire que j'ai eu quelques difficulté à m'y faire. Les trait d'Hijime Isayama sont assez énergique et l'on voit très nettement les 'coup de crayons' donnés. J'ai eu beaucoup de mal à m'adapter à ce côté non-lisse des trait. Là où ça a commencé à plutôt bien passé, c'est dans les scènes de combat puisque ces trait apportent et même majore une notion de mouvement et d'énergie, ce qui colle parfaitement à l'ambiance de la série. D'ailleurs, cette dernière est assez sombre et parfois un peu gore, en même temps des humains qui se font dévorer ce n'est pas quelque chose de très très joli à voir hein. Mais pour autant, on est loin d'avoir quelque chose de réellement crade et en ça je dit bravo à l'auteur.
Comme dit plus haut, cette édition a été enrichie en pages couleurs. En soi, je n'ai pas trouvé leur nombre si extraordinaire que ça. Après tout, de nos jour c'est chose répandu que d'avoir les premières pages d'un tome en couleur. Néanmoins, le grand format du livre leur rend justice et le fait qu'elles soient disséminés dans le tome (et non rien qu'au début de celui-ci) est appréciable.


Un premier tome riche en action et en rebondissement. Un univers riche et intrigant qui promet de belles choses. Une intrigue prenant, qui donne envie de découvrir la suite. Un trio de personnage au grand potentiel et dont il nous tarde de découvrir la suite des aventures. Des dessins qui paraissent brouillon mais qui arrivent à retranscrire à la perfection l'énergie des protagonistes.
Une belle édition mais qui n'est pas exempte de défauts.

13/10/2015

Le Dernier Olympien (Percy Jackson, Tome 5) - Rick Riodan

Titre VO : The Last Olympian (Percy Jackson and the Olympians, #5)
Titre VF : Le Dernier Olympien (Percy Jackson, #5)
Auteur : Rick Riordan
1ere Édition : 2009 (VO) - 2010 (VF)
Genre : Jeunesse, Fantastique
Pages : 426


1. Le Voleur de Foudre || 2. La Mer des Monstres || 3. Le Sort du Titan || 4. La Bataille du Labyrinthe || 4.5. Percy Jackson and the Sword of Hadès || 5. Le Dernier Olympien.
Série Complète en 5 Tomes + 1 Nouvelle.



La plupart des gens reçoivent des cadeaux pour leur seizième anniversaire. Moi j'ai eu une prophétie qui pourrait soit sauver notre monde ou soit le détruire. C'est comme ça quand vous êtes le fils de Poséidon, Dieu de la Mer. Selon une ancienne prophétie, d'horribles choses se produiront quand j'aurai seize ans, car je suis le seul à pouvoir décider du destin du monde entier...mais ça va je n'ai pas la pression !  Dans cette aventure, Chronos, Seigneur des Titans, attaque New York, où le Mont Olympe se dresse sans défense. Oh et l'horrible (sans oublier l'énorme) monstre Typhon vient aussi à notre rencontre. Alors la bataille se jouera avec moi et à mes quarante amis sang-mêlé contre le Mal. 


Cinquième opus des aventures de Percy Jackson, Le Dernier Olympien nous propose de découvrir la bataille finale entre le jeune adolescent et ses alliés contre Chronos et son armée de Titans.

Depuis le dernier opus, on sent que l'auteur commence à nous mettre en place la fameuse bataille qui clôturera la série. Percy et ses amis cherchent encore par quel moyen ils vont parvenir à défaire Chronos. S'ils ont déjà quelques pistes, il ne devront pas perdre de temps avant de mettre les choses en marche. En effet, le seigneur des Titan à commencer à lancer ses alliés contres les forces de Dieux qui se retrouvent quelque peu pris de cour et laissent l'Olympe sans défense. Olympe qui sera par ailleurs le lieu final du grand affrontement.

