vendredi 11 août 2017

Une Semaine de 8 jours - Brigitte Baumont

Titre VF : Une Semaine de 8 jours
Auteur : Brigitte Baumont
Editeur : Rebelle [Opalène]
1ère Edition : 2017
Genre : Drame, Contemporain
Pages : 227


Christophe s’ennuyait tellement dans son travail qu’il décida de troquer son emploi de banquier pour celui d’architecte. À peine son cabinet ouvert, il se trouva très vite prisonnier de cette nouvelle ambition créative et s’enlisa peu à peu, sans que personne ne puisse rien faire pour l’arrêter. Après quelques années de travail intense, il finit par ne plus rentrer chez lui, oubliant sa femme, sa fille, sa famille, ses amis… Mais après huit jours d’efforts extrêmes, une solution lui apparut…

Ayant beaucoup apprécié ma précédente lecture de cet auteur, je n'ai pas pu résister à découvrir son dernier roman en date, dont le sujet me parle beaucoup.
Christophe est un homme qui a tout plaquer pour vivre son rêve et ouvrir un cabinet d'architecte. Mais peu à peu son travail va devenir de plus en plus prenant jusqu'à ce qu'il s'oublie lui-même et qu'il ne perde ceux pour qui il estime faire tout ça. Une fois son dernier gros projet achevé, il compte bien rectifier le tir.

J'ai été plutôt intriguée de prime abord par la thématique abordé dans ce roman et qui n'est pas très courante je trouve : le burn-out. Si notre héros se refuse à admettre la situation dans laquelle il s'est fourré, elle porte bel et bien ce nom. Il ne vit que par son travail jusqu'à ne plus rentrer chez lui. Au fil des pages, on découvre que cette situation va le bouffer petit à petit mais sans pour autant qu'il admette ce qui lui arrive. Son entourage ne se privera pas cependant de lui envoyer des signaux afin qu'il se réveille et qu'il reconsidère le contexte dans lequel il se trouve, surtout en ce qui concerne ses priorités. Le récit va donc s'articuler autour de cette remise en question qui tarde à arriver, dommage que le résumé du récit spoile un peu le fait que le personnage va finalement y parvenir, même si tout ne se jouera que dans les tout derniers chapitres. D'ailleurs, ces derniers m'ont quelque peu surprise dans ma mesure où tout se résout rapidement, alors que l'on ne s'y attend pas. La décision que prend notre personnage principal m'a plutôt étonné. Je reconnait que je m'attendis à ce qu'il fasse quelque chose de radical, mais pas dans ce sens-là, et je dois admettre que je préfère cette version.

Ce que je trouve un peu dommage également, c'est que l'auteur cantonne son histoire au ressenti de Christophe. Si l'on a malgré tout quelques petites passages où quelques personnages secondaires vont prendre un peu part dans l'histoire, ce n'est hélas pas assez pour que l'on s'attache à eux. Pour autant, certains d'entre eux semble intéressant et aurait mérité qu'on s'intéresse un peu plus à eux. Mais malgré tout, j'ai quand même été intriguée de voir jusqu'où il étaient prêt à aller pour aider Christophe.

Le style d'écriture de l'auteur est plutôt simple, mais il est quand même parvenue à me tenir en haleine d'un bout à l'autre. De la même manière, les chapitres sont assez courts donnant beaucoup de rythme à l'histoire et titillant la curiosité du lecteur.

Une thématique intéressante aborder avec beaucoup de justesse. Une fin qui surprend malgré son côté trop rapide. Hormis le héros, les autres personnages sont un peu sous-exploités. Un style d'écriture simple mais qui fonctionne quand même.
Enfin, je tenais à remercier les Editions Rebelle de m'avoir permis de découvrir ce titre.

2 commentaires:

  1. Je dois dire qu'il ne me tente pas plus que ça, je passe mon tour sur ce titre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était pas mal mais sans plus. Je recommanderais plus facilement ma précédente lecture de cet auteur.

      Supprimer