28/02/2016

PALM #Mars 2016


La PALM, Pile à Lire du Mois pour les petits curieux, est le rendez-vous où l'on établi son petit programme lecture pour le mois (en cours ou à venir selon le moment de mise en ligne).
Si une LC vous intéresse sur un titre, n'hésitez pas.

Vampire et Casée (Queen Betsy, Tome 5) - MaryJanice Davidson || La Mer Infini (La 5e Vague, Tome 2) - Rick Yancey || Avant Toi - Jojo Moyes || Dracula - Bram Stocker [Challenge Un Genre par mois] || Veux-tu m'épouser 100 fois ? - Holly Martin || Central Park - Guillaume Musso || Un Jeu Interdit - L. J. Smith [Partie II à lire] || Juliette Forever (Juliette Forever, Tome 1) - Stacey Jay [EBook].

Concernant le mois de Mars, ça reste plutôt calme niveau challenge puisque je retombe à un seul avec le Un Genre par mois, en plus je suis plutôt contente car Dracula traînait dans ma PAL depuis des années, du coup il me validera mon p'tit objectif perso des anciens titres. Vampire et Casée est également obligatoire dans la mesure où je ne l'ai pas lu le mois dernier alors qu'il était lui aussi prévu pour mon p'tit challenge perso. La Mer Infini sera lu sans faute ce mois-ci car j'ai des collègues (avec qui je suis allée voir le film) à qui je dois le prêter en suivant.
Avant Toi est censé arrivé dans le courant de la semaine chez moi. Vous m'avez fait finalement craquer les filles, il me tarde. Veux-tu m'épouser 100 fois? est le titre reçu dans la box Once upon a Book de Février et comme je pense me prendre celle de Mars il faudrait que j'évite de trop cumuler les lectures.

Pour les autres ce sont des envies du moment, mais j'aimerais vraiment avancer dans Un Jeu Interdit, que je traîne depuis des lunes et que j'aimerais bien terminer un de ces jours.
A la base, côté Ebook, je voulais m'enchaîné toute la série des Demonica d'un mois sur l'autre. Mais comme le premier opus (que je suis en train de lire à l'heure où j'écris ces lignes) a du mal à m'accrocher. J'ai finalement opter pour un autre titre avec Juliette Forever. Je suis curieuse de voir ce que ce titre va donner. (Sans compter que je suis en train de faire un gros tri dans mes Ebook parce que à force je ne sais plus ce que j'ai ou pas donc pour choisir un titre ça devient coton).

Et vous, quelles sont vos prévisions ?

27/02/2016

Le Sortilège Perdu (Le Pays des Contes, Tome 1) - Chris Colfer


Titre VO : The Whishing Spell (The Land of Stories, #01)
Titre VF : Le Sortilège Perdu (Le Pays des Contes, #01)
Auteur : Chris Colfer
Editeur : Michel Lafon
1ère Edition : 2012 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Fantasy, Jeunesse
Pages : 414


1. Le Sortilège Perdu || 2. Le Retour de l'Enchanteresse || 3. L'Eveil du Dragon || 4. Beyond the Kingdoms (VF en Mai 2016) || 5. *Pas de titre*.
Série en cours.


Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause ! Ce grimoire se révèle magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais.


Je pense que depuis le temps vous le savez, j'aime beaucoup ce qui a trait aux contes de fées, que ce soit leur version classique ou leur ré-écriture. Aussi, me suis-je finalement lancée dans cette série jeunesse dont j'entendais dire beaucoup de bien.
Conner et Alex sont des jumeaux tout ce qu'il y a de plus normal : elle est plutôt douée niveau scolaire quand son frère ne fait que dormir à l'école. Mais ils sont les meilleurs amis du monde. Ils, et surtout Alex, connaissent les contes de fées sur le bout des doigts car ils ont grandit avec ces histoires que leur racontaient leur père et leur grand-mère. A leur dernier anniversaire, cette dernière leur offre le livre ancien d'où sont tirés toutes les histoires avec lesquelles ils ont grandit. C'st alors qu'ils découvrent que le livre en question est magique et qu'il se retrouvent propulsé dans le monde des contes. Ils sont désormais coincé et leur seule chance de s'en sortir est de réunir les artefacts du Sortilège Perdu qui exaucera l'un de leur vœu.

L'intrigue de ce premier opus est donc somme toute assez simple, puisque nous allons suivre nos jumeaux qui tente de rentrer chez eux. Pour cela, ils vont devoir traverser l'ensemble des royaumes qui composent le Pays des Contes. Mais avant de se lancer pour de bon dans cette aventure, ils vont devoir apprendre à mieux connaître ce monde. En effet, même s'il leur est inconnu ils connaîtront la majorité des contes auxquels sont liés les protagonistes et/ou royaumes. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir comment ce pays était organisé même si dans le fond, il restera assez simple : chacune des princesses ou héroïnes possède à présent son royaume et le reste des terres est partagé entre les peuplades qu'il reste. Une construction simple mais qui a sur faire mouche puisque j'étais plutôt curieuse de voir comment les différents contes avaient été utilisés. Là encore, on restera dans un conté assez classique puisque le "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfant" marche plutôt bien pour les différents souverains. Néanmoins, j'ai tout particulièrement adoré la situation géopolitique qui plane sur les différentes régions. En effet, la Méchante Reine, crainte par tous, a réussi à s'enfuir et compte bien faire payé ceux qui l'on emprisonnés. De la même manière, nous allons découvrir ce que sont devenus des personnages appartenant au clan des méchants et/ou au groupe des personnages secondaires. Et le moins que l'on puisse dire c'est que leurs vies sont loin d'être aisées.
Si nos héros auront du mal à trouver leurs repères, ils trouveront assez rapidement une âme charitable pour leur venir en aide en la personne d'un homme-grenouille. C'est grâce à cet individu qu'Alex et Conner vont avoir vent du Sortilège Perdu et qu'ils vont pouvoir enfin lancé leur quête. Cette dernière va se retrouver lié à une sorte de prophétie indiquant à notre duo quels sont les éléments sur lesquels ils doivent mettre la main. J'ai beaucoup aimé cette dernière qui, sous formes de devinettes, nous permet de renouer encore un peu avec les contes. J'avais deviné la majorité des éléments présent dans cette liste, hormis un que je n'arrivait pas à rattacher à un conte. Un petit jeu plutôt amusant dans le fond malgré son côté simple. Mais que serait un livre sans grand méchant. Ici, l'identité de cette personne est loin d'être un mystère puisque cette dernière cherchera également les éléments du Sortilège Perdu... qui ne peux plus qu'être utilisé une fois. Le méchant de cette histoire est pour moi très crédible et ses motivations, plutôt belles dans le fond quand on les connait, ont su me convaincre. J'ai par ailleurs apprécié la manière dont s'est passé la confrontation finale avec le frère et la sœur que nous suivons.
On notera également la présence de plusieurs petites intrigues parallèle à la quête des jumeaux. Des éléments plutôt bien construits dans l'ensemble et qui viennent étoffer peu à peu l'histoire. On y retrouvera ainsi une notion de tête mise à prix, d'amours impossibles, de personnages secondaires mécontent, de princes disparus... mais le plus intéressant à mes yeux a été l'identité du guide de nos jumeaux. En effet, au début de leur quête, les enfants se voient remettre un journal relatant la quête des éléments de ce même Sortilège Perdu par un certain individu. Peu d'élément entoure cette personne hormis la raison pour laquelle il souhaite employé ce sort. J'avoue que j'avais eu une petite idée de son identité à plusieurs reprises... ce qui aura été confirmé dans la fin du roman ! Je n'ai pas pu m'empêcher de sourire à ce moment-là. D'ailleurs, l'auteur en profite pour rattacher cette personne à l'ensemble de cet univers, ce qui n'a pas été sans me déplaire.