L'intrigue va donc se consacrer à ce combat et à la recherche pour nos héros de la manière dont ils doivent s'y prendre pour défaire chronos. Il ne faut pas oublier non plus la prophétie concernant l'un des enfants des trois grands dieux. A ce jour, on ignore encore qui elle concerne réellement, mais on sent que l'on va enfin savoir le fin mot de cette histoire. De plus, si nos héros cherchent à vaincre Chronos, ils veulent également sauver à tout prix leur camarade Luke, désormais hôte physique du seigneur des titan qui n'a plus aucune prise sur la réalité. Nous allons donc en profiter pour mieux connaître le personnage de Luke : son passé, sa famille mais aussi et surtout les raisons qui l'ont poussé à se retourner contre son sang. J'ai par ailleurs beaucoup apprécié ces passages qui nous permettent de mieux cerner un personnage que l'on connaissait déjà. Et finalement, on arrive à mieux concevoir ses agissements. Si ses choix n'ont pas forcément été les bons, on comprend pour quelles raisons il a agit de la sorte et au fond on a du mal à lui en vouloir.

La fameuse bataille final de cette série m'a plutôt convaincue. Les ennemis attaques par vagues, donnant ainsi un peu de répit à nos héros. Mais également à eux-même afin de revenir avec de nouveaux ennemis, toujours plus fort que les précédents. Cette bataille s'étend sur une bonne longueur de roman, offrant ainsi à l'auteur la possibilité de nous proposer pas mal de surprises et de rebondissements. Et je dois admettre que Rick Riordan en profite et a réussi à me surprendre à plusieurs reprises.
L'univers se retrouve une nouvelle fois étoffer par l'auteur. On va croiser la route de nouvelles divinité qui ont rejoint le camp de Chronos mais également de nouvelles créatures qui vont venir mettre à mal le clan opposé malgré les alliés sur lesquels Percy et sa bande peuvent compter. Ce que j'ai tout particulièrement adoré, ce fut la présentation de la déesse du foyer Hestia. Cette dernière est plus effacé que les divinité majeure alors que jusqu'à peu elle en était une elle aussi. Elle sera d'un grand conseil pour nos héros. J'ai beaucoup aimé son histoire et regrette même qu'elle n'ai pas été davantage mise en avant.

Concernant les personnages, j'ai beaucoup apprécié retrouver toute la petite bande de la Colonie des Sangs-Mêlés, mais pas seulement. Bon nombre de leurs connaissance croisées dans les précédents tomes répondront également présent et c'est avec beaucoup de plaisir que nous allons les retrouver ici, même si les conditions ne seront pas très favorable pour que l'on apprenne grand chose à leur sujet.
Cet opus nous propose un très grand nombre de personnages 'rangés' dans les différents camp qui vont s'opposer durant cette guerre. Néanmoins, on arrive parfaitement à cerner qui soutient qui et ce même lorsque le bataille finale s'éternisera dans le roman.

Le style d'écriture de l'auteur est toujours aussi prenant. On suit l'histoire du point de vu de Percy, notre héros, aussi l'écriture est très accessible. En même temps, il ne faut pas perdre de vu que la série s'adresse à un public plutôt jeunesse, mais elle parvient à toucher un public assez large de part la complexité et surtout la richesse de son univers. Les scènes de batailles sont racontés de manière assez riche à tel point que l'on a envie de connaître l'issue de tout ça. On est prit dans le tourbillon de l'action qui pullule dans ce dernier opus.

La conclusion de ce tome et de ce fait de toute la série est assez satisfaisante. De plus, on nous propose une fin plutôt ouverte qui nous promet une possible suite. Ce dont l'auteur ne s'est pas privé puisque la saga des Héros de l'Olympe fait suite à celle-ci. Une série que je vais m'empressé de découvrir, au même titre que les autres séries de l'auteur.


Une conclusion à la hauteur de la série qui nous offre une bataille finale assez épique tout en amenant quelques nouveaux éléments dans l'univers. Des personnages que l'on prend plaisir à retrouver. Un style d'écriture fluide et agréable qui donne envie de connaître le fin mot de cette histoire.

07/10/2015

The Héroïc Legend of Arslan, Tome 1 - Hiromu Arakawa & Yoshiki Tanaka

Titre VO : Arslan Senki, #01
Titre VF : The Héroïc Legend of Arslan, #01
Auteurs : Hiromu Arakawa & Yoshiki Tanaka.
Editeurs : Kurokawa
1ère Edition : 2014 (VO) - 2015 (VF)
Genre : Shônen
Pages : 198


Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - ...
Série en cours.

ADAPTATION - Anime : Arslan Senki (2015. 1 Saison)


À la frontière de l'Orient et de l'Occident se trouve le prospère royaume de Parse tenu d'une main de fer par le redoutable roi Andragoras. Avec sa frêle carrure et son maniement approximatif des armes, difficile pour le jeune prince Arslân de revendiquer son statut d'héritier du trône. Alors âgé de 14 ans, il va prendre part à sa première bataille afin de repousser l'envahisseur dans la plaine d'Atropathènes. Un jour marqué du sceau de l'infamie qui fera basculer à jamais son destin et celui du royaume de Parse.

J'apprécie beaucoup le travail d'Hiromu Arakawa, aussi lorsque cette nouvelle série fut annoncé me suis-je empressée de me la procurer. Si j'ai un peu laissé traîner ma lecture, je ne la regrette en rien.

Ce manga est en réalité une adaptation du light novel du même nom, écrit par Yoshiki Tanaka. L'histoire est celle d'Arslan, un jeune prince parse, qui vit dans son petit cocon au palais, qui va bien vite se confronté au monde extérieur et surtout à la guerre dont il deviendra une des cibles privilégiées.
L'intrigue de ce premier opus se découpe sur 2 temps. Un premier qui se déroule alors que notre jeune héros est alors âgé de 11 années. Il passe son temps enfermé au palais à s'entraîné au maniement de l'épée afin de pouvoir succéder dignement à son père Andragoras III, un puissant roi et seigneur de guerre. Mais voila que lors d'une promenade dans la capitale, le jeune garçon se fait prendre en otage par un gamin de son âge appartenant à un peuple ennemi : les lusitaniens. Cet épisode va beaucoup le toucher et le faire réfléchir sur la manière dont la société de son royaume est construite. Puis, dans un deuxième temps, on bascule 3 ans plus tard où Arslan va enfin participer à sa première bataille, celle d'Atropathènes, dans laquelle il espère s'illustrer pour les beaux yeux de son père... mais tout ne se passera pas comme prévu pour les parses.
Bon, je l'avoue, je connaissait déjà une bonne partie de l'histoire dans la mesure où je regarde également l'adaptation en anime de cette dernier. Adaptation plutôt en avance vis-à-vis des parutions du manga. Néanmoins, j'ai pris beaucoup de plaisir à redécouvrir comment tout a commencé. Arslan qui a grandit dans un cocon ne se doute pas une seule seconde de comment est la vie ailleurs mais aussi et surtout de la terreur qui va de pair avec une guerre. En effet, la période de la guerre est présente sur deux bons tiers du roman. Il y a du sang et des morts. Beaucoup même. Pour finir par arriver à un complot qui visait à renverser sa famille de manière définitive. A ce jour, les intentions des ennemies sont assez floues, on sait juste qu'il y a une histoire de vengeance derrière tout ça, mais on a du mal à voir où l'on va aller. En soi, ce n'est pas un mal puisque notre curiosité est titillée et que l'on souhaite connaître la suite
L'univers est plutôt intéressant même si peu d'éléments sont à notre disposition pour bien le cerner. On sait juste quelques éléments sur la société parse, son organisation sociale et quelques notions de sa religion, ainsi que quelques unes de ses relations politiques. Ce sont surtout ces deux éléments qui vont être mis en avant dans la mesure où ce sont les point qui vont amené à la bataille d'Atropathènes. On sent que l'on ne fait qu'effleurer certains point et que ces derniers vont être plus ou moins développés dans les prochains tomes.