Concernant les personnages, c'est sans surprise que les jumeaux seront mis en avant. 
Alex est une jeune fille douée en classe qui a gardé une passion pour les contes de fées depuis sa plus tendre enfance. Elle est quelque peu renfermée sur elle-même dans le milieu scolaire mais n'aspire qu'à avoir de réel amis autre que son frère. Elle sera la plus enthousiaste à l'idée de vivre une aventure dans le monde des contes. C'est en grande partie la raison pour laquelle nous allons avoir l'occasion de découvrir un peu mieux comment les contes ont évolués une fois l'histoire terminée. C'est une demoiselle plutôt débrouillarde et ingénieuse qui trouvera bien souvent des solutions à leurs problèmes. Mais elle est également assez émotive, ce qui lui jouera parfois des tours lors de leurs aventures.
Conner de son côté, est un peu l'opposé de sa sœur. C'est en quelque sorte un cancre à l'école et ce n'est pas les encouragement de sa jumelle qui le feront changé d'avis. Il aime bien la vie qu'ils mène à présent même si elle n'est pas parfaite depuis le décès de leur parent. Lorsque les jeunes gens passeront dans le monde des livres, il sera assez perdu et nous révélera dans un premier temps un côté un peu peureux et pressé de rentrer chez eux. Néanmoins, il surmontera bien vite son appréhension pour se lancé corps et âme dans cette quête et devenir aussi doué que sa sœur en matière de conte. Au fond, il reste un gamin au cœur d'or prêt à tout pour aider sa sœur.
De nombreux personnages secondaires vont prendre place dans cette histoire tout autour de nos héros. Il sera assez difficile de tous les nommer. Qu'ils soient du côté des méchants comme de celui des gentils, ils apporteront tous leur pierre à l'édifice afin que la quête des jumeaux avance à plus ou moins grand pas... ou bien qu'elle soit contrée. J'ai tout particulièrement aimé découvrir ce que sont devenus les héros et autres personnages des contes une fois leur histoire achevée. Si pour la majorité d'entre eux, il s'agira d'une happy ending, ce ne sera pas forcément le cas pour tous et ce quel que soit le clan auxquels ils appartiennent.

Enfin, en ce qui concerne le style d'écriture il m'a plutôt bien plu dans l'ensemble. Là encore, on retrouve quelque chose de plutôt simple mais qui reste relativement fluide. De ce fait, le titre est facilement accessible par n'importe quel public même si dans le fond la série vise clairement un public jeunesse. Les descriptions de l'univers sont plutôt pas mal fichu et arrivent parfaitement à nous faire plonger dans l'univers fantastique dans lequel les jumeaux vont évoluer.


Un roman à l'intrigue et l'univers plutôt simple mais qui arrive malgré tout à faire mouche. Des ré-écritures de contes de fées bien maîtrisées. Des personnages principaux intéressant et des secondaires dont on se plait à découvrir les histoires. Un style d'écriture simple qui fini de marqué le côté jeunesse de la série, mais cette dernière arrive malgré tout à plaire à un assez large public.

Lecture Commune réalisée en compagnie de :

[Livre 2/3]

24/02/2016

Le Dernier des Cinq Trésors (Les Carnets de Cerise, Tome 3) - Joris Chamblain & Aurélie Neyret

Titre VF : Le Dernier des Cinq Trésors (Les Carnets de Cerise, #3)
Auteurs : Joris Chamblain & Aurélie Neyret
Editeur : Soleil [Métamorphose]
1ère Edition : 2014
Genre : Bande Dessinée, Aventure, Jeunesse
Pages : 86


1. Le Zoo Pétrifié || 2. Le Livre d'Hector || 3. Le Dernier de Cinq Trésors || 4. La Déesse sans visage.
Série en cours.


Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commence à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux… Cette fois, elle s’intéresse à Sandra… Son atelier de reliure regorge d’ouvrages anciens. Mais il en est un qu’elle n’a jamais réparé. Pourquoi ? Savait-elle seulement qu’il était là ? Et quels sont ces cinq trésors lies à la vie de la jeune femme ? 
Cerise, Line et Erica vont suivre ensemble ce jeu de piste, cette enquête à tiroirs, pour tenter de rendre à Sandra ce qu’elle a perdu, il y a tant d’années…


C'est avec beaucoup de plaisir que je me suis plongée dans cette nouvelle aventure de la petite Cerise. L'hiver est tombé dans sa ville et le froid avec lui. Notre jeune héroïne et ses deux complices traînent ces derniers temps dans un atelier de reliure où exerce Sandra, une jeune femme avec des troubles de la mémoire. C'est alors que le petit groupe découvrir un livre ancien, jamais réparer auquel est rattaché un petit mot : il s'agira d'un jeu de piste que nos personnages, Cerise en tête, vont se faire un plaisir de suivre.

J'ai beaucoup apprécie de retrouver dans cet univers tout doux que celui de Cerise, cette jeune demoiselle pétillante qui regorge d'idée et de bonnes intentions. C'est dans une vrai chasse au trésor dans laquelle la petite demoiselle va se lancer, accompagnée de ses amies mais aussi de Sandra la personne à qui elle vient en aide. Ce jeu de piste est plutôt bien mené et m'a beaucoup plu. Je reconnait qu'au fil des pages, j'étais très curieuse de découvrir le prochain indice, mais aussi et surtout la finalité de cette quête. On nous propose ainsi d'en apprendre davantage sur le personnage de Sandra et plus particulièrement en ce qui concerne le passé qui lui fait défaut. On nous propose ainsi une histoire très touchante qui va retrouver certaines similitudes avec cette de notre jeune héroïne. 
L'histoire de Sandra sera l'occasion pour les auteurs d'aborder des thématiques assez parlantes mais aussi et surtout très forte telle que la famille ou encore l'amitié. Ces notions nous sont proposées dans un assez joli contexte avec une extrême douceur mais aussi beaucoup de justesse. Ce sera ainsi l'occasion pour les auteurs de nous proposer des scènes assez touchantes. J'ia tout particulièrement adoré la scène entre Cerise et sa mère lorsqu'il est question du père de la petite fille. Un personnage absent depuis le début de la série mais dont on ignore la raison de cette absence. Pour ma part, j'ai quelques petites idées, mais reste à savoir si ce sont les bonnes.
L'alternance entre une narration classique et les pages des Carnets de notre jeune héroïne sont toujours aussi bien dosé. J'ai beaucoup aimé ces passages qui retranscrivent à merveille le vécu de la demoiselle tout en gardant à l'esprit une certaine candeur dans la manière de raconter les événements.
Petite mention spéciale au monde de l'édition que l'on découvre dans ce titre, du moins en ce qui concerne les livres anciens. En effet, Sandra est relieuse et fait découvrir son art à Cerise et ses amies. Ce sera également l'occasion pour le lecteur de s'initier à ce monde. On y découvre un peu le travail de Sandra d'une manière ludique et qui m'a beaucoup plu.