Concernant les personnages, ce premier opus nous propose de découvrir Arslan ainsi que l'entourage dans lequel il a grandit. Arslan est un jeune homme assez doux et candide dès les premières pages. Ce qui n'est pas forcément bien vu par ses parents qui se posent des questions quand à sa capacité à assurer le trône dans le futur. En même temps, on ne peut pas dire qu'ils lui donnent une chance ou ne serait-ce qu'un peu de considération. Malgré tout, c'est un battant qui est prêt à tout pour avoir une reconnaissance, même minime, de ses proches.
Autour de ce héros vont gravité de nombreux personnages. On retrouvera principalement les parents du jeune homme, froids et distants, c'est à se demander s'ils savent que c'est leur enfant par moment. Les généraux, ou êrhan plus précisément, de l'armée parse ne seront pas en reste puisque certains d'entre eux joueront des rôles important dans la bataille d'Artopathènes. Ils sont assez nombreux, à tels point qu'on a l'impression d'en découvrir de nouveaux à chaque nouvelle page. Ce n'est pas un mal en soi mais au bout d'un moment je reconnais m'être un poil perdu (mais je me rappelle que ce fut le cas lorsque je regardais les premiers épisodes de l'anime), surtout que physiquement j'avais l'impression que certains se ressemblaient. On sent également que certains d'entre eux vont jouer un rôle plus ou moins important tout au long de la série, la preuve en est leurs apparitions plus ou moins fréquentes dès ce premier tome. Daryun entre autre est celui qui sera le plus marquant dès ce premier opus : franc et loyal, il sera le meilleur espoir pour notre jeune héros de rester envie. Il est également plein de ressource et montrera un chemin à prendre pour guider le jeune prince... bien qu'il ai parfois un caractère assez fougueux.
Enfin, le peuple ne sera pas oublié, mais là encore les auteurs ne s'y attardent que très peu... et je ne parle pas des esclaves qui ont plus un rôle symbolique dans l'histoire qu'autre chose.

Graphiquement parlant, on retrouve sans aucun mal les trait propres à Hiromu Arakawa. De nombreux personnages n'ont pas été sans me rappelés certains protagonistes de ses autres séries (alors que les contexte sont radicalement différents). Néanmoins, plus qu'une ressemblance nette ce sont surtout des traits qui font en quelque sorte des clins d’œil. On arrive cependant à bien cerner où l'on se trouve.
La guerre étant au cœur de ce première opus de nombreuses scènes violentes sont au rendez-vous : c'est sombre, il y a des litres de sang qui coulent, de nombreuses parties du corps coupées. Une ambiance sombre se détache nettement de ces scènes ce que la dessinatrice a su parfaitement retranscrire avec seulement du noir et du blanc.


Un premier opus qui présente la série tout en nous plongeant directement dans le bain. Une intrigue en 2 temps bien construite. Un univers qui commence à se dessiner. Des personnages nombreux que l'on a du mal à reconnaître par moment. Un style graphique marqué mais qui colle parfaitement à l'ambiance voulue.

Opening I de la Saison 1 de l'Anime.

06/10/2015

Terre Promise (La Légende de Drizzt, Tome 3) - R. A. Salvatore

Titre VO : Sojourn (Forgotten Realms : The Legend of Drizzt, #3)
Titre VF : Terre Promise (Les Royaumes Oubliés : La Légende de Dizzt, #3)
Auteur : R.A. Salvatore
Editeur : Milady, Fleuve Noir 
1ère Edition : 1990 (VO) - 1994 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 439


1. Terre Natale || 2. Terre d'Exil || 3. Terre Promise || 4. L'Eclat de Cristal || 5. Les Torrents d'Argent || 6. Le Joyau du Halfelin || 7. L'Héritage || 8. Nuit sans Etoiles || 9. L'Invasion des Ténèbres || 10. Une Aube Nouvelle || 11. Lame Furtive || 12. L'Epine Dorsale du Monde || 13. La Mer des Epées.
Extras : La Légende de Drizzt, le Guide.
Série complète en 13 Tomes + 1 Guide.

ADAPTATION - Comics : Terre Promise (Les Royaumes Oubliés : La Légende de Drizzt, Tome 3) de R.A. Salvatore, Andrew Dabb & Tim Seeley.


Drizzt a définitivement quitté l'outreterre pour gagner le monde de la surface. Il espère trouver le foyer qu'il a toujours cherché. Mais il ne s'agit nullement de la terre promise qu'il avait espérée, bien au contraire. a la surface, les drows sont considérés comme des ennemis et des meurtriers et personne n'imagine qu'il existe des elfes noirs différents, capables de compassions, et qui aspirent à une vie meilleure. Drizzt sera chassé, traqué et il devra apprendre de nouvelles règles, prouver à la face du monde qu'il peut s'adapter et qu'il n'est pas nuisible ou malfaisant. Heureusement, certaines rencontres peuvent tout changer.


Cela faisait un moment que ce titre trainait dans ma PAL et que j'étais plutôt curieuse de découvrir la suite des aventures de Drizzt. C'est enfin chose faite... 4 petites années après ma lecture de l'opus précédent.
Notre héros réussi enfin à quitte l'Outreterre et débarque à la surface. Mais la vie d'un drow là haut n'est pas si facile. Nous allons ainsi voir de quelle manère l'elfe s'est intégrer à cet univers si nouveau pour lui.

Je dois avouer que j'appréhendais un peu de retourner dans cet univers. En effet, comme je le disais un peu plus haut, ma précédente lecture dans cette série datait de 2011. Si je me rappelais des grandes lignes de l'univers, je craignait perdu. Mais ce ne fut pratiquement pas la cas. En effet, le fait que Drizzt évolue à la surface change complètement l'univers et nous sommes un peu au même niveau que notre héros : un nouvel univers à appréhendé avec de nouvelles créatures. D'ailleurs ces dernières seront présentés de manières brèves mais suffisamment pour que l'on puisse mieux les cerner à mesure de leurs agissements. De plus, quelques références seront faites aux événements qui se sont déroulés dans les opus précédents et finalement ces piqûres de rappel seront plutôt bienvenue et facilement recadrable dans ce qu'on connait déjà (même si on a un gros écart de lecture entre deux tomes).
L'intrigue est plutôt prenante en somme. J'ai aimé découvrir de quelle manière l'elfe noir essai de s'accoutumer à ce tout nouveau monde et de quelle manière il tente de s'intégrer. Cela nous donnera ainsi de très belles scènes par moment l'une d'entre elle étant la rencontre avec les enfants (humains) Poildechardon. Mais ce qui a su également me tenir en haleine tout au long du roman ce sont les différentes péripéties qui vont arriver à notre drow : incompréhension de la part des autres races, tentatives multiples d'intégration, accusation de meurtre, traque... j'en passe et des meilleures. Décidément Drizzt s'est fourré dans un sacré pétrin à son arrivé à la surface. Heureusement, il pourra compte sur Gwenhyvar sa fidèle amie, mais aussi de coup de pouces de la part de nouveaux protagonistes. L'auteur en profite ainsi pour aborder des thèmes assez fort dans son titre : l'intégration à une nouvelle culture/communauté, la force des préjugés de chacun mais aussi des éléments plus positifs comme le choix des valeurs de chacun. Un pari réussi que de faire aller un simple roman de fantasy épique au delà de ce qu'il est.
Bien entendu, un roman de Drizzt ne serait pas complet sans des batailles plus ou moins épiques. Et je dois reconnaître que l'auteur nous en sert un bon paquet dans ce tome. Riche en descriptions, on a vraiment l'impression d'être auprès des protagonistes, à tel point qu'on aurait presque envie de leur venir en aide. La plus spectaculaire restera sans conteste celle du bosquet du vieux Montolio où Drizzt et le vieil homme tiendront tête à une véritable armée grâce à tout un tas de pièges tous plus ingénieux les uns que les autres.