Au niveau des personnages, on voit notre petite Cerise grandir au fil des tomes et gagner peu à peu en maturité. Là où dans les premiers opus elle mentait à sa mère pour faire ses petites enquête, ici elle commence à jouer carte blanche avec elle. Ce qui lui sera plutôt bénéfique, d'autant plus que sa mère lui sera parfois d'une grande aide.
Le personnage qui sera le plus mis en avant après notre héroïne, sera celui de Sandra. C'est une jeune femme qui travaille dans un atelier de reliure où elle a succédé à son père. Elle a quelques petits problèmes de mémoire, mais sans pour autan que le lecteur en connaisse l'origine. Ce n'est qu'au fil des pages et de la chasse au trésor que le voile qui plane autour de la jeune femme se lèvera. Si elle veut retrouver sa mémoire, elle n'en sera pas moins pleine de doute, comme le serait une personne normale à sa place. Les personnages se rapprochant ainsi de notre réalité.
Les personnages secondaires ne sont pas en reste et seront relativement nombreux dans ce nouvel opus. De nouveaux protagonistes feront ainsi leur apparition tout en nous donnant l'occasion d'en retrouver certains des anciens. De jolis clins d’œil qui ont su me charmer.

Enfin, j'ai été une fois de plus enchantée par les dessins. Ils sont toujours aussi fins et délicat : un vrai régal pour les yeux. Que ce soit au niveau des décors comme des personnages, les détails seront bien présent mais aussi, et surtout, cette sensation de douceur qui se dégage du titre en lui même.
Les pages de 'carnets' seront bien entendu de la partie. Je les ai par ailleurs trouvée assez nombreuses comparé au début de la série, mais ça n'a pas été sans me déplaire.


Retour dans un monde plein de douceur et de tendresse auprès de la petite Cerise. Une nouvelle enquête prenante mais qui sait aborder des thématiques fortes. Des personnes que l'on prend plaisir à suivre, rencontrer ou même retrouver. Le tout accompagné des magnifiques dessins propres à la série.

21/02/2016

Once upon a Book - Février 2016 : La Dolce Vita


Depuis un peu plus d'un an maintenant, j'ai découvert l'univers joyeux des box. Après avoir reçu pendant plusieurs mois la BirchBox, qui a été ma toute première. Je me suis finalement décidé à en découvrir d'autre. Et quoi de mieux qu'une box littéraire.
La box Once upon a Book faisait partie des box qui me faisait de l’œil depuis pas mal de temps. Et c'est via le thème de Février que je me suis enfin décidée à sauter le pas et à la découvrir. Plusieurs formules et box sont disponible, je vous invite à aller jeter un oeil sur leur site (plutôt bien conçu pour en savoir plus).
La Dolce Vita, nous invite à faire un tour en Italie avec une petite ambiance romantique. Un thème qui me parlait énormément d'où mon peu d'hésitation à sauter le pas.
Pour cette première expérience, j'ai opté pour une Grande Box du mois (soit 2/3 livres) personnalisée (j'ai choisi des titres dans la sélection du mois et, en complément de mes goût, les créatrices de la box ont conçu la box que j'ai reçu). Pour les curieuses, la Grande Box avec la livraison en point Mondial Relay m'est revenue à 25€10.

Voici la titre des listes que j'avais choisi dans la sélection du mois
- Te succomber (Succomber, Tome 1) - Jasinda Wilder
- Silo - Hugh Howey
- Veux-tu m'épouser 100 fois? - Holly Martin
- Mange, prie, aime - Elizabeth Gilbert
- Lame Damnée (Assassini, Tome 1) - Jon Courtenay Grimwood
- Just Juliette - T Wilson
- Juliette Forever - Stacey Jay

Ma box est enfin arrivée chez moi, et je l'ai récupérée hier après-midi avant d'aller travailler. Autant vous dire que j'avais plus que hâte de rentrer chez moi.
Ouverture du colis dont le contenue est emballé dans un joli papier rouge avec le petit logo du site.
En dessous du joli papier rouge se cache un joli paquet relié par un ruban vert. On peut déjà y voir l'ensemble du contenu.
Et donc voici, ce qui se cachait dans ce paquet : 
- France/Italie, 25 Clash Culinaires : Un livre de recette qui compare les deux pays aux gastronomies si réputées. Pour l'avoir feuilleté, je peux vous dire qu'il met l'eau à la bouche.
- Veux-tu m'épouser 100 fois ? - Holly Martin : Un des livres que j'avais sélectionnée dans la liste du mois. Il sera lu d'ici peu, je suis curieuse de le découvrir.
- Gressin Torinesi : Une gourmandise typiquement italienne qu'il me tarde de déguster.
- 2 Sachet d'Infusion Amour de Celliflore.
- Un badge I<3 romance : Qui a déjà trouvé sa place sur mon sac. =)
- Une Carte Postale sur Angela Morelli.
- Une Carte avec une citation pile poil dans le thème.

Une box dont je suis ravie et dont je pense retenter l'expérience le mois prochain car là encore le thème me parle.


18/02/2016

The Héroïc Legend of Arslan, Tome 2 - Hiromu Arakawa & Yoshiki Tanaka

Titre VO : Arslan Senki, #02
Titre VF : The Héroïc Legend of Arslan, #02
Auteurs : Hiromu Arakawa & Yoshiki Tanaka.
Editeurs Kurokawa
1ère Edition : 2015 (VO) - 2015 (VF)
Genre : Shônen
Pages : 189


Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - ...
Série en cours.

ADAPTATION - Anime : Arslan Senki (2015. 1 Saison)


Le Prince Arslan fuit le champ de bataille ensanglanté avec Daryun comme dernier loyal compagnon. Ce dernier lui indique l'endroit où habite désormais un ancien ami: Narsus, ancien seigneur de la région de Daylam. Aujourd'hui ermite, il vit en compagnie d'Elam, une jeune recrue totalement dévouée. Tous deux partis se cacher chez lui, les troupes de Lusitania ne les lâchent pas d'une semelle. Arslan le sait, il doit se faire de nouveaux alliés s'il veut pouvoir défaire Kahlahn, le traître du royaume de Parse...


Retour en Parse où la guerre avec le Lusitania continue à faire rage. Alors que l'envahisseur est aux portes de la capitale, Arslan, accompagné du fidèle Daryun, trouvent refuge auprès d'un ermite des montagnes qui n'est autre qu'un ancien seigneur de la cour. Là, ils vont devoir jouer carte sur table s'ils espèrent sauver leur nation. Mais ils ignorent encore ce qui est en train de se jouer à Ecbatâna, la capitale.