En ce qui concerne les personnages, nous allons suivre bien entendu Drizzt et son appréhension du monde dans lequel il débarque. Il ne connait que peu de choses à son sujet y compris les choses qui nous semble élémentaires comme les cycles jour/nuit ou encore celui des saisons. En même temps, à toujours vivre au fin fond d'une caverne sans aucun regard sur l’extérieur (ou presque, mais dans ce cas-là c'est vraiment des passages lors d'anciens raids), on comprend aisément pourquoi tout lui parait nouveau. J'ai bien aimé la candeur dont l'elfe semble faire preuve dans ses découvertes qu'il commencera à cerner peu à peu. Les ressentis du personnage seront plutôt bien retranscrits. Il faut dire qu'avec tout ce qui lui tombe sur le coin du nez, il ne sais plus où donner de la tête... et ce n'est pas les préjugés sur son peuple qui l'aideront.
L'auteur va en profiter pour donner naissance à tout un tas de personnages qui vont rencontrer l'elfe noir et pas forcément d'une bonne manière. Certains ne seront que de passage dans cet opus mais d'autres tendent à perdurer dans l'histoire, et j'espère vivement en retrouver certain dans les prochains opus. J'ai tout particulièrement aimé Montolio, le vieux traqueur, qui va servir de mentor à notre héros et lui apprendre les rudiment de ce monde. De même pour la petite Catti-Brie, une demoiselle plutôt curieuse qui n'hésitera pas à devenir l'une des premières amies de l'elfe.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur a su une fois de plus me convaincre. On suit avec grand plaisir les aventures de Drizzt, tout en étant curieux de connaître la prochaine étape. Le style est fluide et agréable, rendant le livre assez accessible. Le découpage en partie est plutôt agréable quoiqu'il ne sert qu'à permettre au temps de passer et à avoir un petit texte raconté par Drizzt lui-même, nous permettant ainsi de mieux partager ses ressentis sur certains événements.


Une suite riche en aventure pour notre héros qui débarque dans un tout nouveau mon pour lui. Des thèmes forts mis en avant. Des batailles toujours aussi épiques. Un héros qui prend le temps de réfléchir sur lui-même. De nouveaux personnages riches en potentiels. Un style d'écriture prenant.

02/10/2015

Le Baiser du Serpent (Les Sorcières de North Hampton, Tome 2) - Melissa de la Cruz

Titre VO : Serpent's Kiss (The Beauchamp Family, #2)
Titre VF : Le Doux Baiser du Serpent (Les Sorcières de North Hampton, #2)
1ère Edition : 2012 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Fantastique, Romance
Pages : 432


0.5. Diary of the White Witch : A Witches of East End Prequel || 1. Les Sorcières de North Hampton || 2. Le Baiser du Serpent || 3. Les Vents de Salem.
Série complète en 3 Tomes + 1 Nouvelle.

ADAPTATION - Série TV : Witches of East End (2 Saisons. Stoppée.)


Joanna et ses deux filles, la sage Ingrid et l’impétueuse Freya, savourent la paix retrouvée dans leur petite ville de North Hampton.
Quand Freddie, le frère jumeau de Freya, réapparaît soudain après des siècles d’emprisonnement, la jeune fille commence par se réjouir. Car son frère adoré est forcément innocent. Mais c’est Killian, le fiancé de Freya, que Freddie accuse...
Ingrid, de son côté, est amoureuse pour la première fois. Matt Noble, le séduisant inspecteur de police a gagné son cœur. Mais une histoire d’amour peut-elle s’épanouir entre une sorcière vierge et un mortel qui ne croit pas à la magie ?
Joanna, enfin, partagée entre ancien et nouvel amour, est contactée par l’esprit d’un mort et forcée de se replonger dans de douloureux souvenirs, heures les plus sombres qu'à connues sa famille. 
Face au chaos qui menace leur équilibre, les trois femmes pourront-elles sauver ceux qu’elles chérissent ?


Deux mois après ma lecture de ce tome, je me décide enfin à vous mettre en ligne ma chronique. On retrouve tout les personnages de l'opus précédent peu de temps après les événements de ce dernier. La petite ville de North Hampton a retrouvé son petit quotidien tranquille, mais nos 3 sorcières vont une fois de plus se retrouver mêlées à de nouveaux obstacles qui viennent bouleverser leur vie.

J'ai pris beaucoup de plaisir à replonger dans l'univers de mes chères sorcières dont nous allons suivre les aventures à tour de rôle. En effet, l'auteur utilise la même construction que le tome précédent, nous alternons ainsi d'un chapitre à l'autre le point de vue de chacune de nos héroïnes qui vont vivre des aventures somme toutes assez différentes tout au long de ce nouvel opus avant de se rejoindre une nouvelle fois pour la conclusion. L'intrigue a donc su me captiver dans la mesure où chaque fin de chapitre nous donne envie de savoir ce qui arrive au personnage que nous venons de laisser, mais pour cela il nous faut en apprendre un peu plus sur ce que font les autres. Un cercle un peu vicieux qui a su rendre le livre attrayant à mes yeux tant ma curiosité a été titiller à mesure que j'avançait dans ma lecture.

Les triples intrigues ont su toutes me captiver, on retrouve ainsi Freya qui oscille entre son petit ami et son frère qui propose tout deux un peu de vu différent concernant ce qu'ils ont fait en Asgard. La jeune femme aura en effet bien du mal à démêler le vrai du faux, un peu comme nous en somme. Les deux versions étant plus que plausible difficile de déterminer avec certitude que l'un ou l'autre a raison. Il ne faut également pas oublier l'ombre de Bran/Loki qui plane au dessus du couple que la jeune femme forme avec Killian/Baldr. En ce qui concerne Ingrid, on se trouve une nouvelle fois dans de la romance. La demoiselle s'éprend peu à peu d'un beau policier mais sa condition de sorcière va bien vite devenir un obstacle pour le petit couple. Vient s'ajouté à cela les promenade nocturne de la jeune femme et dont elle ne garde aucun souvenir. Bon, j'avoue qu'en ce qui concerne ce dernier point j'ai été plutôt pas mal aidé par la série télé qui apporte des réponses sur cette histoire. Enfin, Joanna va se retrouver confronté à des souci davantage d'origine éthique vis-à-vis de sa magie et surtout de ce qu'elle accomplie. Mais elle aussi va bien vite se retrouver au cœur d'une histoire romantique où elle va balancer entre son ex-mari et un homme récemment rencontré mais très gentil.
La fin de ce tome est riche en action et en rebondissement qui ont su me plaire. D'ailleurs, rien que pour savoir comment toute cette histoire se termine, j'ai hâte de lire le prochain et dernier tome !

L'auteur en profite également pour étoffer son univers. Dans ce nouvel opus, on apprend de plus en plus de choses concernant le passé de nos héroïnes, mais également sur celui de certains autres personnages. Le côté Asgard sera un peu plus développé ici et m'a même donné envie d'en savoir encore plus à ce sujet.
On en profite également pour rencontré de nouveaux êtres en la personne des Pixies recueillis par Ingrid. Je dois dire que je les ai adoré. Ils arrivent à apporter une bonne dose d'humour tout en réussissant à le ver le voile sur certains mystères en fin de roman.