L'intrigue de ce second opus va se jouer sur deux front. 
Dans un premier temps, nous allons suivre notre héros, Arslan, qui a fuit le champ de bataille pour préservé sa vie et espérer rétablir la situation. Le jeune homme est encore un peu secoué par tout ses événements, mais il va bien vite reprendre du poil de la bête et gagner en maturité en un éclair. Il faut dire que le temps presse s'il veut avoir une chance de récupère son royaume. Narsus sera donc un élément clé de cette histoire. En effet, il s'agit d'un stratège reconnu dans tout Parse ce qui fait de lui un allié de poids. Mais notre cher prince va devoir le convaincre. Et au fond, c'est sans grande surprise que les deux parties parviendront à un accord et réussiront à s'allier. Commencera alors leur fuite afin de retrouver d'autre alliés dans le but de barrer la route au Lusitania. Il s'agit là encore de la mise en place du fil rouge de la série qui va se déroulé avec cette guerre en toile de fond. Ces scènes apporteront des moments un peu plus calme dans tout ce qui nous est proposé ici, permettant ainsi de au lecteur de souffler avant de se replonger dans quelque chose d'un peu plus musclé.
Le second axe va concerner principalement la guerre Parse/Lusitania en elle-même. Nous allons donc voir ce qu'il se passe un peu au niveau du front, à des kilomètres de notre jeune héros et le moins que l'on puisse dire c'est que la situation là-bas n'est pas très folichonne. Guerre physique, politique et psychologique, la bataille va prendre peu à peu d'ampleur dans le but de faire céder Ecbatâna. Là encore, j'ai été assez peu étonné de voir la capitale tombée entre les mains de l'ennemi (et juré-craché, ça n'a rien à voir avec le fait que j'ai pratiquement fini l'anime et que je connait donc les futurs événements). On va donc découvrir de quelle manière le Lusitania va asseoir son autorité dans le royaume de Parse... enfin du moins nous allons avoir droit à des prémices. J'ai plutôt bien apprécié de suivre également ce qu'il se passe loin de notre héros, ce qui apporte encore plus de réalisme à cette histoire. 
L'alternance entre les deux point de narration est relativement bien fait et permet donc à la narration de changer de rythme et de nous proposer deux histoires différentes bien que fortement lié. On se doute fort qu'au final les deux axes vont venir se rejoindre au fil du temps. Cette alternance permet également au lecteur de ne pas s'ennuyer une seule seconde. Je dois le reconnaître, à plusieurs reprises j'ai râler de ne pas savoir ce qu'il advenait par la suite aux personnages que je venais de quitter.
La guerre est donc l'un des points majeur du récit. C'est violent, y a du sang des gens coupés en morceaux et la narration (associé aux graphismes) jouent là-dessus à la perfection. On arrive à avoir froid dans le dos à plusieurs moment et à ressentir certaines émotions envers certains protagonistes. La scène de Shapûr m'avais retourner les tripes dans l'anime, là encore ça n'a pas été bien loin.

Au niveau des personnages, on retrouve avec grand plaisir Arslan qui se voit obligé de mûrir rapidement afin de prendre les décision que sa situation requiert. Néanmoins, on sentira que les doutes dans son esprits ne seront jamais bien loin, le rendant ainsi plus proche d'un simple adolescent qui se retrouve avec d'énormes responsabilité. Daryun de son côté, continuera d'exceller dans son rôle de chevalier servant, même si son côté sang-chaud risque de lui jouer des tours.
De nouveaux personnages vont également faire leur apparition ici, aussi bien dans le clan Parse que dans celui du Lusitania... ou encore avec des inclinations encore inconnues. Parmi tout ce petit monde, on notera : 
- Narsus et Elam, le stratège et son protégé. J'ai beaucoup aimé le protagoniste de Narsus qui est convaincue d'être un artiste alors que ce n'est apparemment pas du gout de chacun. Sa relation avec son jeune protégé m'a bien plu : paternaliste dans le fond, mais qui marche de manière assez réciproque.
- Ghib, le ménestrel. Un personnage assez intriguant dans cet opus. Affabulateur et charmeur, il viendra un peu semer la zizanie au palais d'Ecbatâna. Mais pour autant, c'est un vrai maître d'armes.
- La Reine Tahaminé, la mère d'Arslan. Elle est désormais la dirigeante de ce qu'il reste du royaume de Parse, ce qui fera d'elle une cible de choix. Mais son passé est plus sombre que ce qu'on pensait au départ. Est-elle réellement la sorcière dépeint par ses pairs ?
- Bodin, l’Archevêque Inquisiteur du Lusitanie. LE personnage le plus exécrable que j'ai pu rencontré à ce jour. J'éprouve déjà une antipathie pour ce personnage depuis l'anime, et ici elle n'est pas sans se renforcer. Cruel et prêt à tout pour son culte, il aura le gout de la mise en scène pour parvenir à ses fins. 
- Innocentis, le Roi du Lusitania. Un souverain qui n'a que le titre qu'il porte pour lui. C'est un gros lard un peu simplet qui n'en fait qu'à sa tête. C'est à même se demander comment ce marshmallow est à la tête d'un royaume qui possède une telle armée, capable de tout raser sur son passage. Après, méfiance car il peut très bien cacher son jeu. Il n'a pas été sans me rappeller Haroun El Poussah, le Calife d'Iznogoud.
- Le Seigneur du Masque d'Argent. Un personnage qui est de mèche avec le Lusitania. Ses intentions ne sont pas très claire à ce jour, mais ce qui intrigue beaucoup le lecteur reste sans conteste son identité elle-même. C'est un personnage prometteur.

Graphiquement parlant, c'est dans la même veine que ce que nous avait mis en place le premier tome de la série : des dessins plutôt fins qui ne sont pas sans rappelés d'autres personnages de la dessinatrice. Les dessins retracent à merveille les différences d'ambiance dans les deux axes de narration : du côté d'Arslan on a droit à quelque chose de clair voir lumineux, alors que les scènes de la capitale sont sombres et pleines d'énergie. Mention spéciale à la scène du flash-back concernant Narsus où les personnages sont comme en ombré.


Une double intrigue plutôt bien mené de part l'alternance des narrations. Un univers somme toute sombre et qui nous fait voir toute l'horreur d'une guerre. Des personnages connus que l'on retrouve avec grand plaisir. De nombreux acteurs se voient ici un peu plus développés. Le tout avec des dessins toujours aussi réussis.

Opening I de la Saison 1 de l'Anime.


Rivalités (Les Etoiles de Noss Head, Tome 2) - Sophie Jomain

Titre VF : Rivalités (Les Etoiles de Noss Head, #2)
Auteur : Sophie Jomain
EditeurRebelle [Lune de Sang], J'ai Lu
1ère Edition : 2011
Genre : Fantastique, Romance, Young Adult
Pages : 379


1. Vertige || 2. Rivalités || 3. Accomplissement || 4. Origines 1ère Partie || 5. Origines 2ème Partie.
Série Complète en 5 Tomes.


Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith, mon petit ami loup-garou. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune fille, ou presque. Douce utopie, rien ne se passe jamais comme on le voudrait. Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée. Je n’en avais aucune idée alors, mais les forces qui devraient s’affronter allaient au-delà de tout ce qu’on peut imaginer. J’étais au moins sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés. Peut-être même que je ne m’en sortirais pas indemne.


Plusieurs mois après ma lecture du premier opus de cette série, je me suis plongée avec joie dans Rivalité. Hannah et Leith file le parfait amour et ont retrouvé une vie bien rangée. Les deux jeunes gens vont désormais fréquenté la même université et leur relation en profitera pour continuer à avancer tranquillement. Mais voila qu'entre deux cours Hannah va découvrir que l'établissement où le petit couple fait ses études n'est pas si classique que cela et notre héroïne va se retrouver mêlée à une querelle ancestrale.