Concernant les personnages, on retrouve pratiquement tout les personnages que l'on a déjà connu dans le premier volume. D'ailleurs si certains n'y faisaient qu'une apparition, ils se retrouveront un peu plus mis en avant alors que ce sera carrément l'inverse pour d'autre.
Du côté de notre trio d'héroïnes, peu de changement les concernant à l'exception d'Ingrid qui pour moi est celle qui s'est le plus épanouie dans cet opus du fait qu'elle s'ouvre un peu plus aux autres et qu'elle va vivre une jolie petite romance avec Matt. concernant sa mère et sa sœur, je les ai trouvé dans le fond égales à ce qu'elles étaient dans le précédent tome donc, je ne reviendrait pas sur elles.
C'est en très grande partie sur les personnages secondaires que les changements vont se jouer. En effet, l'auteur a décidé d'efface Bran de ce tome au profit de Freddy, le jumeau de Freya. Ce dernier est un jeune homme qui a trahie ses proches pour se rallier au camp d'Odin mais qui fait preuve de regret envers ce geste. C'est du moins ce qu'il nous dit. Un côté mystérieux planera sur lui durant pratiquement tout le roman à tel point qu'on a un peu de difficulté à savoir quoi penser de lui.
On va également avoir droit au retour de certains personnages qui n'avait fait que des apparitions précédemment, je pense notamment à Norman ou encore Matt Noble. Il seront une nouvelle fois traité comme des personnages secondaires et ne prendront pas spécialement plus d'ampleur que ça dans ce nouveau tome. Je trouve ça un peu dommage, à fortiori dans on voit le potentiel que certains renferment.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur a su une fois de plus me transporter dans l'histoire. Le gros point positif des alternance de point de vue est, comme je l'ai dit plus haut, ce qui m'a le plus plu. Néanmoins, l'auteur arrive à nous raconté son histoire de façon simple mais également assez riche dans la mesure où son univers devient de plus en plus important et qu'elle ne le perd pas de vue à mesure que l'on avance.


Un second opus qui s'inscrit dans la ligne du tome précédent. Mystères, révélations et actions sont au rendez-vous. Du plaisir à retrouver les personnages tout en découvrant de nouveaux acteurs. Un style d'écriture prenant qui fait qu'on a du mal à lâcher le roman une fois ce dernier commencé.

Les p'tites questions de Bea. [Découvrez sa chronique en cliquant ici.]

1. Je ne comprenais pas ce que le point de vue de Freddy apportait au livre au début. Il m'ennuyait un peu. Quel est ce que tu en as pensé ? 
Pour moi, c'est en quelque sorte un personnage assez mystérieux que l'auteur commence juste à nous présenter. De mémoire, il apparaît tardivement dans le tome 1 du coup on nous explique un peu le pourquoi du comment il est arrivé si tard. Je pense d'ailleurs qu'il a pas fini de nous surprendre, après tout il a trahi sa famille proche pour assouvir les dessins de grand-père Odin. Donc qu'est-ce qu'il l'empêcherai de recommencer une nouvelle fois ? A mon avis, je pense que c'est surtout pour commencer à amorcer le final de la série. 
Après, je suis un peu influencée par la série que j'ai visionnée dans son intégralité où il apparaît également et où il garde toujours cette part sombre en lui (mais où ça a pas été exploité à cause de l'annulation de la série).

2. On entrevoit encore de la mythologie nordique. As-tu aimé en apprendre plus dans ce roman ?
Etant donné que c'est une mythologie qui est un peu moins mise en avant chez nous, j'apprécie toujours d'en découvrir un peu plus à son sujet. Pour moi c'est un peu le point fort de la série : les grec et les romains c'est sympa mais à la longue ça lasse un peu. Du coup, j'aime beaucoup les titres qui prennent le pari de nous en faire découvrir d'autre. J'espère de tout cœur que le dernier tome va continuer à approfondir cet univers.

3. La fin m'a étonné, la suite promet d'avoir beaucoup d'actions. Qu'en as-tu pensé ? 
Cette fin commence à lever le voile sur certains mystères tout en nous apportant de nouvelles questions. On sent que toutes les pièces se sont mises en place, reste à voir de quelles manière elles vont bougé dans l'ultime tome. Pour le coup, j'ai pas mal d'attentes concernant Les Vents de Salem au vu de ce d'en quoi l'auteur s'est embarqué, et je dois dire que le titre est lui aussi évocateur.