Ce second tome va donc prendre place dans un contexte somme toute classique puisque nos héros vont suivre leur cursus de manière assez tranquille à l'image de leur semblables. Ce n'est qu'au fil des pages que le surnaturel va s'imposer une nouvelle fois. Si l'on connait d'ors et déjà la nature de Leith et ses semblables, ce second opus sera l'occasion pour l'auteur d'approfondir cet univers. En effet, nous allons découvrir que les loups-garous possèdent des ennemis depuis de nombreuses années pour ne pas dire depuis leurs origines respectives en la personne des anges noirs qui dans ce contexte vont s'apparenter à des vampires. Un mélange somme toute assez réussi et qui permet à la série de ne pas retomber dans les clichés classique de l'éternelle lutte entre loup-garous et vampires.s Bon après si l'on y regarde de plus près on se rend compte que hormis les ailes qu'il possèdent la différence avec leur cousin est assez minime. J'ai néanmoins apprécié la manière dont ils sont abordé mais aussi, et surtout les origines de certains de ces nouveaux protagonistes.
L'intrigue générale du roman va donc tourner autour de l'assassinat de l'un de ces vampires ailés et c'est sans grande surprise que notre chère héroïne va s'y retrouver mêlée. Il faut dire que les membres de la meute de son petit ami actuel vont y être impliqué. Cette enquête a su titiller ma curiosité à de nombreuses reprises dans la mesure où dès que je m'engageait sur un certain chemin, l'auteur arrive à nous embrouiller suffisamment pour que l'on soit surpris tout du long. Là où je suis restée quelque peu scotché ça a été lors des derniers chapitres. La résolution du meurtre de Mina a pris son temps et s'est terminé de manière rapide (quoique correcte !) mais il me restait encore pas mal de pages à lire et je me demandais ce qu'allaient contenir les ultimes pages de cet opus et là, ça a été le drame. Une série d'événement s'enchaîne vis-à-vis de nos personnages pour arriver à une conclusion qui m'a laissé complètement pantoise. J'ai profondément regretté de ne pas avoir la suite sous la main pour en savoir plus. Chapeau bas à l'auteur qui arrive à nous laisser sans voix à la fin de ce tome avec une cliffhanger de dingue.
La romance entre Hannah et Leith sera bien entendu au cœur de cette suite. Pour rappel, il ne sont ensemble que depuis l'été précédent, autant dire que leur relation est toute neuve. Cependant, le contexte universitaire va venir mettre à mal cette relation. En effet, l'idée de confiance va être plus que malmené dans ce tome. Hannah va se voir dicter sa conduite par Leith, chose que la demoiselle a du mal à accepté. Elle veut être indépendante et libre de ses choix alors que son petit ami lui empêche de fréquenté telle ou telle autre personne sans forcément s'expliquer. Le petit couple va donc vivre avec beaucoup de cachotteries et je dois avouer que j'avais plus que hâte de voir tout ses secrets éclater au grand jour. Après tout, comment une relation peut-être saine si les deux héros ne sont pas honnête l'un envers l'autre. Tout ce qu'ils vont vivre dans ce livre en seront un preuve.
On notera également qu'une autre romance prendra place dans ce second opus. J'ai tout particulièrement aimé découvrir cette histoire qui va nous proposé un Roméo et Juliette à la sauce bit-lit. Je suis même pas loin de l'avoir préféré à celle entre nos deux héros.

Concernant les personnages, c'est sans grande surprise que Hannah sera le protagoniste le plus mis en avant. La demoiselle va devenir un peu plus mûre dans cet opus et en devenir par la même occasion un peu plus actrice. En effet, au fur et à mesure que les événements vont se produire, elle va s'imposer dans son groupe afin de prendre des décision en conséquence... même si ces dernières seront très loin d'être anodine.
Leith quand à lui sera un peu plus effacé dans ce tome. A vrai dire, c'est surtout de le voir absent à plusieurs reprises qui me donne cette impression. Néanmoins, j'ai beaucoup apprécié le voir s'ouvrir à notre héroïne en lui présentant sa meute ainsi que son univers un peu plus en profondeur.
Autour de ces deux personnages vont gravité toute une flopée de personnages secondaires dont pratiquement tous qui était inconnus au bataillon dans le premier opus de cette série. On notera tout particulièrement certains d'entre eux :
- Darius, Minah et les autres membres du Cercle. Ce sont eux qui vont être plus plus mis en avant dans cet opus. Il faut dire que j'avais facilement deviné ce qu'ils étaient en réalité. Au fond, ils ressemblent à des étudiant lambda de par leurs comportement, ce qui a su me plaire. Ce n'est que lorsqu'ils se sont retrouvés réellement impliqués dans l'intrigue qu'ils ont su m'intrigue de plus en plus. Parmi tout les membres de ce groupe Darius est celui auquel on va s'attacher le plus et celui par qui nous allons apprendre de nombreuses choses.
- Les membres de la meute de Leith. Un groupe de jeune gens que j'ai beaucoup aimé et ce qui a su beaucoup plaire également c'est que la meute comporte des femmes en la présence de Georgia et Julia. Ces dernières feront partie intégrante de l'histoire et s'imposeront par leur présence. Autant, j'au eu un peu de mal avec la première dès ses premières apparitions, autant ça allait mieux dans les derniers chapitres. Julia aura sa conteste ma préférence de par son côté très amical mais aussi et surtout son histoire.
- Tarja, la colocataire d'Hannah. Une scandinave que j'ai trouvé sympathique bien qu'un peu effacé. On apprend à la connaître de manière ponctuelle mais c'est pour mieux arriver à la cerner lorsque le moment sera venu. Néanmoins, elle reste un personnage que j'ai beaucoup apprécié et que je serais contente de retrouver plus tard.
En ce qui concerne les personnages restant, ils seront un peu plus effacé et ne feront que des apparitions ponctuelle. J'ai ceci bien apprécié de retrouver certains protagonistes présent ou même simplement mentionnés dans le premier tome de la série.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur a su une nouvelle fois me convaincre. Il est plutôt simple et fluide mais arrive parfaitement à nous tenir en haleine d'un bout à l'autre de l'histoire. Les ellipses temporelles sont plutôt réussi à mes yeux même si au fond elles n'y apportent pas grand chose selon moi.


Une intrigue prenante dans un univers simple, mais qui devient de plus en plus complet à mesure que l'on avance dans la série. De nouvelles créatures intéressante font leur apparition. Non pas une mais deux romances qui ont su me charmer. Des personnages anciens et nouveaux aussi sympathiques les uns que les autres. Le tout avec un style d'écriture convaincant.

13/02/2016

In Wonderland - Takahiro Yabuuchi

Titre VO : In Wonderland
Titre VF : In Wonderland
Auteur : Takahiro Yabuuchi
Éditeur : Nobi Nobi !
1ère Edition : 2010 (VO) - 2015 (VF)
Genre : Kodomo, Album
Pages : 472


Dans l'étrange Pays des Merveilles, Élise est une petite orpheline qui vit seule avec Toto, son loir adoptif. Courageuse, elle travaille dur pour subvenir aux besoins de son petit protégé. Mais elle aimerait bien retourner à l'école, comme les enfants de son âge... Un jour, elle fait la connaissance de Barbara, la vieille tortue bibliothécaire, qui la prend sous son aile. Élise peut donc enfin s'amuser avec ses amies lapines Lily et Annika, et suivre les cours de magie de la duchesse. Quand on vit dans un monde aussi féerique, chaque jour est une aventure !


A l'automne dernier, les éditions Nobi Nobi célébraient les 150 ans de l'histoire d'Alice au Pays des Merveilles, en nous proposant trois ouvrages différents : un album, une version manga de ce classique (qui se trouve dans ma PAL à l'heure où j'écris des lignes) ainsi que ce titre qui prend place dans un monde proche de celui du pays des Merveilles (même si son nom n'est pas mentionné dans le livre) de la très célèbre Alice. C'est grâce à un concours organisé par l'éditeur que j'ai eu l'occasion de découvrir cette histoire.

Enfin, je dit cette histoire, mais je devrait plutôt m'exprimer au pluriel. En effet, ce titre regroupe une succession de petites histoires se passant dans un monde où la magie et les animaux qui parlent et pensent existent. On va y rencontrer une jeune demoiselle prénommée Elise, une orpheline, qui vit en compagnie de Barbara la respectable tortue qui s'occupe de notre héroïne comme une mère ainsi que Toto son petit loir. Les histoires ont toutes un caractère plutôt enfantin puisqu'il sera question d'école, de jeux mais aussi de famille. En effet, Alice n'est pas la seule humaine présente dans ce petit monde, proche de la réalité. Nous y rencontreront également sa tante qui accepterais de recueillir notre petite orpheline. Les histoire qui nous sont proposées sont toutes mignonnette et pleines de douceurs. Je les aient beaucoup apprécié bien que je regrette quelque peu l'absence de fil rouge entre elles. On aurai pu changer complètement de protagonistes d'un chapitre à l'autre que l'on aurait pas forcément vu de différence. C'est à mes yeux le seul bémol du livre.
Si les histoires qui nous sont proposées sont toutes agréables à lire, elles nous offre également de jolies leçons de morale de part les différents apprentissages de notre petite héroïne. En effet, humanité, humilité, respect des autres et générosité seront les valeurs que ce titre véhicule avec brio et délicatesse.
La magie sera également un élément central de ce récit, après tout les animaux qui parle ce n'est pas quelque chose de courant dans notre monde. Nous rencontrerons également une sorcière et une enchanteresse qui viendront apporter leur petite touche à cet univers mais aussi, et surtout, apprendre la magie aux jeunes personnages du récit via la petite école où ils vont tous. D'ailleurs, certains de leurs cours m'ont donné envie de rester en leur compagnie.

Concernant les personnages, j'ai beaucoup appréciée la petite Elise. C'est une jeune demoiselle débrouillarde qui tente de résoudre ses problèmes par elle-même mais qui saura faire appel à ses amis pour que tout finisse bien. C'est une jeune fille assez rêveuse et je dois avouer que le monde dans lequel elle évolue s'y prête plutôt bien.
Autour de cette petite demoiselle gravitent de nombreux personnages secondaires parmi lesquels on notera : 
- Barbara, la vieille tortue sera la voix de la sagesse dans cette histoire. Elle jouera en quelque sorte le rôle de mère mais aussi de la petite conscience pour notre héroïne. C'est un protagoniste que j'ai beaucoup apprécié découvrir et qui a su offrir plusieurs passages assez touchants.
- Toto est le petit loir, ami d'Alice. Dans un sens, j'ai plutôt été assez déçu par son développement. Vu le résumé de l'ouvrage, je m'attendais à le voir un peu plus présent dans l'histoire que ce qu'il est réellement. à plus forte raison lorsque notre chère Elise s’inquiétera du fait que cette petite boule de poil ne veut pas hiberner. Un souci qui s'est résolu tout seul d'un claquement de doigt, ce que j'ai trouvé un peu dommage car cet aspect aurait pu avoir été un peu plus développé. J'ai eu comme une sensation d'inachevé lorsque Toto parvient enfin à s'endormir.
- Lily et Annika sont les meilleures amies d'Elise. Il s'agit de deux petites lapinette toute choupi qui feront les quatre cent coup avec notre héroïne. Elle ont des caractères assez différents mais qui reste malgré tout complémentaire. Elle ont su apporter encore une fois de la fraîcheur au récit.
- Samuel et Cornelia sont les seuls autres enfants humains à apparaître dans le récit. Ils semble plutôt proche d'Elise mais sans pour autant que l'on arrive à cerner le lien qui les uni à ce Wonderland. Ils sont assez antipathiques dans leurs premières apparitions, mais ce sera pour mieux caché un aspect plus chaleureux.
D'autres personnages un peu plus tertiaires seront présent dans le récit, certains apportant de petites évolutions dans les histoires par-ci par là.

En ce qui concerne l'aspect graphique, je reconnais avoir eu quelques petites difficultés dans les premières pages. En effet, le tracé est très fin à tel point qu'il m'a paru saccadé par moment. Ce n'est qu'à mesure que j'avançais dans ma lecture que j'ai réussi à m'adapter à ce style et à finalement l'apprécié. Les personnages tout comme leurs costumes bénéficient de nombreux détails ainsi il nous est facile de repéré les identité de chacun sans pour autant les confondre. Les décors seront également bien présent et auront également droit à une certaine minutie qui n'a pas été sans me déplaire.

Enfin, un mot sur l'édition elle-même pour terminer. Les éditions Nobi Nobi nous propose ici une édition reliée pour ce très beau livre-objet avec une couverture coloré (et cartonnée) qui reprend à merveille les graphismes intérieurs. Les couleurs y apportent d'ailleurs un charme fou ! Un petit ruban rose pâle agrémente l'intérieur d'une très jolie façon ce qui est toujours agréable lors de la lecture de pouvoir glisser ce dernier pour faire une petite pause. J'ai également beaucoup apprécié la petite galerie d'illustration finale qui prolonge cette immersion dans cet univers fantastique.


Non pas une longue histoire mais plusieurs petites qui prennent place dans une univers digne d'Alice. De belles leçons qui regorgent de belles valeurs. Une magie bien représentée. Des personnages plaisant à suivre. Un style graphique auquel j'ai eu quelques difficultés à me faire au départ. Le tout dans un très beau ouvrage à voir et manipuler.
[Janvier : BD, Comics, Manga]

09/02/2016

Terrienne - Jean-Claude Mourlevat

Titre VF : Terrienne
Editeur : Gallimard Jeunesse [Grand Format Littérature & Pôle Fiction]
1ère Edition : 2011
Genre : Dystopie, Science-Fiction, Young Adult
Pages : 416

Récompenses
2011 > Prix Utopiales Européen Jeunesse
2013 > Prix Farniente
2013 > Prix Ado-Lisant


Après avoir reçu un étrange message de sa sœur Gabrielle, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche. Accompagnée d'un vieil écrivain en mal de création, rencontré sur la route, elle passe alors brusquement de l'autre côté. Et découvre un monde parallèle, un univers blanc, aseptisé, glacial. Là-bas, les habitants ne respirent pas, ne sourient pas, et les humains sont esclaves. Au milieu d'eux, elle comprend vite que sa sœur est retenue prisonnière, quelque part, et qu'elle est en danger. Anne va tout tenter... jusqu'au péril de sa vie.


Terrienne est un titre qui se trouvait dans ma bibliothèque depuis pas mal de temps sans pour autant que je me décide enfin à la lire... avant aujourd'hui. Et pour le coup, je regrette de ne pas l'avoir sorti plus tôt.

L'histoire commence par la rencontre entre un vieil homme et une jeune adolescente au bord d'une route. Anne a en effet prise en stop par l'auteur à succès Etienne Virgil. Elle lui raconte alors ce qui l'a amené au fin fond de la campagne où ils se sont rencontrés : la demoiselle recherche sa sœur, Gabrielle, disparu depuis plus d'un an sans aucune explications. Nous allons donc découvrir l'enquête qu'elle mène afin de retrouver cette sœur dont elle était si proche.
L'intrigue de ce roman m'a beaucoup plu. J'ai tout particulièrement apprécié la rencontre entre Anne et Etienne qui va nous proposer un twist au niveau des héros. En effet, dès le début du roman, je m'attendais à ce que l'on suive l'histoire du point de vu du vieil homme vu que c'était dans cette veine-là que l'on partait et c'est peu à peu que l'on nous offre une transition afin de se retrouver avec Anne en guise de personnage central. Au fur et à mesure que l'on avance dans le récit, on découvre que Anne va s'enfoncer dans un monde plutôt étrange et différent de celui qu'elle connait et où elle va vivre toute une série d'aventures qui ont su me tenir en haleine jusqu'aux dernières pages du roman. Il faut dire qu'elle ne sera pas épargné niveau vécu, ce qui nous montre jusqu'où la demoiselle est prête à aller pour ceux qu'elle aime. On notera également que l'intrigue est ponctué de flash-back relativement bien placés et qui apportent toujours un peu plus à l'histoire : on cerne mieux le contexte ou encore certains personnages que nous allons croisés. Pour moins, ces retours dans le passé sont plus que réussis et bien exploités.
L'univers, parlons-en un peu. Tout commence dans notre monde, aux alentour de Saint Etienne. Je pense que les connaisseurs du coin sauront mieux dire que moi si les noms des petits villages mentionnés sont justes. Puis, on voit Anne se faire déposé au croisement qui dessert le village de Campagne... qu'Etienne n'arrivera jamais à retrouver en plein jour alors qu'il est seul dans son véhicule. C'est à ce moment-là que le surnaturel commence à apparaître mais sans pour autant que l'on puisse en définir sa réelle nature. Ce n'est que lorsque nous changeront de héros que l'on entrera réellement dans cet univers étrange puisqu'en suivant Anne nous allons entrer pour de bon dans Campagne. Ce monde m'a paru assez difficile à cerner dans un premier temps. On voit assez facilement de quelle manière il se construit mais j'ai eu beaucoup plus de mal à voir le lien avec notre bonne vieille Terre. Je le dit honnêtement, j'ai cru à un moment que Campagne était un genre de monde des morts avec un aspect plus que futuriste. Ce n'est qu'en avançant dans l'histoire que mes premières impressions ont été balayées et que j'ai mieux cerner le lien entre les deux univers. Pour en revenir à Campagne, j'ai eu quelque peu des frissons à mesure que j'y découvrais les traditions : un monde froid, épuré, aseptisé et plus réglé qu'un métronome. Un seul écart et vous vous retrouvez jeté par la fenêtre... au sens propre ! Et je ne parle pas des 'programmes' qui lient les deux univers. Mais pour autant, j'ai trouvé cet univers très bien exploité et décrit et surtout assez original, ce qui n'a pas été dans me déplaire.
Autre élément que j'ai beaucoup apprécié, c'est l'inspiration que l'auteur a puiser dans les contes et la mythologie. On notera tout particulièrement le conte de Barbe-Bleue et le mythe d'Orphée et Eurydice qui seront les deux piliers autour duquel vont s'articuler une bonne partie de l'univers. Des contes/mythes qui ne sont pas forcément les plus célèbres mais qui ont été utilisés à la perfection dans cette histoire.

Concernant les personne je les ai beaucoup apprécié, même si j'ai un petit regret concernant l'un d'entre eux.
Anne est une jeune fille prête à tout pour retrouver sa sœur, quitte à se mettre en danger elle-même. En effet, elle vivra de nombreuses chose dans l'univers de Campagne qu'elle n'aurai pu croire possible si elle était resté la lycéenne qu'elle était. C'est une demoiselle qui a un très grande ouverture d'esprit et qui est également plus qu'optimiste, ce qui lui sera sont principal atout dans la recherche de son aînée. Elle s'en toujours senti un peu décalé vis-à-vis du monde réel et acceptera assez facilement les particularité le monde des ravisseurs de Gabrielle. Je l'ai juste trouvé un petit peu naïve par moment dans la mesure où elle se fie un peu trop rapidement aux inconnus et ce dès leur première rencontre. Elle a eu une sacré dose de chance quand on y regarde de plus près.
Etienne Virgil est un écrivain à succès, peu enjoué en ce qui concerne sa prochaine parution. Il aura un petit conté paternel assez développé dans ce récit. J'ai beaucoup apprécié de suivre ses échanges verbaux avec Anne qui se révèle assez profond mine de rien. C'est dans ce personnage que se trouve mon plus gros regret dans la mesure où son apparition sera beaucoup moins importante que ce à quoi je m'attendais, mais aussi et surtout, elles s'achèveront d'une manière plus que brutale. Chose que ce pauvre homme n'avais pas mérité à mon sens et qui dans le fond n'apporte rien à l'histoire.
Parmi les protagonistes de l'autre monde, deux d'entre eux ont su m'interpellé un peu plus que les autres, dans le bon sens cependant : Me Stormiwell et Bran. Tout deux seront des alliés importants pour notre jeune héroïne. La première inculquera à Anne les rudiment de leur monde afin que l'adolescente puisse se fondre dans la masse car il faut le reconnaître les êtres qui vivent à Campagne sont vraiment particulier. Bran est un personnage un peu plus complexe, il fait parti de l'un des programmes en lien avec les humains. Mais de part ce qu'il est, il se sentira davantage proche d'Anne que de son peuple, raison pour laquelle (du moins l'une d'elles) il viendra en aide à la demoiselle.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur a su me convaincre. On nous propose une histoire fluide raconté avec beaucoup de simplicité mais qui regorge malgré tout de détails sur l'univers dans lequel nous évoluons. Certes, une fois le livre refermé on a malgré tout envie d'en savoir mais au fond, cela ne gâche en rien la lecture. L'alternance entre les mondes ou encore les différentes temporalités sont bien conçus et n'embrouillent pas le lecteur.
En tout cas, ce roman m'a donné envie de découvrir d'autres titres de cet auteur.


Une intrigue prenante dans un univers troublant mais original. Des contes et mythes moins célèbres employés à bon escient. Des personnages que l'on apprécie suivre même si le destin de l'un d'entre eu laisse un gout amer dans la bouche par son inutilité. Le tout servi par un style d'écriture simple mais efficace.

06/02/2016

Belle de Glace (UniCorp, Tome 1) - Anna Sheehan

Titre VO : A Long, Long Sleep (UniCorp, #1)
Titre VF : Belle de Glace (UniCorp, #1)
Auteur : Anna Sheehan
1ère Edition : 2011 (VO) - 2012 (VF)
Genre : Dystopie, Science-Fiction, Young Adult
Pages : 378


1. Belle de Glace || 2. No life but this.
Série Complète en 2 Tomes.


Rosalinda Fitzroy, alias Rose, dort depuis soixante-deux ans quand elle est réveillée par un baiser. Durant son sommeil, les Heures Sombres ravageaient le monde tel qu'elle le connaissait et tuaient des millions de personnes dont ses parents et son premier amour. Depuis son réveil, Rose, reconnue comme l'héritière perdue d'un empire interplanétaire, doit faire face à un avenir où elle est considérée soit comme un monstre, soit comme une menace. Prête à tout pour mettre son passé derrière elle et s'adapter à ce nouveau monde, Rose se sent attirée par le garçon qui l'a réveillé et espère qu'il l'aidera à recommencer sa vie. Mais quand un danger mortel met en péril sa nouvelle existence, Rose doit faire face aux fantômes du passé et les affronter sans quoi, il n'y aura plus du tout de futur pour elle.


Belle de Glace est un titre qui me faisait envie depuis sa sortie et ce n'est que maintenant que je me suis décidée à le lire. Même si je dois avouer qu'une fois le titre refermé, son titre ne lui va absolument pas du tout.

Tout commence par le réveil de Rosalida, surnommée Rose, endormie dans une sorte de capsule depuis plusieurs années et sa rencontre avec Brendan dit Bren. Là, elle apprend qu'elle a dormi durant plus de soixante ans et que le monde qu'elle connaissait a bien changé depuis lors. La jeune fille découvre que l'entreprise de ses parents disparus est devenue la plus grande multinationale au monde dont elle héritera une fois sa majorité atteinte, cependant ce que la jeune fille ignore c'est qu'elle est recherché par une certaine créature...
Je dois reconnaître avoir été quelque peu surprise par cette histoire. Je m'attendais à ce que notre héroïne soit en quelque sorte cryogénisée avant de se faire réveiller dans le futur. Ici, il n'est point question de tout ça puisque l'endormissement de la demoiselle est provoqué par une machine qui endors son organisme, la plongeant dans une stase permanente. On se retrouve donc ici dans un univers futuriste où la technologie a connu un important essor. En effet, cette technique d'endormissement n'est pas la seule employé par nos protagonistes. Nous en découvrirons de nombreuses au fil des pages qu'il s'agisse de nouveaux moyens de déplacement ou de nouvelles techniques de communication... C'est en grande partie à cause de ça que le titre même du roman m'a déçue, je m'attendais à quelque chose de plus magique que technologique dans la raison de l'endormissement de notre héroïne. Dommage. Néanmoins, j'ai beaucoup apprécié cet univers futuriste assez simple, mais qui a su me convaincre dans la mesure où il a été bien exploité d'un bout à l'autre. Effectivement, l'auteur arrive à nous donner par-ci par-là quelques informations supplémentaire afin de bien cerner ce monde. Et je dois admettre que c'est plutôt réussi. De la sorte, elle parvient à entretenir le suspense aux bons moments tout en nous permettant de mieux comprendre les événements.
L'intrigue générale du roman est plutôt bonne en soi. On suit donc Rosalinda au gré de ses découvertes dans ce qui aurait du être son futur et ce que ce soit au niveau technologique ou au niveau de la société elle-même qui a été mise à mal lors des Heures Sombres. Elle va devoir s'adapter à ce nouveau monde afin de retrouver une vie à peu près normale. A ceci près que l'on va avoir droit de temps à autre à un autre point de vue dans ce récit : celui de la personne/créature qui traque notre héroïne. Agissant comme un robot, ce personnage a su me faire froid dans le dos à certaines reprises... sentiment qui s'est accentué dès lors qu'on découvre ce dont il s'agit réellement. Rose n'aura pas d'autre choix que de fuir afin de garantir sa sécurité. En ce qui concerne son nouvel entourage, il lui sera difficile de faire la part des choses envers certains autres protagonistes, ne sachant trop si elle peut le faire confiance réellement. L'intrigue m'a donc beaucoup plu et a été mené avec brio d'un bout à l'autre part son auteur. On notera également que la fin du roman est assez ouverte de sorte qu'une suite était fortement plausible... et ce n'est qu'en rédigeant cette chronique que je me rend compte qu'une suite existe mais n'a jamais été traduite en français. Dommage car vu la fin de celui-ci, j'aurais bien voulu la lire.
L'auteur profitera de ce récit pour aborder un thème plutôt fort qu'est celui de l'addiction. Ici, il n'est pas question d'une substance quelconque mais d'un comportement. En effet, Rose a été mise en stase à de nombreuses reprises par ses parents. Si elle compte bien, en tout est pour tout, elle a perdu ainsi 100 ans de sa vie figée dans le corps d'une adolescente (et avec l'esprit qui va avec soit dit en passant). Mais ce comportement la concernant va devenir quelque peu malsain dans la mesure où dès que quelque chose se passera la jeune fille n'aura qu'un seul besoin : celui de se plonger à nouveau en stase afin d'oublier et d'être dans un état de béatitude. Alors oui, il y a quelques drogues incluses dans le processus (afin qu'il fonctionne tout simplement) mais ce ne sont pas tellement elles qui ont fait développé à notre héroïne sa dépendance. Cet aspect de l'histoire a été plutôt bien mené dans ce récit. Le lecteur commence à percuter ceci avant même les personnages qui, une fois qu'ils l'auront vu à leur tour, tenteront de raisonner notre héroïne afin de lutter contre cette addiction. Un très bon point pour cette histoire qui aborde ce thème avec justesse.

Concernant les personnages, nous allons principalement suivre tout ça du point de vue de Rosalinda l'héroïne. On la découvre en adolescente fragile qui a toujours vécu dans un petit cocon, surprotégé par ses parents. Elle est d'une nature soumise et docile peut-être même un peu trop, à tel point qu'elle n'arrivera jamais à imposer ce qu'elle désire réellement à ses parents. Lors de son réveil dans le futur, la jeune fille se sentira plus que perdu, il faut dire que tout les lien qui la rattachait à son passé ont disparus. Mais ce sera également un mal pour un bien dans la mesure où elle pourra enfin vivre la vie qu'elle a toujours voulu : celle d'une adolescente normale sans aucune discontinuité à cause des stases. L'amitié sera un point clé du roman, notamment avec les personnages de Bren et Otto, mais pas seulement. L'amour sera également au rendez-vous pour la jeune demoiselle même si cette notion sera un peu difficile à aborder pour elle entre sa rupture plus que violente avec Xavier, son amour du passé, et les difficulté qu'elle va rencontré avec Bren, elle ne saura plus sur quel pied dansé.
Les personnages secondaires de ce récit m'ont également beaucoup plu aussi bien ceux du passé que du présent, on notera parmi eux : 
- Bren, celui qui l'a réveillé. Il sera son premier ami dans ce nouveau futur. Il l'aidera à s'intégrer dans sa nouvelle école et à se faire de nouveaux amis. C'est un garçon très chaleureux mais assez peu sur de ce qu'il désire.
- Otto, l'un de nouveaux camarades scolaires de Rose. C'est un jeune garçon muet fruit d'une expérience scientifique. Il communique avec notre héroïne par écran interposé. Il deviendra alors le meilleur ami de la jeune fille dans la mesure où il se sentiront assez semblables. J'ai tout particulièrement apprécié l'originalité des origines de ce personnage. Tout a été mené à la perfection par l'auteur et je dois même reconnaître que j'aurais aimé en savoir encore plus sur Otto.
- Les parents de Rose. Oui, ils sont décédés dans le passé mais les flash-back qui viendront ponctué le récit nous permettront de mieux les connaître... et les détester. A mesure que je les découvrais, je les ai trouvé antipathiques et égoïste. Quel parent digne de ce nom priverais son enfant de sa vie pour son propre plaisir ? Au fond, je trouve qu'ils n'ont pas volé le sort qui leur a été réservé.
- Xavier, le petit ami du passé de Rose. C'est un jeune garçon que la jeune fille a vu grandit du fait de ses séances de stase. Si elle l'a connu pour la première fois en nourrisson, c'est en adolescent qu'ils passeront ensemble leurs derniers moments. Leur relation a été quelque peu touchante. C'est un personnage que j'ai plutôt bien apprécié dans ses diverses apparitions, il sera d'ailleurs d'une grande aide pour notre héroïne.
Il restera également tout les personnages liés de près ou de lion à la société UniCorp, la société des parents de Rose. Ces derniers sont assez intéressant dans leurs diverses apparitions. Certaines d'entre eux seront également riche en surprises dont certaines auxquelles on ne s'attendait pas forcément.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est plutôt bon. Elle nous donne les informations au compte goutte mais tout en intervenant où il faut et quand il faut. L'intrigue reste bien mené et certains retournements de situations arrivent à nous surprendre. Le roman est très accessible de part son style simple et fluide, mais il n'en reste pas moins riche en ce qui concerne l'univers dans lequel nous allons évoluer.


Une intrigue prenante et bien menée. Un univers simple mais assez réussit. Le thème de l'addiction abordé avec justesse. Des personnages que l'on apprécie suivre. Le tout servi par un style simple et efficace.